• Accueil
  •  > 
  • La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
Rejoignez Cyberarchi : 

La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails

© Cyberarchi 2019

Depuis un siècle et demi, la gare d'Austerlitz n'a jamais cessé d'être en transformation. En 2005, la SNCF et la SEMAPA ont lancé une ambitieuse étude de définition (en trois phases) pour l'aménagement du pôle d'échanges multimodal et du quartier Austerlitz dont le programme est à la hauteur de l'enjeu. Retour sur les détails de la consultation.

 
 
A+
 
a-
 

Entre 1862 et 1870, la superficie de la gare passe de 4ha à 10ha et une nouvelle halle de 280m de longueur et d'une portée de 51,50m est construite. En 1900, à l'occasion de l'exposition universelle, la ligne électrifiée est prolongée en souterrain jusqu'à la gare d'Orsay. En 1906, une passerelle traversante est inaugurée pour accueillir la station de la ligne 6 du métro parisien. La gare souterraine (futur RER C) est construite entre 1964 et 1969.

En 1991, la Ville de Paris et la SEMAPA, en accord avec la SNCF, lancent la réalisation de la ZAC Paris Rive Gauche. L'avenue Pierre Mendès-France et ses premiers immeubles sont inaugurés le 25 janvier 2003.

Ces marchés ont été organisés en trois phases. Les études de définition simultanées ont démarré le 27 septembre 2005 par une phase dite ouverte, qui s'est déroulée jusqu'au 31 janvier 2006, date à laquelle les quatre équipes ont remis leurs premiers diagnostics et orientations d'aménagement.

Une première réunion du comité d'orientation constitué d'élus, de responsables de la SNCF et de la SEMAPA, du STIF, de la RATP, de l'AP-HP, du SDAP, des associations, a auditionné les équipes le 27 mars 2006.

A la suite des avis et recommandations de ce comité, un nouveau cahier des charges dit 'CCTP complémentaire' a été remis par la co-maîtrise d'ouvrage SNCF/SEMAPA aux équipes le 2 juin 2006 ainsi qu'une demande d'étudier deux variantes du projet, l'une avec voie de contournement, l'autre sans.

Les équipes ont remis leurs projets finalisant la 2ème phase, dite fermée, le 12 octobre 2006 et ont présenté leurs travaux devant le comité d'orientation le 17 novembre 2006. Une commission technique regroupant la SNCF, les services de la Ville de Paris, la SEMAPA mais aussi la RATP, le STIF, RFF, l'AP-HP et les services de l'Etat comme le SDAP, a remis un rapport d'analyse qui a été diffusé aux membres du comité d'orientation.

La commission d'appel d'offres de la co-maîtrise d'ouvrage SEMAPA/SNCF, prenant en compte l'avis du comité d'orientation du 27 avril 2007, a retenu le 6 juin 2007 le projet de l'équipe lauréate Jean-Marie Duthilleul-AREP / Jean Nouvel-AJN / Michel Desvigne.

Programme

- un immeuble multifonctionnel : 11.850m² ;
- des services aux voyageurs : 7.506m² ;
- des locaux RATP : 1.000m² ;
- des commerces : 5.500m² ;
- des services de restauration : 3.500m² ;
- un théâtre : 1.500m² ;
- un centre d'affaires : 5.000m² ;
- une attente voyageurs : 5.000m² ;
- des bureaux : 40.000m² ;
- une Poste : 380m² ;
- un réparateur et parking vélo : 450m² ;
- un parking : 1.140 places ;
- l'extension du square Marie Curie devant atteindre 7.000m² au total.

Un programme hôtelier : les surfaces proposées par les lauréats évolueront en fonction des modifications demandées et des solutions trouvées ; elles seront validées par la co-maîtrise d'ouvrage en cours d'étude :
- hôtel/SPA : 13.000m² ;
- jardin des profondeurs : 3.000m².

Un programme AP-HP, à redéfinir en fonction des emprises mobilisées :
- centre de loisirs : 300m² ;
- crèche : 760m² ;
- logements (80) : 9.000m².

Un programme souhaité par la Ville de Paris :
- des logements devant garantir la mixité du quartier : surface et nombre à définir en fonction des études.

Les points forts du projet retenu

  1. Utilisation de la halle comme lieu principal d'échanges intermodaux train / RER / métro : "La halle devient le lieu principal des échanges entre les différents modes de transports et réalise une transition entre l'espace multimodal et la ville. Alors que les usagers sont obligés aujourd'hui de contourner la halle occupée par un parking".
  2. Mise en valeur du patrimoine du site : îlot urbain clairement identifié et cohérent vis-à-vis de l'environnement et du contexte patrimonial et urbain : "La hauteur de l'îlot urbain situé entre le square Marie Curie et la halle reprend celle des bâtiments des grandes divisions de la façade monumentale de la Salpêtrière".
  3. Composition paysagère du jardin en équerre unifiant les façades "de l'îlot urbain d'un côté et du bâtiment des grandes divisions de l'hôpital de la Salpêtrière de l'autre. Le square Marie Curie agrandi à 7.000m² et la cour Saint-Louis pouvant faire l'objet d'un aménagement paysager d'ensemble".
  4. Transversalité du projet : "lien piétonnier entre le pont Charles de Gaulle et le boulevard Saint Marcel pour les usagers du quartier ; les liaisons entre le nouveau quartier de l'avenue Pierre Mendès-France et celui du boulevard Saint Marcel sont accompagnées de programmes de services et de commerces".
  5. Identification claire des maîtrises d'ouvrage : la différentiation des espaces à aménager offre une souplesse déterminante au projet qui sera financé par différents partenaires : le programme du pôle multimodal est centré sur la halle ; le programme de bureaux et de l'hôtel et des logements dans l'îlot urbain, les jardins mettent en valeur l'espace public.
Les points à approfondir

La co-maîtrise d'ouvrage a identifié un certain de nombre de sujets à approfondir. Ils concernent les usages futurs du quartier :

Au niveau de l'insertion urbaine :

  • en proposant plus de logements pour améliorer la mixité du quartier ;

  • en créant un accès souterrain direct entre le quai d'Austerlitz et le boulevard de l'Hôpital pour desservir le parking et la dépose-minute au niveau -1 ;

  • en raccordant terrasses piétonnes réalisées avenue Pierre Mendès-France aux espaces publics de la gare ;

  • en travaillant sur des scénarios attractifs de superposition du programme de l'hôtel, des bureaux, commerces et services autour du jardin des profondeurs.
Calendrier prévisionnel

Après la désignation du groupement et le lancement des études d'élaboration du plan directeur, le programme prévisionnel est le suivant :

  • désignation du lauréat AREP-Nouvel par la CAO SEMAPA-SNCF : 6 juin 2007 ;

  • démarrage des études, mise au point du plan directeur : décembre 2007 ;

  • signature du marché avec le groupement : janvier 2008 ;

  • livraison du plan directeur et des fiches de lots : mi-2009 ;

  • lancement de la réalisation de l'immeuble multifonctionnel SNCF, dont la construction conditionne la libération des terrains de la cour sud de la gare d'Austerlitz : fin 2010 ;
  • lancement de la consultation pour la réalisation du programme d'hôtel et de bureaux : 2010 ;

  • démarrage des travaux du pôle multimodal par la construction de l'immeuble multifonctionnel : 2011.
'Les études de l'aménagement de la gare d'Austerlitz en un coup d'oeil'
'Quartier Austerlitz gare - Projet de AREP / AJN / Michel Desvigne'
'Quartier Austerlitz gare - Projet des Ateliers 234'
'Quartier Austerlitz gare - Projet de BTUA (Bernard Tschumi)'
'Quartier Austerlitz gare - Projet de Claus en Kaan / Jean-Pierre Pranlas-Descours'

L'opération 'Austerlitz Gare' a donné lieu à un ouvrage écrit Florence Accorsi (Architecte de formation et journaliste) édité par Ante Prima et AAM : Quartier Austerlitz Gare, de Florence Accorsi ; Production : Ante Prima consultants ; Editeur : AAM éditions, Bruxelles ; Format : 20 x 24 cm ; 96 pages ; couverture souple et cartonnée ; Prix : 29 euros.

La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
La gare d'Austerlitz en pôle multi-rôles désormais sur les rails
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER