• Accueil
  •  > 
  • Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Rejoignez Cyberarchi : 

Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome

© Cyberarchi 2019

Les architectes Silvio d'Ascia et Agostino Magnaghi ainsi que l'équipe mandataire de la société AREP, Jean-Marie Duthilleul et Etienne Tricaud, sont à l'origine de la première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris Rome Turin, un lieu urbain qui s'inscrit dans la continuité de la ville.

 
 
A+
 
a-
 

Le contexte

Le chantier a débuté en 2006 et l'achèvement de la première phase du chantier est prévue en avril 2011, (date du 150ème anniversaire de la République Italienne). Située entre le boulevard Spina et le corso Bolzano, le projet se trouve au niveau des vestiges de l'ancienne gare de Turin, les voies ferrées ont été enterrées et recouvertes d'une voie urbaine de 12 km.

Le concept

La gare Torino Porta Susa de Turin constitue une connexion urbaine reliant la ville sud historique du XIXe siècle à la ville nord plus récente. Des traverses piétonnes pénétrantes, en prolongement des rues environnantes, assurent la continuité à la ville, de ses espaces publics et de sa trame romaine.
Véritable pôle d'échange, les voyageurs accéderont aux différents modes de déplacement : de nouvelles voies de TGV, une nouvelle ligne de métro, un tramway, des voies de taxi, des pistes cyclades.

La gare est constituée d'une longue galerie, couverte d'une verrière de 385 mètres de longueur et de 30 mètres de largeur, rythmée tous les 100 mètres par trois axes de cheminement transverses situés en prolongement des rues du quartier et deux axes situés à ses extrémités nord et sud.
La gare a été pensée comme une rue intérieure qui se termine au sud par une tour de services publics et au nord par un parvis en pente douce vers la ville historique et l'ancienne gare.

Le projet fait référence aux villes historiques italiennes et à ses grandes galeries urbaines du XIXe siècle : Galerie San Federico à Turin, Galerie Umberto I à Naples, Galerie Vittorio Emanuele II à Milan et les grandes halles des gares historiques européennes.

A l'intérieur de la galerie, une série de volumes en acier et verre (services liés aux transports, commerces, restaurants) reposent sur un socle en béton de deux niveaux dans lesquels se trouvent les parkings et les locaux techniques. A chaque passage de 11 mètres de large, la galerie s'ouvre pour laisser la ville rentrée.

Un système de multiples circulations verticales (rampe en pente douce, escalators, escaliers, ascenseurs) assurent les liaisons entre les cinq niveaux de la gare : un niveau ville, trois niveaux souterrains qui correspondent aux quais ferroviaires et un niveau terrasse où se trouvent restaurants et loisirs.

La verrière à structure métallique accompagne par son modelé les variations des niveaux des sols pour accompagner le voyageur jusqu'à l'accès aux quais (jusqu'à - 10 m pour le métro et - 20 m pour les trains).
Les matériaux utilisés sont principalement le béton pour l'infrastructure ferroviaire, le verre et le métal pour les structures de la verrière et des passerelles intérieures. La Luserna, pierre locale et historique du XVIIe siècle, se trouve sur l'ensemble des sols et rappelle ainsi la présence de la ville dans toute la gare.

Un projet HQE

La peau de la verrière (15 000 m2) est entièrement couverte de capteurs photovoltaïques monocristallins positionnés entre les deux plaques de verre et représente ainsi, en plein milieu urbain, une source de production d'électricité qui sera mise en réseau.
Cette verrière joue aussi le rôle de pare-soleil et permet d'optimiser le confort en été comme en hiver (production d'énergie de 680 000 KWH/année soit 35% à 40% des besoins de la gare et réduction de plus d'un tiers la consommation ).
Une végétation dense prévue à l'intérieur de la gare, à chaque niveau permet d'apporter des ombrages complémentaires ainsi qu'une sensation de fraîcheur.

L'ensemble du volume est ventilé naturellement grâce à la peau poreuse depuis le volume des quais bénéficiant d'une forte inertie, jusqu'au hall plus ouvert sur l'extérieur pour créer une ventilation permanente des quais souterrains. Des apports ponctuels de calories en hiver et de frigories en été complètent le système des planchers réfléchissants fait de panneaux rayonnants radiants.

La tour RFI et ses divers services

En continuité avec le bâtiment de la gare, la tour de services RFI (Réseau Ferré Italien) prolonge le parcours public à l'intérieur de la galerie vitrée. Elle mesure environ 160 mètres de hauteur (38 étages) et son programme fonctionnel prévoit la réalisation de 47200 m2 de surface utile, dont 45% destiné à un hôtel et leurs services mutualisés (espaces de rencontre, centre de remise en forme, spa, restaurant), 45% à des bureaux et leurs services mutualisés, 10% à des équipements culturels et de loisirs pour la ville (restaurant panoramique, espaces d'expositions, centre de conférence). Ce bâtiment est à destination semi-public et semi-privé, l'ensemble des services reste accessible à tous les occupants ainsi qu'aux visiteurs qui disposent de leur propre ascenseur.
L'appel d'offre aux investisseurs est prévu début 2011.


Claire Zobouyan


Phases du chantier:

avril 2006: début des travaux du bâtiment voyageurs
2006-2008: gros oeuvre en béton armé
fin 2009: reprise du chantier de la gare
début 2010: pose de la charpente métallique des volumes commeciaux de la gare
avril 2010: pose des premiers arcs en acier de la gare
septembre 2010: pose des premiers panneaux de verre de la galerie vitrée
début 2011: appels d'offres des investisseurs de la Tour de services
mars 2011; activation première partie de la gare côté sud
novembre 2011: activation deuxième partie de la gare côté nord

Consultants

Ing. C. La Montagna (coordination et organisation)
SI.ME.TE. - Ing. C Piantino (structures Béton)
MAP 3 (structures)
Ing. G. Sillitti (mécanique des fluides)
I.S. PROJECT (électricité)
Ing. G. Amaro (sécurité incendie)

Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Gare Torino Porta Susa à Turin : première gare grande vitesse italienne sur la ligne Paris-Rome
Mot clefs
Catégories
CYBER