• Accueil
  •  > 
  • KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
Rejoignez Cyberarchi : 

KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau

© Cyberarchi 2019

Le 12 mars dernier, au MIPIM 2009 à Cannes, Patrick Jarry, président de l'EPA Seine-Arche et maire de Nanterre, a dévoilé les noms des trois équipes qui travailleront à la définition d'orientations urbaines sur un périmètre d'environ 100ha situé au coeur des développements urbains de l'Ouest Parisien. Il s'agit des agences KCAP, Obras et A. Chemetoff.

 
 
A+
 
a-
 

"L'EPA Seine-Arche attend des équipes lauréates les grandes lignes de force d'une reconquête urbaine et paysagère le long et autour du Faisceau. Il s'agira de s'en servir pour composer une figure urbaine majeure entre La Défense et la Seine et d'être le lien entre les projets d'envergure de ce territoire qui bordent actuellement le Faisceau : tour Phare, projet de Centre de Conservation, de Recherche et de Restauration du Patrimoine, opération Coeur de quartier, nouvelle gare Nanterre Université et développement du pôle universitaire Paris Ouest Nanterre la Défense, aménagement du secteur des Groues...", indique le communiqué de l'EPASA (consulter notre album-photos 'Nanterre propose à La Défense une "autre logique" d'aménagement').

L'objectif est donc de faire évoluer ces infrastructures dans un territoire lui-même appelé à évoluer. Pour les voies ferrées, ces transformations sont avant tout liées aux nouveaux projets de desserte (Eole, Trains Normands). La voirie, quant à elle, déconnectée des évolutions urbaines de l'ouest parisien et, notamment, de la refonte du boulevard Circulaire de La Défense, doit s'adapter à son nouveau contexte urbain.

Le Plan Guide des Groues a qualifié une première tranche du Faisceau qui accepte et intègre voies ferrées et RD 914 au lieu de les nier. C'est cette réflexion qu'il s'agit de prolonger de l'Arche à la Seine, en questionnant le devenir de cette ligne de crête par des études de définition urbaine et paysagère tout au long de l'année 2009. A terme, c'est une nouvelle figure urbaine qui doit émerger, qui sera tout à la fois :

  • un nouveau paysage, porteur de repères à grande échelle ;
  • un axe de transport requalifié desservant des équipements métropolitains et reliant trois 'hubs' de transports en commun : La Défense, La Folie, Nanterre-Université ;
  • le support de liaisons transversales et de franchissements qui manquent à ce jour ;
  • une entité urbaine à part entière, susceptible d'accueillir et de créer ses propres usages.

"Issues de la proposition lauréate de Treuttel-Garcias-Treuttel et Associés, les vingt Terrasses de Seine-Arche s'étendent sur 3,2km entre la Seine et l'Arche et recomposent le paysage de la ville par la construction de logements (292.000m²), de bureaux et d'activités (217.000m²), de commerces et services (100.000m²), d'équipements publics (35.000m²), tout en créant les liaisons indispensables au désenclavement des quartiers. Elles témoignent d'un changement historique profond en rompant avec l'urbanisation fonctionnaliste du siècle dernier. Elles prouvent par la générosité de leurs espaces publics, la qualité architecturale et environnementale des bâtiments qu'elles accueillent, par la mixité de leurs activités résidentielles et économiques et par la valeur qu'elles donnent aux territoires qui les côtoient, qu'il est possible d'entretisser centre d'affaire international et ville pour tous, dans un projet durable", indique l'EPASA.

Les objectifs d'aménagement du Faisceau correspondent peu ou prou, aux mêmes préoccupations. "Il s'agit d'adopter une nouvelle logique pour produire non pas des mètres carrés mais de la ville dans toute sa diversité, avec ce que cela comporte comme liens sociaux", conclut Patrick Jarry.

Les trois équipes

Alexandre Chemetoff & associés, le bureau de Paysages + Groupe Etudes + Arcadis
Mention Spéciale - Equerre d'argent 1985 / Grand prix de l'urbanisme 2000

Alexandre Chemetoff, paysagiste avant d'être architecte - urbaniste, possède de références solides et suit une démarche pluridisciplinaire. Sa démarche est également originale : il est l'initiateur de la démarche plan guide (utilisée pour le secteur des Groues), qu'il définit volontiers comme "un outil de travail évolutif qui permet à tous les acteurs de la ville de partager un projet". De plus, il développe une approche sensible et très respectueuse des lieux ; il ne s'abstrait pas du contexte. Selon lui, "un projet d'urbanisme est un projet relatif, [...] il est relatif à un état des lieux donné, qui s'impose à nous".

Après des réalisations remarquées à Lyon - Place de la Bourse, pour les Jardins d'Eau à Nancy ou encore sur l'Ile de Nantes, A. Chemetoff vient d'être retenu par l'EPA de Saint Etienne pour mener la mission de maîtrise d'oeuvre urbaine du site Manufacture - Plaine Achille pour une durée de 9 ans.

Il est associé dans son équipe à Arcadis, solide bureau d'études venant renforcer ses compétences en termes de mobilité, programmation et développement durable et à un géomètre et ingénieur VRD.

Obras + Agence horizons + Coteba + Alphaville + Transversal
Trophée national du paysage 2001

Obras, jeune agence d'architectes fondée par M. Bigarnet et F. Bonnet en 1993, dispose déjà de nombreuses références en architecture, en urbanisme (élaboration de documents réglementaires) et pour la conception d'espaces publics. En effet, l'agence dispose d'une expérience sur des projets de territoire à grande échelle et sur le traitement des infrastructures (restructuration de la RD 173, requalification de boulevards à Fontainebleau, traitement de l'interface Ville - Port au Havre...), le tout dans une approche mesurée et économe et à des échelles d'intervention pertinentes.

De plus, l'agence Obras connaît plusieurs réalisations européennes, notamment la réalisation du parc urbain de la Ereta à Alicante, Espagne, à l'occasion du concours européen d'architecture Europan 3 (1993).

L'équipe est également composée de l'agence de paysagistes Horizons, qui développe "une approche pluridisciplinaire des problématiques stratégiques liées au territoire". L'équipe est complétée par un bureau d'études, un cabinet de programmation reconnu et un BET en développement durable.

KCAP + CO-BE + Mutabilis + OGI + UP2M
Commissaire d'exposition pour les Pays-Bas à la Biennale d'Architecture de Venise, 2008

KCAP est une agence d'architectes hollandais, fondée en 1989 et basée à Rotterdam. Elle s'implique dans toutes les phases du projet urbain et architectural avec une approche pluridisciplinaire. De plus, son approche est fortement marquée par une conception hollandaise de l'urbanisme, alliant densité des logements de qualité, reconquête des territoires en friche et présence d'infrastructures.

KCAP élabore des stratégies de long terme pour des projets complexes mais qui restent évolutifs (comme c'est le cas pour le projet d'Hafencity à Hambourg). De plus, l'agence a eu l'opportunité de développer de nombreux projets sur des infrastructures ferroviaires : projet de réunion de deux gares à Vienne, gare de Zurich, sites ferroviaires de Leyde et Gouda...

L'équipe est complétée par Mutabilis, agence française de paysagistes, ayant réalisée de nombreux parcs urbains, dont celui du Chemin de l'Ile à Nanterre. Ils sont également lauréats du projet d'aménagement de l'île Saint-Denis, où le respect des exigences environnementales a été remarqué. Enfin, le bureau d'études OGI, co-traitant de l'agence Chavannes sur le secteur des Groues, est également expérimenté dans le traitement des infrastructures ferroviaires dans des projets de territoire de grande échelle.

Consulter notre album-photos 'Nanterre propose à La Défense une "autre logique" d'aménagement'.

KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
KCAP, Obras et A. Chemetoff à la reconquête urbaine du Faisceau
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER