• Accueil
  •  > 
  • Le Barn, un franc mélange franco-américain
Rejoignez Cyberarchi : 

Le Barn, un franc mélange franco-américain

© Frédéric Baron-Morin : Copyright 2018

 

Dans la forêt domaniale de Rambouillet située au cœur du département des Yvelines, l’agence d’architecture CV2A (Christophe Vergnaud) a réalisé un bel exploit. Une nouvelle idée à l’emplacement idyllique pour une clientèle à la recherche d’authenticité a ainsi vu le jour.

 
 
A+
 
a-
 

Tout d’abord c’est le nom qui interpelle : « Le Barn », néanmoins à l’approche du lieu, la surprise est encore plus tangible. Les 200 hectares attenants au Haras de la Cense se révèlent dans toute leur splendeur mais ce n’est pas tout, l’architecture pointe son nez par petites touches pour compléter le tableau. Nous sommes bien dans un lieu à la fois atypique et exceptionnel.

 

A perte de vue

 

Le site se caractérise par sa présence naturelle mais aussi par le rapport qu’entretient le paysage avec le bâti. Ce dernier se compose de plusieurs éléments qui possèdent un fil conducteur : les chevaux. En effet, tout a été pensé pour mettre en avant l’équitation. Les diverses suggestions de l’un des deux instigateurs du projet William Kriegel, qui possède par ailleurs un ranch dans le Montana, ainsi que les idées d’Edouard Daehn se sont ainsi fusionnées pour mener à bien cette délicate maîtrise d’ouvrage.  

« Le Barn » est avant tout une minutieuse réhabilitation architecturale qui contient l’intervention sur le moulin de Brétigny et les hangars agricoles. Les bâtiments patrimoniaux ont été rénovés dans le respect de la qualité des matériaux d’origine, pour abriter entre autres, les services de l’hôtel, les restaurants, les divers espaces de bien-être. Tout au long du projet et même en rajoutant plusieurs édifices neufs pour compléter le programme exigé par les propriétaires, l’architecte a veillé à l’harmonie et la justesse qui forment la clé de voûte de l’ensemble. 

Parlons tout d’abord de la réception qui ne ressemble pas à un hall d’entrée conventionnel bien au contraire, le visiteur à peine franchie la porte d’entrée, découvre au centre de la pièce un magistral poêle en faïence. Pas de comptoir classique mais à droite un long bar. Le reste du décor ressemble à une ancienne maison de campagne, savamment manipulé pour répondre à la fonctionnalité exigée. Tandis qu’à l’intérieur les charpentes en bois sont découvertes pour plus d’authenticité, le préau côté sud est remplacé par une charmante verrière filante où logent deux restaurants aux noms à consonance anglaise. Ces derniers se prolongent à l’extérieur sous une pergola végétale qui brouille avec tact les limites d’intérieur et d’extérieur.

 

Le village des chevaux

 

Un peu plus loin se trouvent les trois bâtiments contemporains qui abritent la majeure partie des chambres de l’hôtel. Inspirés des constructions agricoles, les édifices semblent être en harmonie avec le paysage environnant. Tandis que l’un des bâtiments est entièrement de plain-pied, le deuxième édifice comprend deux niveaux qui se sont glissés sous une charpente de type Eiffel conservée. La troisième entité, quant à elle comprend trente-neuf chambres qui s’ouvrent au sud sur des balcons filant avec une vue imprenable sur l’étang et sont distribuées par une coursive ouverte et rythmée par de fines colonnes métalliques. 

Le Barn est aussi l’histoire d’une étroite collaboration avec le studio be-poles qui s’est appuyé sur la vision des créateurs pour concevoir avec eux chaque partie du lieu. Ainsi, tout le mobilier respire le retour vers la nature avec des lignes épurées et sobres qui marquent une certaine continuité avec l’environnement tout en dégageant un air d’intemporalité.

Dans les contraintes d’un budget et d’un planning serré, l’architecte Christophe Vergnaud assisté par Isabelle Migot a réussi en seulement treize mois un incroyable exploit. A la fois la réhabilitation d’un patrimoine, la reconversion de plusieurs édifices existant ainsi que la création architecturale de nouveaux bâtiments qui participent à un projet d’ensemble dans un site d’exception. Dans la continuité de l’histoire du lieu, « Le Barn » écrit ainsi une nouvelle épopée qui porte en elle un doux assortiment qui rapproche l’ancien et le nouveau dans une fragrance franco-américaine.

 

Sipane Hoh 

Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Le Barn, un franc mélange franco-américain
Mot clefs
Catégories
CYBER