• Accueil
  •  > 
  • Habiter la clairière selon Guinée*Potin
Rejoignez Cyberarchi : 

Habiter la clairière selon Guinée*Potin

Au sud-ouest de la commune de Saint-Nazaire, dans un environnement privilégié, les architectes Guinée*Potin viennent de livrer un ensemble de vingt logements collectifs. Un doux dialogue lie les habitations à leur environnement.

 
 
A+
 
a-
 

La trame bocagère caractérise le paysage rural qui se trouve non loin du coeur du bourg de Saint-Marc et de la plage de M. Hulot. Un patrimoine végétal qui valorise toute construction se projetant aux environs. C'est dans ce milieu avantagé que les architectes Anne-Flore Guinée et Hervé Potin implantent les trois maisons individuelles groupées et les 17 logements collectifs dont ils ont la charge. Le bâtiment, qui se trouve à la lisière de la clairière, a une configuration en « L ».

Le volume général a été fractionné d'une manière à alléger visuellement l'ensemble. Le projet présente des notions de qualité par les entrées privatives de chaque logement individuel ainsi que les galeries largement éclairées qui mènent aux logements collectifs. Des jardins personnels agrémentent les habitations individuelles du rez-de-chaussée et les terrasses et loggias ceux qui se trouvent en étage.

Alors que les maisons individuelles groupées mettent en oeuvre une ossature bois, les logements collectifs optent pour le béton surmonté par une charpente bois concernant l'attique. Les maisonnées sont couronnées par une couverture végétale qui retient les eaux de pluie. Les panneaux photovoltaïques assurent une production d'eau chaude. Le stationnement automobile se fait en souterrain et des locaux communs ont été aménagés pour les vélos. L'approche environnementale accompagne donc le projet jusqu'aux moindre détails.

L'enveloppe du bâtiment présente des découpes horizontales formées de divers bardages en bois, chose qui procure à l'ensemble un effet atypique. La sensation de toute monotonie volumétrique est ainsi brisée tout en tendant vers une compacité qui approuve encore une fois l'écriture environnementale du projet.

Les dernières technologies aidant, le projet obtient le niveau de performance BBC-Effinegie qui se traduit surtout dans la bonne gestion des ponts thermiques ainsi que l'étude des ouvertures vis-à-vis à l'orientation des bâtiments.

Forts de leur conviction de produire une architecture à la fois efficace et durable, les architectes de l'agence Guinée*Potin ont élaboré via ce projet de vingt logements une réflexion sur les textures de la construction, idée qui les amène vers une évolution conceptuelle qui va au-delà de la simple recherche esthétique.

Sipane Hoh

Mot clefs
Catégories
CYBER