• Accueil
  •  > 
  • L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
Rejoignez Cyberarchi : 

L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition

© Cyberarchi 2020

Depuis octobre 2006, en plein coeur du quartier de la Goutte d'Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, un établissement culturel invite les Parisiens à mieux connaître le monde musulman et sa diversité : l'Institut des Cultures d'Islam (ICI). Provisoirement installé dans des locaux rue Léon, l'Institut attend de pouvoir prendre sa pleine mesure dans deux bâtiments construits spécialement pour lui. La livraison est prévue en 2014.

 
 
A+
 
a-
 

Un projet sensible

Depuis la votation suisse de novembre 2009 interdisant la construction des minarets et le débat français sur l'identité qui a suivi peu de temps après, on sait à quel point la construction de lieux de culte musulman, de même que l'expression publique et visible de la culture musulmane, est un sujet sensible, qui inquiète. On se réfère souvent à la construction de la grande mosquée de Paris, dans le Ve, pour montrer que l'implantation d'une mosquée peut être une grande réussite, y compris architecturale. Mais c'était il y a déjà presque cent ans, et dans un contexte particulier : la volonté d'honorer la mémoire des innombrables musulmans morts pour la France durant la guerre de 1914.

Lorsqu'à la fin des années 1990, une mosquée de grande taille a été détruite rue de Tanger, il n'est resté à proximité, dans ce quartier de Paris à forte population musulmane, que les deux mosquées, plus petites, de la rue Myrha et de la rue Polonceau. Peu à peu, les fidèles se sont retrouvés à prier dans les rues à la sortie des mosquées déjà pleines. Comment trouver une solution acceptable par tous ? La loi de 1905 de séparation des Églises et de l'État interdit le financement de lieux de culte. Les moyens des fidèles de ce quartier déshérité n'étaient pas suffisants pour acheter un terrain et construire un bâtiment adapté. C'est la raison pour laquelle la Mairie de Paris, à la demande de Bertrand Delanoë, a créé un institut culturel avec l'idée, à moyen terme, d'y ajouter un volant cultuel qui, lui, serait financé uniquement par des fonds privés. Aujourd'hui le projet avance en ce sens et ses grandes lignes ont été révélées au public.

Un institut, deux lieux

La construction du nouvel ICI a été confiée aux ateliers Lion (deux « équerre d'argent », grand prix de l'architecture en 2007). En raison de la difficulté à trouver un terrain aux dimensions suffisantes, le choix retenu a été de répartir le nouvel ensemble sur deux sites distants d'une dizaine de minutes de marche, le plus grand au 55 rue de Polonceau (970 m² au sol), l'autre au 56 rue Stephenson (535 m² au sol). Si les détails de la réalisation de ces deux bâtiments ne sont pas connus, on sait déjà que la rue Polonceau proposera des terrasses et des toitures végétalisées, et la rue Stephenson, elle, un mur végétal.
Les deux sites auront des éclairages zénithaux pour les lieux de culte ou de documentation, et des panneaux solaires. Sur les 4500 m² de l'ensemble, on trouvera un auditorium de 200 places, des espaces polyvalents (servant notamment pour des expositions), un centre de documentation et de consultation d'un fonds d'actualité, et... un hammam ! La programmation de l'ICI est ambitieuse : spectacles, expositions, cinéma, concerts mais aussi des cours de langues, des conférences, ainsi que des ateliers cuisine, de calligraphie et de chant. Un lieu très riche et très complet donc, dans lequel il ne faut pas oublier, puisqu'il s'agit d'une valeur fondamentale du projet, la présence de lieux de culte.

La partie cultuelle

L'espace réservé au culte dans le futur ICI sera minoritaire. Selon Daniel Vaillant, le maire du XVIIIe arrondissement, « un quart de la superficie sera revendu à une association loi 1905, dans le plus strict respect des règles de la laïcité, pour la création de lieux de culte, financés par des fonds privés ». Concrètement, le coût de la construction de l'ICI s'élèvera à environ 28 millions d'euros. 23 millions d'euros seront à la charge de la mairie de Paris et serviront à construire la partie culturelle du lieu. 5 millions seront ajoutés par des fonds privés pour l'édification des espaces servant de lieux de culte. Ces espaces seront gérés par une association religieuse. Cette opération, complexe, se fera sous la forme d'une « vente en l'état futur d'achèvement » (VEFA) afin de respecter la loi de séparation. L'espace réservé au culte ne sera pas de taille suffisante pour accueillir tous les fidèles lors des prières du vendredi ou lors des grandes fêtes. Des salles polyvalentes seront alors louées pour augmenter la capacité d'accueil de la mosquée de l'ICI. Objectif : ne plus autoriser les prières dans la rue à partir de 2013-2014, date de l'ouverture des deux sites.

Marie-Clarté Mougeot

L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
L'Institut des Cultures d'Islam, deux sites pour une grande ambition
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER