• Accueil
  •  > 
  • ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
Rejoignez Cyberarchi : 

ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier

©Laure Samama : Copyright 2019

 

Avec un pied dans l’enseignement et un autre dans les conceptions réalisations, l’architecte Ingrid Taillandier gère avec une main de maître l’agence ITAR qu’elle a fondée en 2006. Aujourd’hui, entourée par une équipe de 13 personnes, l’architecte nous livre ses impressions.

 

 
 
A+
 
a-
 

L’agence ITAR est établie à Paris, au 66 rue de Turenne, dans un ancien garage automobile datant de 1930 que l’architecte a reconverti en agence d’architecture. Un exemple éloquent qui montre non seulement le goût de l’architecte mais aussi ses divers talents.

 

Double parcours

 

Dans une charmante arrière cour typiquement parisienne se trouve l’agence ITAR. Mais pour y arriver, le visiteur doit traverser un élégant jardin, un petit poumon vert, que l’architecte a agencé avec tact. Donc, dès le début de la visite, le ton est donné, Ingrid Taillandier privilégie un espace de bien être dans ses projets. En effet, ces derniers reflètent les idées de leur architecte, plus d’espace et surtout plus de lumière. En témoignent tous les logements conçus par l’agence. « Je réalise toujours des appartements traversants » Souligne l’architecte avec satisfaction. Un exercice complexe à l’heure où les exigences deviennent de plus en plus nombreuses et où chaque mètre carré habitable est compté.    

Revenons un peu sur le parcours de l’architecte. Ingrid Taillandier est diplômée de l’École d’architecture de Paris-Belleville, elle possède également  un master de l’université de Columbia à New York. La française qui y a vécu plusieurs années a développé une certaine attirance pour l’immeuble en grande hauteur. Une appétence mais aussi des recherches et des connaissances qu’elle a souhaité transmettre dès son retour en France. C’est à ce moment là que l’idée de l’exposition sur les tours a germée, Ingrid Taillandier était le co-commissaire scientifique de « L’invention de la tour européenne » qui a été présentée au Pavillon de l’Arsenal à Paris en 2009. Il s’agissait à cette époque d’un sujet singulier que l’architecte a mis en avant.

Avant de fonder ITAR, Ingrid a collaboré en France avec Philippe Gazeau mais aussi à l'international avec Richard Meier et Benish & Partners. Elle a enseigné à l’école d’architecture Paris-La Villette et continue depuis 2011 à l’école d’architecture de Versailles. L’architecte nous raconte que sa rencontre avec Jean-Louis Cohen aux Etats-Unis a été déterminante pour son inclinaison pour l’écriture. Le double parcours d’Ingrid Taillandier apporte une dimension inspirée à sa réflexion architecturale. En effet, forte de ses diverses découvertes ainsi que son expérience, l’architecte déploie toute son énergie pour croiser la pratique de l’architecture, l'écriture et l'enseignement.

 

Espaces partagés et généreux

 

En plus de la tour Allure que l’agence ITAR a réalisée dans le quartier des Batignolles en collaboration avec l’agence Fresh Architectures, qui a reçu plusieurs distinctions, Ingrid Taillandier travaille sur de nombreux projets. Parmi ces derniers citons les 7 logements sociaux situés dans le 17ème arrondissement de Paris, les 28 logements et une crèche qui se trouvent dans le 20ème arrondissement de Paris, la résidence étudiante de 179 studios situés à la Verrière, dans les Yvelines, la reconversion d’un ancien dispensaire antituberculeux en bureaux à Paris. Mais aussi d’autres chantiers en cours dont  une tour à Lyon Part-Dieu, un projet de 111 logements à Rennes en collaboration avec Marian Rubio, le projet de 3000m² de bureaux et de 7000m² de logements sur l’île de Nantes entre autres.

Un coup de cœur pour le livre « Habitare » où Ingrid Taillandier, à travers le regard de Gaëla Blandy, explore la capacité d’appropriation des habitants ses différentes réalisations dont le fil conducteur se résume en espaces de circulation éclairés naturellement, espaces partagés et espaces extérieurs privatifs généreux. La publication du livre a été couplée par une exposition qui a rencontré du succès à l’international notamment à Hambourg et à Valence.

« C’est le plus beau métier du monde » déclare Ingrid Taillandier quand elle parle d’architecture. Passionnée par ce qu’elle fait, sensible aux détails d’un édifice, attentive à l’impact de son architecture sur les usagers, l’architecte qui est invitée souvent pour débattre de ses idées à l’étranger, reste discrète et sobre dans tout ce qu’elle entreprend. Une attitude mesurée qui lui vaut une grande reconnaissance.


Sipane Hoh

ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
ITAR, l’agence d’architecture entre recherche et chantier
Mot clefs
Catégories
CYBER