• Accueil
  •  > 
  • La Halle aux produits frais de la Grand'Place de Béthune, signée Francis Soler
Rejoignez Cyberarchi : 

La Halle aux produits frais de la Grand'Place de Béthune, signée Francis Soler

© Cyberarchi 2019

Une Grand'Place dotée d'un beffroi classé et inscrit depuis juillet 2005 au Patrimoine mondial de l'UNESCO, des maisons aux façades exceptionnelles, l'existence dans le passé de l'ancienne halle aux draps... Dans ce contexte sensible, Francis Soler a su établir une relation entre patrimoine et modernité.

 
 
A+
 
a-
 

La Halle de Béthune, sa forme et ses racines

La Halle de la Grand'Place de Béthune occupe l'espace de l'ancienne halle au draps, au pied du beffroi. Elle se pose, sur la place, plus qu'elle ne s'installe définitivement et, se détachant du beffroi, évite la confusion que produirait l'addition de leurs formes respectives.

Mieux qu'une mauvaise cathédrale, maladroite et inapte à restituer l'histoire du lieu, la Halle constitue un espace inédit en rupture avec les éléments du site. Elle ne fait pas corps avec le beffroi, n'en constitue pas une nef de circonstance et évite, à chacun d'entre les visiteurs, l'erreur d'appréciation ou l'erreur d'échelle.

La Halle de Béthune et sa géométrie

C'est un bâtiment homogène de 39 m de long et de 30 m de large, dont la coupe en travers est unique. L'ellipse qu'elle dessine est asymétrique. L'un des côtés de l'ellipse (l'accès logistique au marché) est plus haut que l'autre côté (beffroi). Le marché occupe l'ensemble du plan. Il dégage, d'un côté, un espace d'approvisionnement pour les commerces. La coupe est identique en tout point du projet. La hauteur, choisie la plus basse possible pour préserver le cadre de la Place, mais restant très confortable pour satisfaire aux exigences du marché, varie de manière progressive et douce, de 5,30 m (au point de plus bas) à 5,70 m (au point le plus haut). La Halle s'écarte de 3,05 m du Beffroi, en son point le plus proche.

La Halle de Béthune et ses destinations

La plus grande partie de la surface de la Halle est occupée par le marché proprement dit. Une surface extérieure, est réservée face à l'Hôtel de Ville, en façade ouest du projet. Elle complète les activités commerçantes et accueille, à couvert, certains événements municipaux ou dominicaux, diurnes ou nocturnes.

La Halle de la Grand'Place n'est pas extensible. Elle présente une surface d'emprise de 1.100 m² environ. (Un marché de 22 commerces) afin de constituer un ouvrage cohérent avec le classement de la Place et du Beffroi. La surface totale de la Halle (780 m² environ) est prolongée par une terrasse extérieure de 90 m² environ.

La Halle de Béthune et sa construction

D'une emprise d'environ 1.100 m², la Halle de la Grand'Place est bâtie à partir de surfaces nervurées et lisses constituées d'une charpente primaire en acier, associée à des panneaux d'aluminium composites en sous face de la structure.

La charpente métallique en anneaux et les plaques qui l'accompagnent sont recouvertes en totalité par une verrière équipée, sur 700 m² environ, de cellules photovoltaïques.

La Halle de Béthune et ses activités

Les voûtes composites (acier, aluminium et verre) qui forment la Halle sont posées les unes à la suite des autres jusqu'à occuper, le mieux possible, la parcelle nord de la Grand'Place. L'espace elliptique qu'elles forment est un espace ouvert transversalement sur toute sa longueur. Le marché s'installe, occupant 784 des m² de la surface totale de l'espace. Clos de chaque côté par une clôture en acier, il dessine une parcelle réservée, à l'intérieur d'un espace public qui s'anime pendant et en dehors des heures et des jours de fonctionnement du marché.

La Halle de Béthune et ses composants

Les matières mises en oeuvre pour réaliser la Halle de la Grand'Place de Béthune sont des matières génériques, étendues à l'ensemble du projet. Au nombre de 3, seulement (l'acier, l'aluminium et le verre), elles nourrissent l'idée que l'assemblage simple de matières simples peut suffire à produire un ouvrage efficace.

L'aluminium ne nécessite aucun entretien particulier, aucune maintenance significative. Il est recyclable.

Le verre, tout le monde le sait, est le matériau le plus durable qui soit et le plus facile d'entretien. L'absence de porosité, le rend inattaquable et facilite sa maintenance, dans le temps. Il ouvre les coques aluminium à la lumière naturelle, provoque des effets optiques multiples et produit, sans énergie et sans aucune épaisseur des profondeurs de champ surprenants.

L'air constitue, enfin, la matière additionnée du projet. La ventilation du marché se réalise par des effets de courant d'air traversant le marché d'ouest en est (sens des vents dominants) et par des effets ascensionnels qui trouvent, dans les différentes couches de la couverture, les évents nécessaires à un dispositif de ventilation permanent, qui ne recourt à aucun mécanisme d'ouverture compliqué, ou à aucun système de ventilation contrôlée.

La Halle de Béthune et sa réversibilité

La Grand'Place de Béthune, avec son beffroi du XIVè siècle et son architecture exceptionnelle, présente un ensemble homogène et rare, constitutif de notre patrimoine. Construire en plein milieu d'un tel espace est toujours un acte important. Et cet acte fait appel à un principe de précaution qu'on attache toujours à toute intervention dans le patrimoine: celui de la réversibilité.

Beaucoup de solutions sont, en effet, acceptables, à condition qu'elles soient réversibles et que l'histoire et le patrimoine puissent retrouver leurs droits, à tout moment. Cette question, à Béthune, se resoud par une construction qui exprime sa solidité, tout en signifiant sa démontabilité. Elle ne s'ancre pas dans le sol. Elle s'y pose, accueille le marché et peut, tout aussi bien, demain ou plus tard, accueillir une activité publique ou privée, municipale ou associative, commerciale ou culturelle, ou, tout simplement, être déplacée.

La Halle de Béthune et ses objectifs

La Halle de la Grand'Place, avec son architecture inédite, sa technologie de pointe, la flexibilité de son espace et la réversibilité de sa construction, propose, à Béthune, d'accompagner un acte politique fort, social et moderne, tout en préservant l'intégrité et l'avenir de son patrimoine.

Francis SOLER
Septembre 2006

Lire également notre article 'Jacques Mellick est aussi exigeant que bienveillant à l'endroit des architectes' et consulter notre album-photo 'Un "effet Béthune" protéiforme et polymorphe'

La Halle aux produits frais de la Grand'Place de Béthune, signée Francis Soler
La Halle aux produits frais de la Grand'Place de Béthune, signée Francis Soler
La Halle aux produits frais de la Grand'Place de Béthune, signée Francis Soler
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER