• Accueil
  •  > 
  • Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Rejoignez Cyberarchi : 

Jean-Philippe Pargade subjective le lieu

© Cyberarchi 2019

A l'occasion de l'exposition à la Galerie d'Architecture à Paris, Jean-Philippe Pargade détaille cinq projets emblématiques en cours de réalisation. Une manière de faire le point sur son travail depuis 1980.

 
 
A+
 
a-
 


Le pôle de recherche scientifique et technique de Paris-Est à Marne-la-Vallée, le campus industriel pour le SIAAP à Achères, l'hôpital privé à Villeneuve d'Ascq, l'hôpital d'instruction des armées Bégin à Saint-Mandé, l'hôpital Saint-Joseph à Marseille, les cinq projets en cours de réalisation que met en scène l'exposition baptisée « Subjectiver le lieu » montrent la nécessité pour Jean-Philippe Pargade d'exprimer sa singularité. A ses yeux, une architecture d'auteur s'imprègne d'abord de subjectivité pour intégrer rationalité, rigueur et observations des usages. Elle échappe ainsi à « la normalisation dévorante du monde contemporain ». À travers son expérience d'architecte, en laissant percer ses influences venues de la musique improvisée et de l'art, Jean-Philippe Pargade milite pour reconquérir une nouvelle dimension personnelle du projet, nourrie de la confrontation des idées au sein d'une équipe attentive et de la vision du maître d'ouvrage. « Chaque projet représente pour moi une aventure vers le projet que je n'ai pas conçu et qui serait l'aboutissement de mon travail ».


Improviser pour dépasser les limites


Pour Jean-Philippe Pargade, le métier d'architecte ne s'improvise pas, au sens traditionnel du terme. « L'architecte fait la synthèse des données, élimine les imprévus, car il édifie un bâtiment pérenne à l'épreuve du temps ». A l'inverse, le projet artistique contient une part de risques, d'inconnus, de recherches pour dépasser les limites déjà atteintes. L'architecte Jean-Philippe Pargade puise en fait son inspiration dans sa pratique de musicien féru d'improvisation. « L'improvisation n'est pas chose facile, elle nécessite un long et patient travail de préparation et exige une maîtrise parfaite de ses moyens ». Le projet architectural exige un travail mental de préparation identique à celui de l'improvisation. Le projet se construit alors d'un trait, « de façon fulgurante après une longue et patiente maturation ».


Des projets fédérateurs


Sur les cinq projets présentés à la Galerie d'Architecture, deux d'entre eux suggèrent tout particulièrement la volonté de fédérer que revendique aussi Jean-Philippe Pargade. Ainsi le futur Campus industriel du SIAAP à Achères s'insère dans le grand paysage des méandres de la Seine. L'ensemble des bâtiments se construit selon l'axe historique reliant l'arboretum sur les rives de la Seine à la forêt de Saint-Germain. Cette composition très spécifique a un double objectif, organiser la fonction fédératrice du campus industriel à l'interface des deux usines de traitement des eaux, et mettre en valeur la mission de protection de l'environnement, symbole de la vocation d'intérêt public du SIAAP. Livré en 2013, le projet a nécessité un investissement de plus de 23 millions d'€.

C'est aussi avec le même souci de fédérer que Jean-Philippe Pargade a travaillé sur le pôle scientifique et technique de la Cité Descartes de Marne-la-Vallée. Le bâtiment, qui sera livré cet été, se situe en prolongement de la trame verte du campus. De grandes dimensions, le projet, dont le coût est évalué à 68 millions d'€, réalise un relief ondulé qui, par opposition, met en valeur la planéité du site.


Il compose un immense parc verdoyant à vocation écologique, réalisant ainsi une véritable osmose entre l'architecture et l'environnement. Fédérateur et évolutif, le bâtiment s'installe le plus justement dans le paysage.


Agnès Delcourt

Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Jean-Philippe Pargade subjective le lieu
Mot clefs
Catégories
CYBER