• Accueil
  •  > 
  • « Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
Rejoignez Cyberarchi : 

« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?

© Delfino Sisto Legnami and Marco Cappelletti : Copyright 2019

 

Non, il ne s’agit pas que de l’art contemporain qui se cache derrière la façade parisienne du 9, rue du Plâtre mais d’une architecture qui porte bien la signature de l’agence néerlandaise OMA. Fidèle à lui même, Rem Koolhaas manie avec adresse l’édifice de « Lafayette Anticipations ».

 
 
A+
 
a-
 

Aujourd’hui, le façadisme fait partie de l’architecture londonienne. Conserver la façade intéressante qui donne sur rue et remplacer le reste du volume par des constructions plus récentes peut entretenir l’idée d’un patrimoine visible de tous. A Paris, dans le cadre du projet de réhabilitation ainsi que la reconversion du bâtiment de la fondation d’entreprise Galeries Lafayette, Rem Koolhaas n’a pas eu recours à cette technique, tout en gardant certaines parties de l’édifice, il a réussit, d’une main de maître, à combler un vide laissé par la cour intérieure pour y ériger son projet. Rendre visible l’invisible tout en ménageant l’effet de surprise, telle semble être la stratégie du starchitecte.

 

Un cœur neuf dans un cocon ancien

 

La rue du Plâtre abrite désormais le premier bâtiment parisien de Rem Koolhaas. La Fondation d’entreprise Galeries Lafayette s’installe ainsi dans un édifice industriel du XIX e siècle. Situé en plein cœur du Marais et réhabilité par l’agence néerlandaise, le projet qui comporte 2 200m² est conçu comme une machine insérée dans la cour centrale de l’édifice. 

Il s’agit d’une tour d’acier et de verre équipée de quatre planchers mobiles où seront exposés, tout au long de l’année, divers travaux artistiques. Ce procédé de plateformes mobiles utilisé permet de modifier l’espace en une quarantaine de configurations. En conséquence, le projet répond à un souhait de flexibilité et d’adaptation aux nombreuses installations futures qui investiront le lieu. 

Après trois ans de travaux, l’édifice propose 875m² de surfaces d'exposition, nous pouvons y trouver des ateliers de production, un espace dédié à la pratique artistique pour tous, un café-restaurant ainsi qu’une boutique. Autant dire un projet à la fois complexe et atypique qui répond aux diverses aspirations de la fondation.

 

Le millefeuille artistique

 

Le bâtiment comprend sept niveaux, c’est un édifice caractéristique de l’architecture de la fin XIX e, il est organisé en forme de U autour d’une cour. Les piétons peuvent traverser librement l’ensemble pour accéder à la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie via un passage couvert. L’intervention d’OMA a réussi à articuler deux conditions qui semblaient complexes voire à priori contradictoires, la flexibilité programmatique avec les diverses exigences de préservation patrimoniales et réglementaires très strictes imposées par le plan de sauvegarde du quartier. Mais les architectes ont trouvé solution aux différentes données pour un résultat à la fois sobre et enchanteur.

Toutefois, en visitant l’édifice de la rue du Plâtre, nous pouvons se demander où est passée l’architecture « fuck the context » très chère à Rem Koolhaas ? Pourquoi à Paris, le starchitecte livre un projet sage et un ensemble cohérent qui habite le lieu et l’adopte généreusement ? La réponse est probablement dans la réalisation elle-même dont la technique qui s’inspire des machines à l’instar de la maison Lemoine de Floirac en Gironde, passe par la création du paradoxe. A Paris, Koolhaas réalise une esthétique fonctionnelle, il n’innove pas mais adapte, il manie adroitement les espaces, rend l’incompatible compatible, il n’évide pas le patrimoine de son sens mais le détourne pour l’enrichir. Qu’il soit amateur d’art ou d’architecture, le visiteur est tout aussi confus qu’impressionné.  

 

Sipane Hoh

« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
« Lafayette Anticipations » ou comment bien se cacher pour mieux s’exprimer ?
Mot clefs
Catégories
CYBER