• Accueil
  •  > 
  • L'activité des architectes : les chiffres positifs de la MAF pour 2005 et 2006
Rejoignez Cyberarchi : 

L'activité des architectes : les chiffres positifs de la MAF pour 2005 et 2006

© Cyberarchi 2020

2005 est une très bonne année pour les architectes, dont on peut penser qu'elle s'est poursuivie en 2006, sans pour autant atteindre de tels sommets de croissance. Les architectes assurés par la Mutuelles des Architectes Français, soit 90% du marché, sont intervenus sur 36,4% de l'activité du bâtiment français.

 
 
A+
 
a-
 

12,2 % : une croissance à 2 chiffres remarquable

Le montant des travaux 2005 déclarés par les adhérents de la MAF au 31 décembre 2006 s'élève à 38,4 milliards d'euros, en progression de +12,2% par rapport à l'année précédente. L'année 2005 a été la plus dynamique pour l'activité des architectes depuis 1999. Ces chiffres sont à rapprocher de l'ensemble de la production bâtiment qui est de 105,3 milliards d'euros selon les chiffres de la FFB, en progression de +7,4% par rapport à l'année précédente. Le taux de pénétration des architectes dans l'ensemble de l'activité bâtiment est de 36,4%.

En 2005, comme en 2004, l'activité des architectes a été portée par le logement avec 17% d'accroissement du montant des travaux contrôlés par les architectes (FFB : +9,7%). Dans la construction non résidentielle, la croissance est de +8,4% (FFB : +3,9%). Le taux de pénétration des architectes dans ce secteur d'activité atteint 51,2%, niveau inégalé depuis 1991.

Signe d'une bonne santé du secteur, le neuf devance la réhabilitation

L'activité des architectes continue d'être stimulée par la construction neuve. La croissance y est de +14,5%. La croissance des travaux d'amélioration - entretien s'élève à +6,7%. La construction neuve représente 72% des travaux des architectes. Le secteur privé représente 69,8% des travaux

Les sociétés d'architecture s'imposent majoritairement

La part des sociétés d'architecture dans les travaux déclarés est désormais majoritaire. Elles déclarent 19,4 milliards d'euros de travaux contre 19,0 milliards d'euros pour les adhérents exerçant à titre libéral. La part des sociétés d'architecture progresse régulièrement : 50,6% des travaux en 2005, 47,9% en 2004 et 39,6% en 2000.

La diminution du poids de Ile de France se poursuit.

Les adhérents de la région Ile de France représentent 26,5% des travaux déclarés en 2005. En 2001, leur part était de 31,1 %. A l'inverse, le poids des régions Rhône Alpes et PACA progresse régulièrement.
Certaines régions connaissent une forte croissance de l'activité des architectes : Haute Normandie (+35,1 %), Languedoc Roussillon (+21,4%), Bretagne (+21,3%), Aquitaine (+16,6%) & PACA [+14,5%).

L'activité des architectes : les chiffres positifs de la MAF pour 2005 et 2006
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER