• Accueil
  •  > 
  • La ville sensuelle de Jacques Ferrier bat pavillon français
Rejoignez Cyberarchi : 

La ville sensuelle de Jacques Ferrier bat pavillon français

En mai 2008, Jacques Ferrier fut déclaré lauréat pour le Pavillon français de l'Exposition universelle Shanghai 2010. Les projets de quatre agences - Jacques Ferrier, Rudy Ricciotti, ARM Architecture, Périphériques - avaient été retenus. Ces travaux sont exposés jusqu'au 19 septembre 2008 à la Cité de l'architecture. Découverte en images de ces propositions.

 
 
A+
 
a-
 

Une image inédite

Sereine mais surprenante, l'architecture du pavillon de la France se place, dès le premier regard, au-dessus de la mêlée : suspendue à une résille, elle lévite au-dessus d'un miroir d'eau. Vue du Lupu Bridge ou des grandes voies de circulation, cette image inédite se distingue par sa géométrie cartésienne et sa dimension généreuse qui embrasse l'ensemble du site.

La France reçoit dans un jardin

Habillé d'une fine mantille, à la fois sensuelle et technique, l'édifice évoque raffinement et puissance. Au coeur de cet écrin, se dresse à la verticale un jardin à la française qui se démultiplie dans le reflet du plan d'eau ; il évoque l'art de vivre français et la nature dans la ville.

La ville sensuelle

L'exposition s'organise autour du jardin, depuis le haut, le long d'une rampe en pente douce. Elle est consacrée à la 'ville sensuelle' et dédiée aux cinq sens, ainsi qu'à l'équilibre et au mouvement. Il s'agit de replacer l'homme au centre d'un monde urbain de plus en plus technique.

"Pour moi, la ville à venir est hybride, elle conjugue sur le registre de la fusion l'ensemble des expériences et des créations qui sont bénéfiques à l'homme". J. Ferrier

Lire également notre article ''Dans la ville chinoise : Regards sur les mutations d'un empire', à Paris'.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER