• Accueil
  •  > 
  • L'ouverture de la Cinémathèque française retardée à septembre 2005
Rejoignez Cyberarchi : 

L'ouverture de la Cinémathèque française retardée à septembre 2005

Bientôt logée dans un bâtiment rue de Bercy construit par l'architecte Frank Gehry,
l'ouverture de la Cinémathèque Française est repoussée à septembre 2005. A cela s'ajoute, selon son président Claude Berri, un manque d'espace dommageable pour l'institution.

 
 
A+
 
a-
 

L'idée d'un 'Palais du cinéma' lancée en 1984 sous l'impulsion de Jack Lang, alors ministre de la Culture, s'éloigne encore. En effet, l'ouverture de la Cinémathèque française annoncée pour avril 2005 dans un bâtiment situé rue de Bercy à Paris et construit par l'architecte américain Frank Gehry n'aura finalement lieu qu'en... septembre de la même année. Claude Berri, président de l'institution l'a révélé dans les colonnes du quotidien le Monde à la mi-avril 2004.

Toutefois, le réalisateur producteur précise que l'ouverture n'est retardée que «de quelques mois pour ouvrir en même temps les quatre salles de cinéma et les espaces consacrés aux expositions permanentes et temporaires». Cet aléas n'est pas une catastrophe en soi, sauf que pour le président Berri, la future Cinémathèque française manque d'ambition : «Bercy ne dispose pas d'espace suffisant pour y installer un véritable musée du cinéma. Il faudrait au moins 3.000 ou 4.000 m² pour faire un vrai musée. Un jour, il faudra convaincre l'Etat et les collectivités locales de nous aider à trouver un autre lieu pour y réaliser ce musée tant rêvé par Henri Langlois»(le fondateur de la Cinémathèque).

En attendant, la Cinémathèque devra arrêter ses projections pendant sept mois en 2005 car elle doit libérer la salle du Palais de Chaillot destinée à la Cité de l'architecture, indique Serge Toubiana, son directeur général.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER