• Accueil
  •  > 
  • Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Rejoignez Cyberarchi : 

Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture

Luc Boegly : Copyright 2020

L’ancienne médiathèque de Monterblanc étant devenue trop étroite, la ville a lancé en 2010 un concours qui a été remporté par les architectes Romain Grégoire et Thomas Collet (Studio 02). Un équipement gracieux qui tranche avec l’architecture alentours et ramène un souffle de nouveauté au quartier.

 
 
A+
 
a-
 

Depuis quelques années, beaucoup de bourgs se sont embellis grâce à des travaux jugés nécessaires. Parfois, pour éclaircir la voirie, quelques constructions ont été même supprimées. La médiathèque de Monterblanc appartient à la lignée de constructions qui non seulement élèvent la culture au premier plan mais participent au réaménagement de la ville.

Le salon au milieu du village

Monterblanc est un village breton typiquement minéral. Pensé comme une grande halle moderne, l’équipement culturel conçu par l’agence d’architecture Studio 02 prend place sur une parcelle dédiée expressément à ce projet. Selon les architectes, l'idée principale était d’avoir un cheminement qui conduit le visiteur jusqu’au bout dans la salle de lecture dotée d’une vue imprenable sur la place du village d’une part et sur l’église d’autre part.

« Nous ne voulions pas de pastiche mais une construction capable de faire un clin d’œil au voisinage via le socle en pierre sèche où s’assoit le bâtiment ». Une discrète note de rappel vis-à-vis de l’architecture traditionnelle.

Même s’il existe un dénivelé de 1,20 mètre entre le trottoir et le rez-de-chaussée du bâtiment, la médiathèque s’approprie le lieu et suit méticuleusement la courbe de la rue. Conçue sur le principe de l’empilement des volumes, l’édifice qui présente des surfaces en mosaïque (tantôt en bois, tantôt en verre) affiche son caractère unique.

La lumière et le calme

La structure est simple, fidèle à l’image de la halle que les architectes se sont fixés, le béton blanc est soutenu par un quadrillage de poteaux et poutres apparents. Un agencement qui se lit également sur la façade où le bois et le verre se relayent formant ainsi un agréable patchwork.

A l’intérieur, la progression se fait graduellement des zones d’activités où le bruit domine vers les espaces où la tranquillité est de mise. Cette gracieuse déambulation détermine l’agencement des espaces, jusqu’à l’arrivée vers la large ouverture, point de vue majeur d’où l’on contemple toute la place.

Livré en 2014, le projet qui semble bien intégré au lieu donne une grande satisfaction aux villageois. Une modeste fierté touche Romain Grégoire et Thomas Collet, pour qui, il s’agit du premier projet public de l’année.

L’agence d’architecture qui a été fondée depuis 2007 a depuis évolué et possède à son actif plusieurs réalisations comme la réhabilitation d’un presbytère, une mairie, une caserne, une salle polyvalente ainsi que des projets qui sont en cours comme une maison de retraite, une salle de sport, un immeuble de logements. Un parcours édifiant qui récompense l’engagement de ses architectes.

Sipane Hoh

Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Grâce au Studio 02, Monterblanc renoue avec la culture
Mot clefs
Catégories
CYBER