• Accueil
  •  > 
  • La maison Papillon, le doux murmure des textures
Rejoignez Cyberarchi : 

La maison Papillon, le doux murmure des textures

Eric Pouyet : Copyright 2019

Créer une architecture respectueuse de son environnement, à la fois durable et vivante, le tout dans une enveloppe esthétiquement adaptée est la conséquence de la démarche et de l’engagement de l’architecte Guillaume Ramillien. La Maison Papillon incarne la promesse d’une forme tempérante qui se loge adroitement dans sa parcelle et se l’approprie.

 
 
A+
 
a-
 

Une ancienne petite maisonnée se trouvait déjà sur la parcelle où les propriétaires ont souhaité installer une nouvelle résidence. La proposition de l’architecte était de sauvegarder l’ancien sans y intervenir tout en construisant une nouvelle maison non loin de là sur la même parcelle. Une autre contrainte vient s’ajouter à la première, conserver les quelques arbres qui se trouvent un peu plus loin sur le même terrain.  

 

La porte d’angle vitrée

 

Réaliser une maison aux lignes contemporaines, à la fois fonctionnelle et compacte en vis-à-vis de la petite maison existante était le parti-pris de l’architecte. Outre la création de la résidence, le projet comprend les divers aménagements des espaces extérieurs ainsi que les quelques plantations dans la partie vacante du jardin.

 

L’accès à la parcelle reste inchangé et se fera par un portail déjà existant donnant directement sur la rue adjacente. Quant à l’ancien mur qui clôture l’ensemble a été préservé car, il constitue selon l’architecte un élément remarquable du paysage du quartier.

 

L’originalité du projet se décèle via le jeu habile d’ombres et de lumières que les débords de toiture projettent sur les façades légèrement plissées. La maison est dotée de grandes baies vitrées qui donnent directement sur le jardin et inondent de la lumière naturelle tout l’intérieur de la maisonnée. Une particularité frappe les visiteurs, il s’agit de la baie vitrée d’angle nord-ouest qui constitue l’entrée et reste visible de la rue.

 

Comme une cabane au Canada

 

Côté matériaux, c’est le bois de mélèze qui couvre les façades et débords de toitures. Même les volets coulissants en métal et les prises d’air techniques se cachent derrière ce matériau qui donne une allure d’un charmant cabanon à l’ensemble.

 

L’architecte, soucieux des problèmes environnementaux a conçu un projet qui divise par deux les besoins de chauffage grâce aux larges baies vitrées orientées vers le sud et la dalle à forte inertie. Tous les détails qui vont dans le sens de la durabilité ont été soignés, du plancher aux ponts thermiques en passant par l’eau chaude produite par un chauffe-eau thermodynamique ou encore la poêle à bois, tout a été minutieusement étudié pour proposer une architecture non seulement confortable mais également respectueuse de son environnement.

 

La maison Papillon est un projet qui condense de nombreuses qualités. A la fois bioclimatique et fondamentale, elle accomplit une gracieuse existence au parfum d’antan.

 

Sipane Hoh

 

Les photos : © Eric Pouyet

La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
La maison Papillon, le doux murmure des textures
Mot clefs
Catégories
CYBER