• Accueil
  •  > 
  • L'impact de la crise économique sur la profession d'architecte s'aggrave, selon le CAE
Rejoignez Cyberarchi : 

L'impact de la crise économique sur la profession d'architecte s'aggrave, selon le CAE

© Cyberarchi 2019

Le secteur de la construction est souvent reconnu comme étant un bon baromètre de la vitalité de l'économie de manière générale. Dans ce secteur, c'est souvent la profession d'architecte qui ressent la première le vent froid d'une récession ou la brise tiède d'une reprise. Principaux résultats de la dernière enquête trimestrielle du CAE, plutôt pessimiste.

 
 
A+
 
a-
 

Le CAE a entrepris une série de sondages d'opinion trimestriels auprès des architectes eux-mêmes sur l'impact de la crise économique sur leurs bureaux et sur leur charge de travail. Cette enquête est basée sur un questionnaire qui était disponible en 14 langues. Le questionnaire était en ligne durant une période de deux semaines et toutes les Organisations membres du CAE ont été invitées à informer leurs membres de la possibilité de participer à l'enquête, outre l'échantillon d'architectes volontaires dont disposait déjà le CAE.

62% des répondants déclarent que la situation est "mauvaise" ou "très mauvaise", comparé à 46% en avril 2009. Pour confirmer cette vision pessimiste, seuls 8% des répondants ont indiqué au mois de juin que la situation était "bonne" ou "très bonne", contre 15% en avril.

S'agissant de la situation de l'emploi, le CAE est en mesure d'indiquer que près d'un bureau d'architecture sur trois a vu décroître le nombre de personnes travaillant en son sein depuis le début de la crise en septembre 2008. Ceux qui ont répondu à l'enquête de juin prévoient que le nombre de personnes travaillant dans leur bureau d'architecture va diminuer dans 23% des bureaux en moyenne dans les trois prochains mois. D'un point de vue positif, 7% des bureaux d'architecture ont vu le nombre de personnes travaillant en leur sein augmenter depuis septembre 2008, mais l'enquête ne permet pas au CAE de connaître le nombre de nouveaux emplois d'architecte que cela représente.

Ces résultats sont des mauvaises nouvelles pour l'Union européenne dans son ensemble et elles devraient inciter les politiciens à tous les niveaux de la gouvernance européenne à agir. Le CAE et ses Organisations membres, qui sont prêts à contribuer à des actions bien conçues, estiment que des investissements publics plus importants immédiats dans la construction durable et, en particulier, dans l'augmentation de l'efficacité énergétique des bâtiments existants, seraient un point de départ approprié.

Une présentation des résultats de l'enquête peut être téléchargée à l'adresse suivante :
www.ace-cae.org/MemberN/Content/FR/documents/sdoc/structure.asp?id=aceinfo_overview

L'impact de la crise économique sur la profession d'architecte s'aggrave, selon le CAE
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER