• Accueil
  •  > 
  • La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
Rejoignez Cyberarchi : 

La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal

© Cyberarchi 2020

Des 3 sites retenus pour les Ateliers organisés par la Ville de Paris et présentés en novembre 2007, celui de Masséna (13è), est le plus 'mûr'. C'est d'ailleurs là que furent apportées les réponses les plus intéressantes, particulièrement celle de Anne Demians qui a su lier, autour des notions de densité et mixité, la ville verticale et la ville horizontale. Découverte.

 
 
A+
 
a-
 

Le texte ci-dessous est de Anne Demians

La Seine est le point d'attache de la plupart des grands édifices de Paris. Ils s'y reflètent et Paris double son image. Demain, il sera possible d'accroître la profondeur de la Seine en lui donnant à réfléchir de grands ouvrages très verticaux qui marqueront un passage vers le ciel et vers des plafonds inédits.

On y rencontrera des gens qui y travaillent, des gens qui y vivent et des gens qui s'ouvriront aux nouvelles cultures et aux nouvelles pratiques, des paysages urbains. La densité, comme source de proximité. La hauteur comme le Haut d'une page sur laquelle s'écrirait une nouvelle histoire de Paris.

Comment offrir une ville plus lumineuse, plus aérée pour tous avec tous les services de proximité ?

Haussmann en son temps, pour cause de sécurité et d'insalubrité, a imposé une nouvelle façon de fabriquer la ville. Il avait contribué à aérer Paris. Aujourd'hui, pour actualiser Paris aux nouvelles questions environnementales, il faudrait retirer de la matière pour laisser la lumière rentrer. Or, il n'en est pas question. Mais à travers mon analyse sur Paris, je me suis aperçue que le Palais Royal demeurait la figure la plus environnementale et la plus contemporaine du tissu parisien.

Et c'est à partir de cette figure traditionnelle que j'organise mon dispositif. Chacun de ces îlots orientés vers la Seine propose un espace en creux similaire au Palais Royal. Mettant la place (le jardin) à l'intérieur et la rue à l'extérieur. C'est par le croisement d'un positionnement résolument environnemental et l'intégration de structures traditionnelles que ma proposition trouve sa légitimité. Il ne s'agit pas d'implanter des bâtiments sur une table rase mais de croiser des préoccupations contemporaines avec une caractéristique forte de ce morceau de territoire : la proximité avec la Seine.

Je révèle la Seine comme le point d'accroche principal de ce territoire. Tout s'y dirige, les tours en tête. Elles ne s'imposent pas comme des objets solitaires mais comme les excroissances naturelles d'un ensemble d'objets cernés intacts qui a retrouvé l'intérêt du fleuve.

Les propositions faites à travers la Chartes d'Athènes pour plus d'hygiène, plus de lumière, n'ont pas trouvé le temps de maturation nécessaire. On est passé brutalement de la théorie à l'urgence de la reconstruction. Nombre de villes se sont construites avec, comme principal objectif, la rentabilité et les principes directeurs de ces villes étaient régis par le chemin de grue. Ces villes étaient fabriquées par des ingénieurs. Toutes préoccupations sociales, de proximité des activités avec les logements étaient occultées, toute notion environnementale effacée.

Dans les années 70, en réaction à ces modes opératoires abusifs, on revient à une ville concentrée, basée sur les principes haussmanniens de l'alignement et de l'îlot plus ou moins fermé. Aujourd'hui, l'évolution des modes de vie, la densité croissante sont à l'origine dans les grandes villes européennes de propositions qui mettent en avant des préoccupations environnementales sources de remises en cause importantes de règles d'urbanisme en vigueur.

Les enjeux de mon travail sur Masséna sont multiples

Il s'agit, à travers ce travail, de reprendre la main sur la fabrication de la ville, reprendre son organisation, contrarier tout ce qui la soumet à l'échec, aux gabarits convenus, aux vis-à-vis attendus, aux rues tracées et aux jardins de circonstances. Plus qu'une ville continue, ce sont des fragments urbains qui habitent l'immense surface végétale dégagée. C'est par l'opposition entre un système libre et varié, réservé au paysage et un système géométrique basé sur l'angle droit, choisi pour les bâtiments, que la proposition affirme son inscription paysagère. Il s'agit, sur ce morceau de territoire, de proposer un projet qui contrarie une expansion diffuse et homogène de la ville par une ville plus ouverte, plus aérée, capable de créer du lien avec la 1ère couronne pour s'inscrire dans une expansion naturelle du grand Paris.

Densité et mixité verticale s'installent comme un événement majeur sur les bords de Seine. Deux tours jumelles, dont l'une, de 210 mètres de hauteur, est dévolue à une activité tertiaire tandis que l'autre, de 150 mètres, est occupée par des logements ; elles sont reliées sur trois sections par des espaces collectifs mutualisés. Ces espaces communs permettent d'offrir en hauteur des services de quartier comme des restaurants, des cinémas, des salles de relaxation et tant d'autres activités évolutives et adaptées aux besoins changeants de la société.

La performance de ces tours n'est pas tant dans leur structure, qui vise à être la plus rationnelle possible, mais bien par l'intelligence et la qualité de l'enveloppe capable d'offrir des niveaux de confort, thermique, de luminosité, de vue, inégalés. L'enjeu principal est de proposer une vie et une atmosphère inédite que des bâtiments plus bas ne pourraient pas offrir...

Anne Demians
Le 1er janvier 2008

Lire également notre article 'Plus de PEUR SUR LA VILLE que de mal' et consulter nos album-photo 'Tours à Paris : toutes les propositions des 11 équipes participantes aux Ateliers'.


La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
La Seine est le point d'attache d'un dispositif contemporain inspiré du Palais Royal
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER