• Accueil
  •  > 
  • La noble transformation du Teatro Góngora
Rejoignez Cyberarchi : 

La noble transformation du Teatro Góngora

Javier Callejas : Copyright 2019

A Cordoue, sur le toit du Teatro Góngora à l’architecture traditionnelle caractéristique, l’agence d’architecture espagnole de Rafael de La-Hoz a rajouté une boîte polyvalente couvrant le précédent théâtre de plein air; un ouvrage pour dynamiser la vie culturelle de la ville. Une architecture à la fois élégante et audacieuse qui tout en contrastant avec l’existant, le met en valeur.

 
 
A+
 
a-
 

Une référence architecturale

Situé dans le cœur historique de la ville espagnole, donnant sur la Calle Jesús y María, classé au patrimoine mondial, à proximité de la Plaza de las Tendillas, se trouve le théâtre Góngora. Construit par l’architecte Luis Gutiérrez Soto entre 1929 et 1932, l’édifice est considéré comme une référence architecturale qui a marqué son temps. Cependant, inutilisé depuis des années, le petit joyau de l’époque est tombé petit à petit en déshérence jusqu’au moment où la ville a décidé d’intervenir en chargeant l’architecte Rafael de La-Hoz de la réhabilitation qui comprend une salle polyvalente en guise d’extension sur le toit.

En plus de la rénovation complète de l’auditorium existant qui peut contenir jusqu’à 700 personnes, l’idée de l’architecte était de fermer le théâtre du toit, utilisé jadis comme un cinéma de plein air, pour en réaliser une extension à la fois pratique et fonctionnelle. Selon l’architecte, la démarche étant de tirer le meilleur parti de la construction et de créer un espace maintenant couvert et enrichi.

Un geste audacieux

Néanmoins, qu’il s’agisse d’un endroit polyvalent, un théâtre expérimental ou une boîte noire, le concept même de poser cette salle au-dessus de l’ancien théâtre est un acte architectural audacieux qui peut déclencher les critiques les plus diverses. Entre les défenseurs du patrimoine d’une part et de la création architecturale d’autre part, les avis divergent. Sauf qu’ici l’architecte semble avoir créé le paradoxe tout en cultivant la surprise. Le dialogue entre l’ancien et le nouveau génère une atmosphère particulière et se fait d’une manière douce presque enchanteresque.

Côté technique, le nouvel espace polyvalent est recouvert d’une structure tubulaire simple qui facilite l’accrochage au plafond des projecteurs, des différentes toiles ou d’autres équipements nécessaires pour les diverses représentations théâtrales. Des plates-formes modulables sont également prévues pour changer quand il y a nécessité, la disposition interne de la salle.

Quant à la réhabilitation, travaillée délicatement, elle participe à la renaissance d’un lieu qu’affectionnent les habitants de la ville. Que ce soient formes ou couleurs, tous les éléments renvoient à l’âge d’or de l’édifice.

Dans le centre-ville de Cordoue, le théâtre réhabilité ainsi que l’extension flambant neuve continuent de propager la culture pour le plus grand plaisir des visiteurs.

 

Sipane Hoh

Les images : © Javier Callejas

Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Teatro Góngora de Rafael de La-Hoz
Mot clefs
Catégories
CYBER