• Accueil
  •  > 
  • François Noël provoque l'émotion
Rejoignez Cyberarchi : 

François Noël provoque l'émotion

© Cyberarchi 2018

François Noël vient de livrer pour Paris-Habitat sa première création parisienne, un immeuble de 44 appartements BBC, situés rue Riquet dans le 19ème arrondissement. Une respiration poétique dans la ville...

 
 
A+
 
a-
 

« L'architecture est un acte de générosité, une aventure humaine dédiée à l'Homme ». François Noël est un architecte discret. Pour se définir, il préfère parler de ses projets, de ceux dont il est le plus fier. Comme La Maison derrière le Mur, à Reims, la plus radicale de ses réalisations, ou encore l'Ecole d'ingénieurs Agrapôle de Lyon, la plus vaste réalisée à ce jour par l'agence. « J'ai également un faible pour le bâtiment universitaire de Dijon qui allie puissance et légèreté. Véritable sculpture de béton, il met l'architecture en mouvement. J'aime composer mes bâtiments, leur donner du rythme, jouer avec les formes en leur donnant du sens ».

 

 De la musique, sinon rien

François Noël n'oublie pas non d'évoquer la MJC Pichon, « pour la force de sa composition et la mise en scène soigneusement orchestrée de son entrée ». Et il est ravi quand il constate combien ce bâtiment est apprécié par la population. L'architecte est aussi un peu musicien, on l'aura deviné. Il aime rappeler comment son écriture se veut musicale, pour mieux s'intégrer au contexte urbain et lui offrir une touche de poésie. Ainsi il joue du contraste des matières et des couleurs, il ajuste les volumes, juxtapose les pleins et les vides, offrant au visiteur une promenade découverte au sein de chaque construction. Par ailleurs, l'utilisation du béton comme matériau de prédilection confère à chaque projet une dimension emblématique, proche de l'acte d'un sculpteur.
 

 

Pas d'idéal, de l'émotion

« Il n'existe pas de projet idéal en architecture », aime rappeler François Noël qui continue toutefois de rêver au projet qui concilierait toutes ses ambitions. « Mon attirance se porte sur les bâtiments accueillant du public et liés à l'enseignement ou à la culture, sur un terrain situé au bord de l'eau pour la dimension poétique, et en relation directe avec un lieu à haute valeur historique. J'aime mettre la Modernité en contact direct avec la nature ou le patrimoine. Cette relation a pour moi valeur d'accompagnement et non d'affrontement. Accompagner l'existant revient à le magnifier. Et quand l'émotion surgit, le pari est remporté ».

 

Ouvrir les perspectives

Affranchi de toute neutralité architecturale, François Noël revendique une architecture « repère », riche et puissante. Ainsi pour la rue Riquet, l'immeuble R+8 très compact propose 44 logements locatifs sociaux agrémentés de nombreux prolongements extérieurs, balcons et terrasses ouverts. « L'opération permet de reconstituer une continuité sur la rue, proche de l'avenue de Flandre, apportant au site un souffle neuf et une respiration à l'îlot », poursuit François Noël. Par ailleurs, un grand jardin a été conçu au coeur de la parcelle. Les vues sont dégagées côté rue comme côté cour, offrant à l'habitant un confort visuel aux incidences plus profondes qu'il n'y paraît, dans un environnement urbain de plus en plus dense.


Agnès Delcourt

François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
François Noël provoque l'émotion
Mot clefs
Catégories
CYBER