• Accueil
  •  > 
  • Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville
Rejoignez Cyberarchi : 

Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville

© Cyberarchi 2020

Livrée en septembre dernier, la tranche Neptune du quartier Grand Large à Dunkerque fait des envieux. Situés entre le centre ville et la mer, les 216 logements conçus par l'agence Nicolas Michelin & Associés (Anma) conjuguent avec bonheur mixité sociale, environnement et esthétique.

 
 
A+
 
a-
 

« Les habitants sont heureux », se réjouit Nicolas Michelin. « Nous avons réussi à combiner de l'habitat social et de l'accession à la propriété, tout en répondant de façon originale aux critères environnementaux, et en offrant une esthétique intégrée au paysage ». Alors que les promoteurs émettaient quelques réserves, Michel Delebarre, maire de Dunkerque, ainsi que la Communauté urbaine de Dunkerque et le maître d'ouvrage S3D se sont bagarrés pour soutenir le projet intégrant 30% de logements sociaux.

- mettre à droite du texte C'est vrai que le quartier Grand Large n'a rien d'« uniforme ». Il présente la particularité de conjuguer différentes typologies d'immeubles et de proposer des échelles diversifiées d'espaces publics. Les maisons individuelles se rassemblent autour d'un parc en forme d'hémicycle, tandis que le quai se distingue avec les immeubles à gâbles, dont la forme originale est destinée à accueillir un système inédit de ventilation mécanique. D'autres bâtiments se différencient par des terrasses plantées de végétaux et le coeur de l'îlot laisse la place à des jardins ouverts permettant de circuler d'un habitat à l'autre.

Un quartier qui vit

«Cette mixité permet d'ouvrir le quartier vers la ville tout en l'intégrant parfaitement dans le paysage naturel », poursuit Nicolas Michelin. « Après la livraison de cette première tranche, nous avons été chargés, avec Philippe Thomas pour les espaces publics, de mettre en oeuvre le plan d'urbanisme de l'ensemble du quartier du Grand Large, qui, à terme, rassemblera 1000 logements ».

- mettre à droite du texte D'ores et déjà les habitants bénéficient d'une qualité de vie exceptionnelle. L'éco-quartier offre des promenades allant jusqu'à Saint-Malo, dispose de rues piétonnes où les enfants peuvent se déplacer sans danger, et bénéficie des dernières innovations en matière de protection de l'environnement et de réduction des dépenses d'énergies. Ainsi Nicolas Michelin s'est battu durant des mois pour obtenir un Atex (avis technique expérimental) pour le système de ventilation mécanique mis au point dans les immeubles à gâbles. « Nous n'avons pas pu obtenir à temps cette certification pour la première tranche, mais les prochains immeubles pourront en bénéficier », assure l'architecte.

Un combat pour une autre ville

« L'acte architectural n'est pas anodin, c'est aussi un combat pour inventer une autre société, une autre ville », poursuit Nicolas Michelin. Dans ce quartier longtemps délaissé, c'est une nouvelle vie qui commence, et aussi une autre vision de la vie dans la ville. Lancé en 1991, le projet Neptune affiche pour objectif de « retourner » la ville vers les bassins, lui redonnant ainsi de son identité et de son histoire. Cette première étape, qui a mobilisé un budget de plus de 22 millions d'€, paraît d'ores et déjà franchie avec succès.

Agnès Delcourt

Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville
Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville
Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville
Grand Large-Neptune, entre mer et centre ville
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER