• Accueil
  •  > 
  • L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
Rejoignez Cyberarchi : 

L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs

© Cyberarchi 2019

Des plénums et faux plafonds supprimés, laissant apparaître les sous faces des voûtains de béton blancs dans l'ensemble des bureaux, constitue l'une des originalités du concept architectural pour l'extension de l'Hôtel des Services du Conseil General de Gironde, conçu par Art'Ur Architectes et Artotec.

 
 
A+
 
a-
 

Au début des années 60, la municipalité de Bordeaux dirigée par Chaban-Delmas, construit un quartier : Mériadeck en lieu et place d'un quartier insalubre et ultra populaire. Sa conception fut dictée par les lois de la Charte d'Athènes de Le Corbusier et de ses disciples : rues en sous sol, dalles hautes pour les piétons et immeubles commerciaux, administratifs et d'habitations au dessus... Ce quartier manifeste est reconnu zone classée au patrimoine mondiale de l'Unesco depuis 2007.

L'Hôtel des Services du Conseil Général de Gironde se situe à la frange ce quartier. Le Conseil Général décide à la fin des années 90 de créer une importante extension sur la partie de la parcelle de l'Hôtel des Services existant laissée en friche afin de regrouper dans un même lieu différents services répartis jusque là dans plusieurs bâtiments. Les lauréats du projet sont désignés en 2002 : il s'agit de Philippe Pascal, Agence Art'Ur (mandataire) associé à l'Agence Artotec.




L'enjeu ici était de résoudre les conflits de rupture entre Ville traditionnelle et urbanisme de la dalle de Mériadeck pour retrouver une cohérence, un quartier apaisé, unifié. Il s'agissait de mettre en place des liens, des enchaînements visuels, des perspectives, des parcours clairs entre les rues et la dalle, entre le dedans et le dehors. Le bâtiment Ruban est une structure poteaux-poutres aux sections identiques posée sur un plancher de transfert. Cette structure très homogène est l'opportunité de proposer la suppression des plénums et faux plafonds en laissant apparaitre les sous faces de pré-dalles : voutains de béton blanc. Le bâtiment monolithe, bloque la dalle à l'est, accentue l'agrafe du projet sur le bâtiment déjà en place, sur le cours du maréchal Juin.

Enfin, ce parti constructif implique la maîtrise des fluides (air, chauffage, électricité) en supprimant toute couche ou épaisseur horizontale superflue. Le soufflage se fait en façade, la reprise en coeur de bâtiment. Les gaines verticales sont connectées aux locaux techniques en toiture. Les câbles sont calés dans l'interstice entre voutains. Tout est en place : L'agencement peut se faire librement, le plan suivant la trame de 1.35, : garantie d'une grande modularité. Le bâtiment monolithe est un bâtiment pont qui enjambe le bâtiment existant sur lequel ont été rapportés les brises soleils du projet neuf. L'Hôtel des Services présente vers la ville traditionnelle le totem, emblème du Conseil Général de la Gironde. La livraison a eu lieu en Juin 2011.

Fiche technique

Maitre d'Ouvrage : Conseil Général de la Gironde (33)
SEM Gironde Développement
Equipe Maitrise d'oeuvre :
Art'Ur Architectes - Architectes mandataires
Artotec - Architectes cotraitants
S.Brindel Beth - Bet HQE
ATCE - Bet structures
CETAB : Bet fluides
Chantier : 2006 - juin 2011
S.H.O.N. : 18 360m2
Cout des travaux : 36 700 000 euros ht

B.P

L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
L'hôtel des Services de Gironde truffé d'éléments constructifs novateurs
Mot clefs
Catégories
CYBER