« La Belle électrique » fait rimer architecture et musique

Après le Métaphone d’Oignies et le Smac d’Evreux, l’agence Herault Arnod Architectes occupe la scène architecturale grenobloise tout aussi musicale avec sa dernière réalisation baptisée «  La Belle électrique ». Dédiée aux musiques électroniques, l’édifice qui loge dans un lieu chargé d’une remarquable histoire industrielle prouve encore une fois un savoir-faire exceptionnel.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Viadeo
  • Linkedin
  • Pinterest