• Accueil
  •  > 
  • Jacques Rougerie lance l’édition 2018 de son concours international d’architecture
Rejoignez Cyberarchi : 

Jacques Rougerie lance l’édition 2018 de son concours international d’architecture

© Cyberarchi 2018

La 8e édition du concours international d’architecture de la Fondation Jacques Rougerie est lancée ! Cette année encore, la compétition va récompenser l’audace, l’émergence de nouveaux talents, la transversalité et la disruption architecturale. Tous les détails.

 
 
A+
 
a-
 

La Fondation Jacques Rougerie annonce le lancement de la 8e édition de son concours international d’architecture. Destiné aux architectes, ingénieurs, scientifiques, designeurs, paysagistes, etc. il répond à l’ambition première de la fondation qui est « d’encourager une vision différente du monde de demain liée aux univers de l’Espace et de la Mer ».

Le concours récompense chaque année l’audace et l’innovation architecturale à l’échelle internationale, en invitant à la transdisciplinarité des équipes candidates.

Les candidats sont invités à monter des équipes pluridisciplinaires afin de « valoriser une réflexion collective avec des compétences transversales ».

4 prix seront décernés cette année au lieu de trois. En effet, un 4e prix réservé aux étudiants en partenariat avec la Fondation Akuo et SunStyle, spécialiste du photovoltaïque, fera son entrée.

Il a pour but de soutenir des projets d’habitat ou d’équipements installés en bord de mer, qui intègreront des tuiles solaires permettant l’indépendance énergétique du bâtiment. Montant du prix ? 10 000 €.

 

4 prix et des focus

 

Initiés en 2017, les Focus sont reconduits en 2018. Ils permettent la mise en valeur de projets qui répondent à une problématique émergente et apportent une vision prospective ciblée, à moyen terme.

 

Les Focus viennent s’insérer dans chacune des catégories et sont dotés de 2 500 euros. Les Grand Prix permettent quant à eux aux lauréats de remporter 7 500 €.

Dans la catégorie « Innovation et Architecture pour la mer », le Focus est dédié aux « Construction flottantes avec les plastique en mer ». Le projet devra prendre en compte les micros et macros déchets qui polluent toutes les mers du globe (polyéthylène, polypropylène, nylon, etc.), les utilisant comme matériau de construction ou d’une autre façon qui permettra de les valoriser. Ils devront être intégrer dans un projet architectural flottant : habitat, bâtiment, moyen de transport, etc.

Dans la catégorie « Innovation et Architecture pour l’Espace », on va trouver le Focus « Village Lunaire ». Le projet doit être imaginé comme un projet ouvert, inclusif et durable au service de l’humanité. Il doit proposer des systèmes d’habitation indépendants de la Terre, autonomes, utilisant les ressources in-situ, dans une démarche d’économie circulaire.

Enfin, dans la catégorie « Architecture & Problématique de la montée du niveau des Océans », le Focus sera dédié au « Littoral africain ». Parmi les atouts majeurs d’offrent les océans et côtes africaines pour le développement économique, social et culturel du continent, on peut citer :

-       le transport maritime de pétrole et de gaz côtiers et offshore,
-       le transport et le commerce maritime,
-       l’extraction minière sur les côtes et au large,
-       la pêche côtière et hauturière,
-       une biodiversité hors de l’imagination et d’énormes ressources génétiques et médicinales marines,
-       le tourisme de bord de mer.

Le focus vise à imaginer « des systèmes de techniques et d’innovations, de design, d’architecture, de concepts et/ou de modèles scientifiques et des méthodes d’ingénierie en se servant à la fois de savoirs et de technologies modernes et ancestrales, qui respecteront la civilisation et la cosmogonie africaines, l’identité locale, les valeurs culturelles, sociales et environnementales en harmonie avec le mode de vie des communautés et des populations locales tout en reflétant notre monde globalisé ».

Quelle que soit la catégorie, les projets doivent tenir compte des préceptes du développement durable et contribuer à l’intégration de la mer et l’espace dans le développement de la société.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Fondation.

R.C

Fondation Jacques Rougerie
Mot clefs
Catégories
CYBER