• Accueil
  •  > 
  • L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji
Rejoignez Cyberarchi : 

L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji

© Cyberarchi 2020

Mercredi 24 mai 2006, Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture a inauguré la nouvelle extension des locaux (1.900m²) de l'Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage (ENSAP) de Lille, à Villeneuve d'Ascq, réalisée par l'architecte Nasrine Seraji et mise en lumière par Christophe Cuzin.

 
 
A+
 
a-
 

A proximité de l'Hôtel de Ville - le centre de Lille est à moins de 10 minutes en métro des gares de Lille Flandre et Lille-Europe - à quelques deux cents mètres du centre commercial régional, l'école peut accueillir environ 850 étudiants et une centaine d'enseignants. Seule école française au nord de l'Ile de France, l'école est située dans la ville nouvelle de Villeneuve d'Ascq. Le bâtiment initial, construit par Pierre Eldin en 1975, a fait l'objet d'une restructuration lourde en 1993 (architectes : Ludwig Peretz et Gérard Delecourt) suivie d'une première extension (au sud), livrée en 1999 par Olivier Bonte et Walter Chiani (anciens étudiants de l'école). L'école a fait l'objet depuis 2000, à l'est, d'une deuxième extension conçue par l'Atelier Nasrine Seraji (travaux démarrés en 2004, livrés début 2006).

L'établissement qui s'étend sur près de 10.000m² sur 4ha de terrain se compose d'ateliers - dont 450m² d'un seul tenant pour la mise en oeuvre de projets à l'échelle1 - d'amphithéâtres, de salles de cours, d'une bibliothèque de près de 20.000 ouvrages et des revues en accès libre, des bureaux et espaces techniques qui contribuent à l'enseignement de l'architecture et de paysage. Il comporte aussi des espaces «publics» telles deux salles d'exposition ou encore une cafétéria.

Ce texte a été écrit par Nasrine Seraji :

Le nouveau corps de bâtiment de l'Ecole d'Architecture de Lille complète les deux autres pour former un ensemble unifié, tout en affirmant son identité propre. Ce principe a guidé le projet dès sa conception, qu'il s'agisse de son implantation, de son organisation interne, de son vocabulaire formel et de son image architecturale, et même du parti structurel adopté. Il occupe l'espace vacant à l'angle nord des deux autres bâtiments, dans le prolongement naturel de l'un comme de l'autre, calé sur la limite de la parcelle avec le parc public du Vallon Vert.

Le fonctionnement interne est organisé suivant trois niveaux, chacun comportant un type de programme précis :
- Un grand atelier de mise en oeuvre au rez-de-chaussée (500m², 6m sous plafond)
- Deux salles de séminaire en mezzanine sur cet atelier
- Les ateliers d'architecture au premier étage.

L'extension est reliée à l'école actuelle par le premier étage grâce à deux passerelles galeries. Elles s'évasent au fur et à mesure qu'elles pénètrent le nouveau corps de bâtiment, ainsi la transition avec les deux entités préexistantes de l'école se fera de manière fluide et naturelle. Les passerelles débouchent sur un vaste espace de circulation, lieu de rencontre et d'échanges entre étudiants et corps enseignant, desservant les ateliers.

La structure du bâtiment détermine son architecture. Elle résout tout ensemble le problème de la grande portée libre de 25 mètres dans l'atelier de mise en oeuvre, guide la division des espaces dans les étages, contient l'éclairage de toiture et donne au bâtiment son image. Elle est volontairement désolidarisée des éléments de façade, traités comme une «peau» continue enveloppant l'ensemble des espaces qu'elle contient.

La structure est constituée de paires de portiques croisés et superposés : le portique haut «soulage» en son milieu la portée franchie par le portique bas, ce qui permet de réduire la section des poutres de celui-ci. Les poutres se croisent à leur point de suspension par le portique supérieur, ce qui donne aux volumes à l'étage un plafond «évasé». L'ensemble des charges structurelles s'exerçant dans le bâtiment est rendu visible, notamment dans le grand atelier ou les couples de poteaux évasés concentrent, puis transmettent jusqu'au sol les efforts de la structure.

La mise au point de cette structure fut un des enjeux majeurs des phases de conception et du chantier. Une collaboration étroite entre l'équipe de maîtrise d'oeuvre et l'entreprise a permis d'en optimiser le calcul afin de s'approcher au plus juste de l'épure idéale. L'ambition structurelle du bâtiment est accompagnée par une palette de matériaux réduite et d'inspiration naturelle : béton gris pour les éléments de structure, béton noir pour les éléments de façade, acier pour les menuiseries et la toiture, verre ou verre armé pour les ouvertures, cloisons composites de fibres de ciment pour les séparatifs entre atelier.

Le traitement des matériaux permet une lecture claire des espaces de natures différentes : la masse noire des ateliers du premier étage «flotte» sur la vitrine en verre armé du grand atelier de mise en oeuvre, donnant à l'école une présence affirmée et symbolique sur l'espace public.

Fiche technique :

Maîtrise d'ouvrage :
Ministère de la culture et de la communication,
Direction régionale des affaires culturelles du Nord-Pas-de-Calais
Maîtrise d'oeuvre :
Architecte : Atelier Séraji
Bureau d'études techniques : Tech Ingénierie
Economiste de la construction : cabinet Martin-Guiheneuf
Montant des travaux : 2.960.600 euros HT
Superficie : 1.963m² SHON (Bâtiment neuf) + 445m² SHON (restructuration bibliothèque et circulations)
Calendrier :
Concours : Août 2001
Chantier : Juillet 2004 - Mars 2006

Biographie succincte Nasrine Seraji :

Née à Téhéran, Nasrine Seraji étudie l'architecture à l'Architectural Association à Londres après avoir commencé ses études de médecine à Ispahan. Diplômée de l'AA en 1983, elle est inscrite à l'ordre des architectes britanniques en 1984. Ayant pratiqué l'architecture en Angleterre, Nasrine Seraji est primée et exposée à la Grande Halle de La Villette pour le concours d'idées international "Inventer 89". Elle s'inscrit à l'ordre des architectes français, crée l'Atelier Seraji et remporte le 1er prix pour le Centre Américain Provisoire à Bercy en 1991. Parallèlement à ses activités d'architecte au sein de son atelier, Nasrine Seraji commence sa carrière d'enseignante et intègre successivement l'Architectural Association School of Architecture, l'école d'architecture de l'université de Princeton - USA, l'Académie des Beaux-Arts de Vienne - Autriche, puis l'université de Cornell - USA, où elle est nommée Directrice et professeur du département d'architecture en 2001. Le 15 mars 2006, elle est nommée directrice de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais (http://www.paris-malaquais.archi.fr).

L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji
L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji
L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji
L'extension de l'ENSA de Lille signée Nasrine Seraji
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER