• Accueil
  •  > 
  • « Farm Cultural Park » le projet qui sauve un centre-ville italien
Rejoignez Cyberarchi : 

« Farm Cultural Park » le projet qui sauve un centre-ville italien

Olivier Leclercq : Copyright 2019

 

Transformer un cœur de ville en déshérence en un superbe laboratoire d’architecture inspirant un nouveau souffle à toute une communauté n’est pas donné à tous. Et pourtant, la ville de Favara en Sicile peut bien donner l’exemple. Avec le projet « Farm Cultural Park » qui vient de fêter ses six ans d’existence, le centre-ville renaît et son cœur bat au doux rythme de l’architecture.

 
 
A+
 
a-
 

Il aura fallu deux ans de travail acharné et une volonté de fer pour concrétiser un vœu difficile : celui de redonner la vie à une petite commune sicilienne connue par ailleurs par l’un des plus hauts taux de chômage du pays. Et quel bonheur de voir l’architecture participer à un tel enjeu !

 

Favara, lieu de production artistique

 

Située à seulement 8 kilomètres de la zone archéologique d’Agrigente connue pour ses temples et ses incomparables vestiges, la ville de Favara n'a jamais constitué une destination touristique à part entière. Elle n’a probablement que rarement été visitée mais depuis 2010 la cité a changé de renom grâce à un complexe artistique qui depuis attire les artistes et les visiteurs de part le monde.

Le projet comprend entre autre un complexe d'art contemporain qui occupe le centre historique de Favara. L'idée est d'attirer les visiteurs où une multitude de structures entrelacées forment une galerie d'art. Il s’agit également d’un lieu de production artistique, d’une résidence pour jeunes artistes, d’un espace dédié à l'enseignement en plus d’un jardin de thé, d’une librairie et d’un magasin de vente.

Les façades des bâtiments qui sont utilisées comme des toiles pour d'énormes peintures et des sculptures d'artistes tels que Fabio Melosu agrémentent les rues. Les installations artistiques se prolifèrent dans la ville comme l’oeuvre géante de l’artiste Fabio Novembre ou les images de Terry Richardson qui font partie des collections permanentes du musée.

 

Lorsque l’architecture porte l’innovation sociale

 

Après l’exploration des divers côtés artistiques, le projet vient de se doter d’une école d’architecture pour enfants, un lieu ludique où petits et grands découvrent l’univers architectural. « Farm Cultural Park » est non seulement un véritable atelier d’exploration mais également apporteur d'innovation sociale. En effet, il s’agit d’un espace où chaque acteur de la société apporte l’expertise nécessaire pour un projet utile à toute la communauté. En maximisant les ressources, en réutilisant et recyclant, le groupe des acteurs dont fait partie l’architecte d’origine favaraise Salvator-John A. Liotta, cofondateur de l’agence d’architecture parisienne Laps avec Fabienne Louyot, ont accompli un vrai travail architectural qui ne néglige en rien le côté social de l’architecture. La mise en place consiste dans l’assemblage de micro-logements utilisés comme bureau et d’ateliers pour enfants, un univers instructif dont les murs sont entièrement recouverts de récits graphiques créés par Maria Pia Bartoli Felter.

Grâce aux instigateurs du projet Andrea Bartoli et sa conjointe Florinda Saieva native de Favara, des différents dons, avec l’aide des promoteurs mais surtout grâce à la volonté des habitants, le cœur de ville de Favara à l’histoire millénaire est devenu aujourd’hui une attraction touristique.

 

Et les architectes apprécient

 

L’architecte parisien Olivier Leclercq cofondateur de l’agence Air architectures avec Cyrille Hanappe après sa visite estivale au « Farm Cultural Park » nous raconte :

« Magnifique expérience que ce projet FARM à Favara. Une ville de Sicile victime de la crise retrouve vie grâce à un projet culturel, artistique, architectural, urbain, politique, social. Depuis 5 ans, Andrea et sa femme achètent ruine après ruine, intègrent la population, artistes, architectes, écrivains dans un continuum artistique en évolution perpétuelle. Un quartier entier dans le centre ville qui regroupe des restaurants, habitations (y compris des Airbnb) des galeries d'art, des boutiques, une école d'architecture pour enfants, un beau jardin, une petite piscine...

Nos amis de Laps (Salvatore-John Liotta et Fabienne Louyot) mènent ce projet depuis quatre ans et exercent le rôle de l'architecte comme on l'aime : son savoir faire technique, sa sensibilité spatiale, son goût pour l'histoire et sa capacité à créer des lieux qui laissent place à l'usage, la culture, l'évolution, la fête.

Depuis ce projet, la ville de Favara connaît un nouveau dynamisme avec ce même esprit d'ouverture et de folie. À ne rater sous aucun prétexte si vous passez en Sicile (c'est à côté de la vallée des temples d'Agrigento) »

Si même les architectes sont conquis, c’est que le projet possède l’astuce secrète de l’enchantement qui dépasse largement les frontières. Invité plusieurs fois à la biennale d’architecture de Venise (y compris en 2016) le « Farm Cultural Park » est en effet un exemple à suivre.

 

Sipane Hoh

 

 

Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Farm Cultural Park
Mot clefs
Catégories
CYBER