• Accueil
  •  > 
  • La renaissance de la tour d’Ampuglia
Rejoignez Cyberarchi : 

La renaissance de la tour d’Ampuglia

CA’ Architectes et CGZ architecture : Copyright 2017

 

En Corse, l’agence d’architecture CA’ Architectes en collaboration avec CGZ architecture a réalisé la délicate reconstruction d’une ancienne tour génoise datant du XVIème siècle. L’idée était la restitution de la fonction d’origine de cette dernière, les recherches historiques aidant, l’architecture a montré sa fonction de continuité dans la préservation du patrimoine.

 
 
A+
 
a-
 

Située en Haute-Corse, la commune où se trouve la tour d’Ampuglia et possède une façade maritime de cinq kilomètres est chargée d’histoire. Pour retrouver les plans d’origine, les architectes ont dû mener leurs recherches dans les archives documentaires réalisées par l’historien Antoine-Marie Graziani. 

 

Retour à la genèse

 

Ancien poste de surveillance pour la marine, construite au XVIème siècle, la tour d’Ampuglia faisait partie des monuments incontournables du Cap Corse. Cependant, aujourd’hui, il ne demeure plus que la base de la tour dont le reste a été détruit. C’est pour cette raison que la municipalité a souhaité la reconstruction de ce morceau d’histoire tout en y voyant le côté pratique des choses, c'est-à-dire la réimplantation du post de secours au sein de l’édifice conformément à sa fonction d’origine.

 

Le duo CA’ Architectes et CGZ architecture a ainsi réinterprété les agencements architecturaux ancestraux pour engendrer un bâtiment fidèle à son esprit d’origine, le tout avec des matériaux de qualité et une intervention chirurgicale fine et précise. De ce fait, les vestiges restants de la tour sont restaurés, et l’opération est le fruit d’une reconstruction contemporaine à la fois simple et modeste mais assumée vu qu’elle est fondée sur une connaissance accrue de l’histoire du lieu.  

 

Toute une histoire

 

« Ce projet témoigne d’un processus de réappropriation et de valorisation à travers une opération à la fois contemporaine et patrimoniale, enrichissant la stratification historique de l'édifice et du site, poursuivant dans la continuité et dans une vision globale son inscription dans l’histoire. La notion d’authenticité s’entend d'une part par la conservation de la matière ancienne, et d'autre part par la possibilité de rendre à nouveau lisible et intelligible de l’image et la fonction originelle du bâtiment. » Racontent les architectes.

 

Outre sa condition architecturale, la réalisation qui balaye toute l’historique défensive d’une telle tour de contrôle, raconte l’épopée du développement de ce type d’ouvrages parsemés sur les côtes corses. Aujourd’hui, ces édifices qu’ils soient en ruines ou en déshérence, font parti malgré leur état actuel d’un patrimoine spécifique qui a toujours ses défenseurs ainsi que ses protecteurs.

 

Avec cette minutieuse réhabilitation-reconstruction, l’architecture ne s’est pas contentée de reproduire le passé mais de raviver l’essence même d’une mémoire qui tend à disparaître. Une intervention qui rend à la commune un projet utile selon lequel l’architecture reprend ses sources dans le passé pour affirmer son avenir.

 

Sipane Hoh

 

 

 

 

En Haute-Corse, renaissance de la tour d'Ampuglia
En Haute-Corse, renaissance de la tour d'Ampuglia
En Haute-Corse, renaissance de la tour d'Ampuglia
En Haute-Corse, renaissance de la tour d'Ampuglia
Mot clefs
Catégories
CYBER