• Accueil
  •  > 
  • L'agence GPAA redonne du peps à l'Université Paris IV-Sorbonne
Rejoignez Cyberarchi : 

L'agence GPAA redonne du peps à l'Université Paris IV-Sorbonne

La reconstruction du Centre de Clignancourt de l'Université Paris IV-Sorbonne, engagée en 2009 par l'Agence Gaëlle Péneau Architecte et Associés (GPAA), s'intègre dans le renouvellement urbain de l'ensemble du quartier Clignancourt. Elle permet de concilier l'évolution de l'université et celle de la ville, par la conception d'un lieu d'enseignement qui soit aussi un pôle de vie pour le quartier.

 
 
A+
 
a-
 

Le Centre de Clignancourt de l'Université Paris IV-Sorbonne a été construit en 1968 sur l'emprise des anciens terrains militaires situés entre le boulevard Ney et le boulevard périphérique dans le 18e arrondissement. Il accueille les étudiants en premier cycle et les départements de musicologie, langues et sciences humaines, et intègre le Choeur et l'Orchestre de Sorbonne Universités.

Sa reconstruction engagée en 2009 s'intègre dans le renouvellement urbain de l'ensemble du quartier Clignancourt. Elle permet de concilier l'évolution de l'université et celle de la ville, par la conception d'un lieu d'enseignement qui soit aussi un pôle de vie pour le quartier. Cette ambition universitaire et urbaine se traduit par les 3 équipements que le Centre de Clignancourt partage avec le public non-universitaire : la bibliothèque, le gymnase, l'auditorium - qu'il valorise comme 3 éléments fédérateurs - directement visibles depuis la rue, ayant chacun une identité forte reconnaissable par tous. A partir de ces équipements, une nouvelle relation à la ville peut se construire.

Un espace intime au coeur de la ville

Deux constructions imposantes encadrent le site au nord et à l'ouest : les logements de l'OPAC et la résidence universitaire de la SAGI, qui bloquent les vues et la lumière mais font aussi écran acoustique vis-à-vis du périphérique. A l'est en revanche le site est complètement ouvert sur les vastes espaces des terrains de sport des Poissonniers, et bordé au sud par une rue calme et résidentielle, la rue Francis de Croisset, où un mail planté participera à la revalorisation paysagère du quartier. Dans cet environnement dense et en devenir, le centre se reconstruit en quatre volumes distincts - pour quatre fonctions bien différenciées - autour d'un jardin central : la bibliothèque, le pôle Sport et le grand auditorium sont tournés vers la ville et constituent la façade principale du Centre, tandis qu'à l'est le bâtiment Enseignement clôt le site par sa façade monumentale.

L'implantation des bâtiments crée une enceinte protégée qui accueille en son coeur un jardin : cette composition permet de conserver la qualité de vie du site existant, de ménager une intimité et distinguer un intérieur et un extérieur. L'îlot ainsi constitué concilie protection vis-à-vis des nuisances de la ville et ouverture sur le quartier.

Un pôle d'activité pour le quartier

L'implantation sur rue des 3 équipements mutualisés (grand auditorium, bibliothèque et gymnase) donne au projet une forte visibilité sur l'espace public, confortée par un fonctionnement indépendant de l'Université qui fait vivre les bâtiments le soir. Le volume surélevé du grand auditorium dégage un parvis d'entrée, seuil entre la rue et le Centre qui offre aussi, via le hall vitré installé en retrait, une percée visuelle vers l'intérieur. Sur la rue F. De Croisset, bibliothèque et gymnase se signalent par leur superposition, tandis que la façade monumentale du bâtiment Enseignement positionne le Centre à l'échelle de la ville et le rend visible depuis le périphérique.

Un matériau unique et contemporain

Le choix du polycarbonate alvéolaire comme matériau unique permet de marquer l'identité contemporaine du Centre. Ses qualités variées s'adaptent à une mise en oeuvre diversifiée sur les façades : l'enveloppe décline les jeux de lanières verticales, dissimule ou affirme les ouvertures, utilise les transparences, la lumière et les couleurs. Le matériau unique affirme l'identité d'un seul et même Centre, ses différentes mises en oeuvre révèlent plusieurs bâtiments, plusieurs fonctions, plusieurs publics en un même espace.

Les couleurs

Les couleurs sont mises au service de l'identité de chaque volume construit et de la lisibilité de sa fonction. Les choix chromatiques s'appuient sur la symbolique universitaire qui attribue la couleur jonquille aux arts, lettres et philosophie. Elle devient la couleur de l'enveloppe de la Bibliothèque, mais aussi le «fil de couture» entre tous les pôles, par un jeu de lanières et de rubans essaimé sur tous les volumes.

L'enveloppe de l'auditorium est mise en avant par la couleur doré, marquant le prestige de l'équipement "phare" du Centre qui signale aussi l'entrée du site. Entre ces couleurs fortes, le gris clair et l'opalescent de l'enseignement et du gymnase font contrepoint, éclairés et unifiés par les traits aléatoire de couleur jonquille. A l'intérieur, le jaune reste le fil conducteur d'un nouveau code couleurs initié dans la bibliothèque et diffusé dans tous les espaces communs. La signalétique et le mobilier, créé sur mesure dans la bibliothèque, le hall et les espaces extérieurs, déroulent les couleurs dans tous les bâtiments et créent une autre manière de relier les différents espaces.

Une construction en site occupé Pour permettre au Centre de Clignancourt de fonctionner pendant les tra- vaux, la reconstruction a été réalisée en 2 phases : la première a permis aux utilisateurs de prendre possession du pôle enseignement à la rentrée 2011, la seconde a permis de livrer en mai 2013 la bibliothèque, le gymnase, le grand auditorium et le jardin central, ainsi que les logements de fonction et le pôle administration et direction.

Fiche technique :

Adresse : 6 rue Francis de Croisset - 75018 PARIS
Surface : 20 212 m2
Coût des travaux : 36 000 000 € HT
Signalétique et mobilier : 2 700 000€ HT
Notification du contrat de partenariat : juillet 2009
PC : septembre 2009
Chantier phase 1 : juin 2010 - Septembre 2011
Livraison phase 2 : mars 2013
Certification HQE : Qualitel THPE 2005
Partenariat public-privé
Maîtrise d'ouvrage : SOPHI
Promoteur : SODEARIF
Réalisateur : BOUYGUES OUVRAGES PUBLICS
Mainteneur : EXPRIMM
Bureau d'études structure : BATICONCEPT
Bureau d'études charpente métallique : LEDREUX
Bureau d'études fluides : CET
Bureau d'études acoustiques : IMPEDANCE
Mobilier sur mesure développé et réalisé par l'entreprise GENDRE

Mot clefs
Catégories
CYBER