Rejoignez Cyberarchi : 

La valse du vent

© Cyberarchi 2019

La valse du vent est une tour haute de 100 mètres dont la façade est revêtue d'un 'duvet' qui ondule au gré du vent et des rayons du soleil.

 
 
A+
 
a-
 

Lancé il y a plus d'un an à New York par Arquitectum, ce concours international ouvert aux architectes du monde entier a réuni plus de 280 propositions. Le challenge était d'imaginer la création d'une tour-musée commémorant l'immigration du XXème siècle aux Etats-Unis, située à la pointe de l'île de Manhattan à New-York.

Un monument qui serait un signe architectural fort pour la ville en même temps qu'un symbole de dynamisme multiculturel et d'harmonie inter-ethnique célébrant le caractère cosmopolite de la ville de New York.


Poétique

Grâce aux ondulations de la texture, il est possible de percevoir le vent, impression qui, aujourd'hui, n'existe pas au coeur de nos villes. Il offre donc un 'skyline' mobile et changeant.

L'analogie du champ de blé a été reprise dans ce contexte pour évoquer la grandeur des espaces américains ainsi que la notion de colonisation : pollens, vents, semences.

Mécanique

L'effet Venturi demeure un problème majeur pour l'univers de la rue et du piéton. Les tours doivent être parées d'auvents de plus en plus imposants. Ce type de façade peut être une solution pour briser ce mécanisme naturel.

Environnemental

Un brise-soleil naturel porte ombrage aux façades tout au long de la journée ; l'autre bénéfice de cette solution est aussi d'imaginer de collecter l'énergie créée par l'oscillation des tiges. D'autres aspects seront particulièrement intéressants à développer et notamment la surface des tiges augmentant l'inertie de la façade permettra des meilleures performances d'isolation thermique.

Ce projet illustre la démarche de notre travail d'investigation en matière d'architecture mêlant innovation et audace. Elles conjuguent les expériences de plusieurs disciplines (art, sociologie, phénoménologie) à l'image des travaux de l'artiste Bob Verschueren sur l'élément végétal qui en est une formidable expression. Car il faut réveiller les sens ! A l'heure ou notre mode de vie est à réinventer en fonction de la nouvelle donne environnementale, c'est l'occasion de trouver du sens profond à la création architecturale sans s'arrêter à la seule réponse technologique. D'ailleurs les industriels ne s'y trompent pas et restent à l'affut de propositions innovantes riches de sens.

Le projet de tour de 'Waltz of the Wind' y participe par l'étude technique que nous menons actuellement sur cette typologie de façade de tour. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à trouver l'heureux maitre d'ouvrage qui veuille accepter notre invitation pour cette Valse...

Julien Rousseau, Luca Battaglia et Ulisse Gnesda

Consulter notre dossier 'Gratte-ciel : une typologie pour un exercice de style' ainsi que notre album-photos 'Des tours de nouvelle génération ?'.

Lire également notre article 'OMC où es-tu ? Le 'chemin des Nations', de Fresh Architecture, primé'.

La valse du vent
La valse du vent
La valse du vent
La valse du vent
La valse du vent
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER