• Accueil
  •  > 
  • Ils sont arrivés à Euralille
Rejoignez Cyberarchi : 

Ils sont arrivés à Euralille

JDS : Copyright 2019

Le 25 Février 2015, dans le quartier d’Euralille, a eu lieu l’inauguration de la « Maison Stéphane HESSEL » réalisée par l’agence JDS Architects (Julien de Smedt). Il s’agit d’un projet complexe qui réunit plusieurs programmes et qui malgré toutes les contraintes inspire une remarquable unicité.

 
 
A+
 
a-
 

Comme un vaisseau échoué sur une parcelle triangulaire située à la porte de Valenciennes, la «Maison Stéphane HESSEL», visible de loin, constitue sans aucun doute le nouveau bâtiment emblématique de la ville. Que ce soit par son emplacement ou par sa curieuse plastique architecturale, cette « sculpture » qui, s’avère être beaucoup plus ingénieuse qu’une simple coquille multiplie les diverses qualités.

 

La trilogie

 

Le projet est vaste et le terrain incommode. Rassembler dans un même lieu trois programmes distincts qui abritent des associations liées aux innovations socio-économiques, une auberge de jeunesse de 200 lits ainsi qu’une crèche de 70 berceaux n’est pas une mince affaire. Il aura fallu la volonté et la persévérance d’une équipe soudée pour pouvoir surmonter les diverses difficultés tout en engendrant une architecture emblématique qui restera dans les annales de la ville.

 

« Nous avons conçu ce projet comme un lieu de rencontre. Outre ces 3 fonctions structurantes, nous avons aménagé de nombreux espaces communs comme un restaurant, un lieu d’exposition et un pôle de conférences. » Raconte Julien de Smedt, qui, par ailleurs a l’habitude de réaliser d’impressionnantes structures comme Holmenkollbakken (le tremplin de saut à ski d’Oslo en Norvège) ou le projet résidentiel Iceberg* d’Aarhus (Danemark) ou le centre de biotechnologie marine de Qingdao (en construction en Chine).

 

Revenons Porte de Valenciennes, le bâtiment qui se déploie sur 6980 m² est excavé en son centre afin de former un patio bordé d'une réinterprétation triangulaire du cloître que l’on peut déterminer comme un espace collectif autour duquel s’articulent les trois principales fonctions. Cette respiration généreuse agit tel un gigantesque puits de lumière apportant la luminosité à l’intérieur de toutes les pièces qui l’entourent.

 

Le vaisseau spatial

 

Malgré la diversité des programmes, plusieurs lieux de rencontre sont également envisagés au sein du projet, citons le restaurant, la salle dédiée aux expositions ainsi qu’un pôle où se déroulent les conférences. Quant aux espaces extérieurs adjacents résultant de la voirie, ils sont traités comme un prolongement du quartier et deviennent de ce fait des lieux d’interaction qui accentuent l’intégration du projet dans la cité.

 

Le volume général et sa vaste baie vitrée habillée par des lattes colorées de métal qui ressemble parfois à un ovni soulevant les bouts de ses jupes et qui par moments, et surtout quand il est éclairé, s’apparente à un vaisseau spatial fraîchement sorti d’un roman de bande dessinées, atteint des performances exemplaires de basse consommation et de durabilité.

 

Des qualités qui se rajoutent à d’autres caractéristiques et forgent la spécificité de l’édifice qui est devenu rapidement l’un des emblèmes de Lille. Avec la « Maison Stéphane HESSEL », Julien de Smedt et son équipe ont accompli un travail prodigieux qui tisse un lien fort avec l’espace urbain environnant. Un succès mérité !

 

Sipane Hoh

 

* : En collaboration avec CEBRA+SeArch+L.PAILLARD

 

 

Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Maison Stéphane HESSEL
Mot clefs
Catégories
CYBER