• Accueil
  •  > 
  • Hébergement d’urgence : au-delà de la défiance
Rejoignez Cyberarchi : 

Hébergement d’urgence : au-delà de la défiance

Moonarchitectures et Air Architecture : Copyright 2017

 

« Promesse de l’aube » : c’est le nom de baptême du centre d’hébergement conçu par Moonarchitectures et Air Architecture, à Paris 16e. Un bâtiment démontable et remontable, commandé par Aurore, une association qui vient en aide aux personnes précaires. Non sans difficulté…

 
 
A+
 
a-
 

Le projet a fait grand bruit dans le 16e arrondissement de Paris. Mais les riverains et le maire, Claude Goasguen (LR), très remontés à son encontre, n’y ont rien changé. Le centre d’hébergement d’urgence (CHU) pour 200 personnes sans domicile fixe a bel et bien ouvert ses portes début novembre 2016, à l’orée du Bois de Boulogne, au nord de la porte de Passy. Et la métamorphose de l’espace boisé en Jungle de Calais n’aura pas lieu, comme l’avaient laissé entendre les slogans de certains opposants… Pas plus qu’il n’y aura de migrants ! Juste des abîmés de la vie et des familles sans toit… Et cette mère souriante qui, rencontrée devant la porte de son petit deux-pièces de 18 m2, déclare, encore émerveillée : « C’est formidable. C’est chez moi. Mon cocon ! »

Pour en arriver là, le centre géré par l’association Aurore a tout de même subi deux tentatives anonymes d’incendie. Sans doute emportés par le vent de discorde politique qui régnait autour de l’opération de 3,9 millions d’euros H.T, ses architectes se sont même laissés aller à exprimer leur rivalité devant la presse, Air Architecture revendiquant la paternité de la conception, tandis que Moonarchitectures mettait en avant sa réflexion en amont avec Aurore, son rôle de mandataire et le suivi du chantier.

 

Permis précaire de trois ans

 

L’idée de base avait pourtant tout pour faire consensus. Partant de l’observation qu’il existe de nombreux terrains vacants (franges urbaines ou ZAC en devenir, par exemple), Aurore avait imaginé pouvoir y installer des structures provisoires d’hébergement le temps de réinsérer les SDF des quartiers concernés, sans avoir à supporter le coût du foncier. Ce à quoi la Ville de Paris avait souscrit en mettant à sa disposition une contre-allée en lisière du Bois de Boulogne. Un lieu à « valeur écologique et patrimoniale », avaient alors objecté le maire du 16e et ceux des communes riveraines, également opposés au projet.(1) Mais aussi un choix d’implantation peu conforme à l’homogénéité sociologique bien établie de ce territoire de l’Ouest parisien, comme le rappelle son déficit notoire en logements sociaux.

Pour concevoir leur bâtiment, les architectes se sont tournés vers le système à ossature bois de Dhomino. Les intérieurs des logements ont été entièrement préfabriqués en atelier, salles d’eau incluses. Les « briques de Lego » ont ensuite été juxtaposées et superposées avec la rapidité qui caractérise la construction modulaire. Le prix au mètre carré ? « 1350 euros H.T, VRD comprise », indique Guillaume Hannoun, le fondateur de Moonarchitectures. Une somme à laquelle il faut ajouter un surcoût d’environ 30% pour le démontage et le remontage du centre d’hébergement d’urgence sur un autre site (bardage, second œuvre des parties communes à refaire, etc.) à l’expiration de permis de construire dont la validité n’est que de trois années.

 

40 euros pour réinsérer

 

Au total, neuf corps de bâtiment – quatre pour les personnes isolées, quatre pour les familles et un pour l’accueil – ont été alignés comme les wagons d’un train sur une longueur de 196 m. Chacun de ces blocs pourra ensuite être déplacé indépendamment des autres pour coller aux dimensions des nouveaux terrains que l’association aura réussi à dénicher. Le centre ne mesure que de 8 m de large en moyenne pour respecter les arbres existants et restituer le site comme à son origine après le démontage. Une épaisseur critique lorsqu’il s’agit de satisfaire les exigences de la RT2012 - à laquelle la construction provisoire n’a pu déroger -, conduisant à la mise en œuvre de fenêtres à triple vitrage.

Confortable sans être superflue (9 m2 pour les chambres individuelles et 18 m2 pour les familles), la résidence pour SDF propose des espaces communs, tisaneries et salons, dans lesquels on peut partager ses repas (il y a aussi deux réfectoires), rencontrer des bénévoles (assistantes sociales, etc.) et se socialiser. Par rapport à l’hôtel (18 euros/jour/personne), le coût d’exploitation est deux fois plus élevé (40 euros/jour/personne). Mais celui-ci comprend « les repas et l’accompagnement des personnes qui ne restent que trois à neuf mois avant de se réinsérer », précise Matthieu Garin, le directeur du centre.

Mêlant la gaité à la retenue de circonstance, les concepteurs ont habillé les pignons avec des bardages en tôle ondulée de couleurs vives afin d’aider les habitants à se repérer. Des lames de bois couvrent le reste des façades. Une frange arborée « isole » naturellement le centre du voisinage. Son impact visuel est également atténué par l’altimétrie de la contre-allée - plus basse que celle des rues - sur laquelle il est posé sans fondations. Bref, sans être tout à fait neutre, l’ensemble est parfaitement en phase avec l’environnement du Bois de Boulogne. Vraiment pas de quoi oublier la solidarité et perdre son calme. Encore moins de craquer une allumette… Bravo aux architectes !

 

Tristan Cuisinier

 

(1) https://claudegoasguen.fr/2016/03/10/les-communes-riveraines-du-bois-de-boulogne-sunissent-contre-la-construction-dun-centre-dhebergement-durgence-dans-le-bois-de-boulogne/

 

Fiche technique :

Maîtrise d’ouvrage : Association Aurore
Maîtrise d’oeuvre : Moonarchitectures (mandataire), Air Architecture (PC), Dhomino (BE ossature bois), Axpacaal (BE fluides), AVR (BE VRD)
Surface : 2 800 m2 sdp
Montant des travaux : 3,9 M€ H.T
Livraison : 2016

 

Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Centre d'hébergement d'urgence
Mot clefs
Catégories
CYBER