• Accueil
  •  > 
  • Jennifer Siegal, lauréate du Prix arcVision Women and Architecture 2016
Rejoignez Cyberarchi : 

Jennifer Siegal, lauréate du Prix arcVision Women and Architecture 2016

Italcementi Group : Copyright 2020

 

Le 7 avril dernier, l’architecte américaine Jennifer Siegal a reçu le Prix arcVision Women and Architecture 2016. Le concours, organisé chaque année par Italcementi Group, récompense l’œuvre de femmes architectes dont les projets associent innovation, durabilité et empreinte sociétale.

 
 
A+
 
a-
 

Pour sa 4 édition, le Prix arcVision a récompensé le travail d’une femme engagée pour le développement et la démocratisation des systèmes de construction préfabriquée. Son nom : Jennifer Siegal.

Désignée à l’unanimité, cette visionnaire a su convaincre un *jury d’experts composé de femmes architectes de renommée internationale, de dirigeantes d’entreprises et plus généralement de femmes dont l’engagement social, culturel et environnemental est largement reconnu.

Créé par Italcementi Group en 2013, le prix arcVision se veut être plus qu’un simple prix, c’est l’occasion pour le groupe et Carlo Pesenti, son directeur général, de promouvoir la place des femmes dans l’architecture contemporaine.

C’est aussi mettre en lumière leur « vision innovante, pragmatique, en harmonie avec les exigences des modes de vie et des territoires locaux ».

Pour l’édition 2016, les dossiers retenus devaient présenter au moins un ouvrage d’envergure et leurs auteurs devaient avoir effectué des travaux de recherche sur le développement de solutions innovantes pour la construction.

Les candidates avaient l’option d’êtres désignées seules ou conjointement à d’autres architectes ayant participé aux projets, et étaient en charge d’expliquer les fondamentaux de leurs œuvres.

 
Jennifer Siegal, une visionnaire mise à l’honneur

« Une courageuse pionnière dans la recherche et le développement des systèmes de construction préfabriquée à bas prix en faveur des populations des quartiers défavorisés, où elle a été en mesure d’inventer et de construire des solutions pratiques et un nouveau langage pour le logement mobile à faible coût».

C’est ainsi que le jury a décrit et reconnu le travail de Jennifer Siegal, engagée depuis plus de trente ans dans la promotion d’une architecture portable et démontable.

Diplômée du Southern California Institute of Architecture (SCI-Arc), elle a suivi les cours de l’école de design de l’Université de Harvard où elle a exploré l’utilisation de matériaux intelligents, cinétiques et légers.

Librement inspirée de l’héritage du visionnaire Frank Lloyd Wright, elle place au sein de son agence Office of Mobile Design (OMD), l’architecture durable et mobile, et plus précisément le préfabriqué au cœur d’une approche architecturale visionnaire et indispensable.

A l’annonce du résultat, Jennifer Siegal a déclaré avec beaucoup d'émotion : « c’est le moment le plus important de ma carrière. Ce prix est pour les femmes de l’Histoire qui ont frayé un chemin (...). »

Outre la remise d’une dotation, Jennifer Siegal, lauréate du Prix arcVision 2016 participera à un séminaire de deux semaines en résidence à l’i.lab, le Centre de recherche et d’Innovation d’Italcementi Group basé à Bergame.

Trois mentions spéciales...

Pour cette 4e édition, le jury a décidé de délivrer trois mentions spéciales afin de récompenser le travail de trois femmes architectes pour leurs engagements architecturaux et sociétaux. Il s’agit de Pat Hanson (Canada), Elisa Valero Ramos (Espagne) et Cazu Zegers (Chili).

Au cours de la soirée, un autre prix a également été attribué à une femme qui a marquée l’histoire de l’architecture à savoir Gae Aulenti. En France, elle était notamment connue pour avoir transformé en musée, la gare d’Orsay à Paris, ou encore pour le réaménagement du centre d’art et de culture Georges Pompidou.

« Ce prix est une reconnaissance pour son rôle d'architecte et d’académicienne, si important dans l'histoire de l'Italie et des femmes qui luttent pour affirmer leur égalité et qui cherchent à être reconnues pour leur qualité de conceptrices », conclut Italcementi Group.


* Jury : Shaikha Al Maskari (membre du bureau du Arab International Women’s Forum-AIWF), Vera Baboun (maire de Bethlehem), Odile Decq (fondatrice du cabinet d’architecture Odile Decq), Yvonne Farrell (co- fondatrice de Grafton Architects), Daniela Hamaui (journaliste), Louisa Hutton (co-fondatrice du Sauerbruch Hutton Architectural Practice), Suhasini Mani Ratnam (actrice, productrice et écrivaine indienne), Samia Nkrumah (Présidente du Kwame Nkrumah Pan-African Center), Benedetta Tagliabue (fondatrice du cabinet d’architecte EMBT), Martha Thorne (Directrice du Pritzker Price, équivalent du Prix Nobel de l’architecture). 


Rose Colombel

 

    

Jennifer Siegal
Jennifer Siegal
Jennifer Siegal
Jennifer Siegal
Jennifer Siegal
Jennifer Siegal
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER