Rejoignez Cyberarchi : 

La Villa enchantée

11h45 : Copyright 2019

A Strasbourg, les architectes de l’agence Fluor (Guillaume Avenard et Hervé Schneider) ont réalisé la réhabilitation ainsi que l’extension de la Villa Kolbsheim convertie en centre multi-accueil dans les années soixante mais depuis tombée en désuétude. Une gracieuse restructuration qui habite le lieu et se fond dans le paysage.

 

 
 
A+
 
a-
 

Située près de la ville, au cœur d’un parc, la Villa Kolbsheim est une ancienne maison de campagne à l’architecture classique qui date de 1900. La parcelle, entourée par plusieurs voies ferrées, a été intégrée à l’urbanisation de la ville en 1930. Cependant, il lui manque une fonction, c’est en 1965 que la décision d’aménager la demeure en jardin d’enfants a pris tout son sens. Ainsi, plusieurs édifices auxiliaires complètent l’ensemble qui contient une maison de retraite et le feront vivre de nombreuses années.

 

La maison et son parc

 

Le temps passe et la non-conformité du lieu devient un handicap, la maison, devenue inutilisée, a de nouveau besoin d’un coup de jeunesse. C’est en 2011 que l’agence d’architecture Fluor remporte le concours de la transformation de la bâtisse, sa mise aux normes ainsi que l’annexion d’une extension. Est envisagé alors un agréable lieu intergénérationnel où cohabitent les enfants et les personnes âgées, une première pour la ville.

 

Le parti pris des architectes est à la fois simple et complexe, le principe d’un couple naturel constitué par la maison avec son parc étant une priorité. Simple par apparence mais complexe dans la manière de la mise en place du programme pour que l’architecture s’efface le plus possible et se fonde dans son environnement. Une greffe qui selon les architectes : « va dans le prolongement du parc et rentre dans le champ lexical de la forêt ».

 

Ainsi, après avoir réhabilité et restructuré la maison d’origine et la démolition d’une extension datant des années soixante, le nouvel édifice qui par ailleurs ne présente aucun angle droit a été conçu pour brouiller les limites de l’intérieur et de l’extérieur. Tout a été minutieusement étudié afin que l’idée du départ, la maison et son parc, soit préservée.

 

Enter l’extension invisible

 

Les grandes baies vitrées donnent directement sur la verdure et les poteaux ont des épaisseurs différentes comme s’il s’agissait d’arbres forestiers un effet qui ne fait que renforcer tout au long du parcours l’ambigüité régnante autour du projet. Sommes-nous à l’intérieur ou à l’extérieur ? Dans la forêt ou dans son prolongement abrité ? Que des questions qui mettent en avant un savoir-faire destiné à un tel résultat.

 

L’édifice est couronné par une terrasse végétalisée qui s’avère être un vrai jardin paysager avec son épaisseur de 40 cm de terre, c’est un lieu accessible et agréable à tous. A l’intérieur, l’espace principal scindé en deux est consacré en partie pour les seniors et leurs activités. Alors que l’autre aile du bâtiment est exclusivement pour les enfants et sert comme une crèche multi-accueil. Les diverses générations qui ne se croisent point au sein même de l’édifice, se rencontrent dehors dans le parc ou bien à l’occasion de quelques fêtes clés de l’année.

 

La commune a su ainsi procurer, via l’architecture, un lieu privilégié dédié à plusieurs activités et aussi créer un rare espace de cohabitation entre les générations. Le projet qui a été labellisé BBC est un pur produit de l’agence Fluor connue par ailleurs pour ses conceptions soignées qui portent toujours une touche d’élégance. Une heureuse issue dont les architectes sont fiers, le voisinage heureux et les utilisateurs des lieux satisfaits.

 

Sipane Hoh

 

Les photos : © 11h45

La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
La Villa enchantée
Catégories
CYBER