• Accueil
  •  > 
  • Expérience des sens au 1er étage de la Tour Eiffel
Rejoignez Cyberarchi : 

Expérience des sens au 1er étage de la Tour Eiffel

Présenté lors du MIPIM à travers sa maquette et un film, le projet de réaménagement du premier étage de la Tour Eiffel par l'agence Moatti - Rivière propose une expérience unique du vide et de la courbure. Un sol en verre vient en effet recouvrir une partie du vide central et les nouveaux pavillons épousent les formes obliques de la dame de fer.

 
 
A+
 
a-
 

« Le projet propose une expérience augmentée de la Tour et de Paris qui serait aussi en soi une expérience sensorielle et ludique, un voyage des sens et de la connaissance, explique Alain Moatti, architecte.

Les pavillons abritent les entités fonctionnelles. Ils prennent place entre les piliers de la tour Eiffel. Gustave Eiffel a conçu ces puissants piliers sur un plan oblique pour projeter la tour à 300m de haut. Chaque étage servant de liens à ces piliers. Nous avons imaginé des pavillons qui sont sous l'influence de ces piliers. Ils subissent l'attraction de leurs forces en présence. Ils sont donc obliques dans deux plans. Cette géométrie nouvelle les lie intimement à la Tour. Leurs contours tangibles trouvent leur origine dans les géométries des piliers.

Le coeur du premier étage de la tour Eiffel est un vide. C'est une petite urbanité suspendue à 57 mètres du sol de la ville. En périphérie de ce vide, le sol opaque est partiellement remplacé par un sol en verre et le grillage du garde-corps par du verre. Le verre, protecteur, procure cette expérience de marcher au-dessus de la structure en encorbellement du premier étage ainsi révélée. »

Protection solaire et production d'eau chaude

Les pavillons épousent donc l'oblique de la Tour : les volumes s'inscrivent dans l'épaisseur et la courbe des piliers. Ainsi ils participent au mouvement d'ascension de la Tour dont ils deviennent indissociables. Les espaces de service sont placés côté pignons pour garder la transparence centrale. La vue proche ou lointaine de la Tour reste inchangée sur ses quatre faces.

Le parcours culturel se déclinera en plein air sur l'ensemble de l'étage sous forme de kiosques, vitrines, écrans, dalles tactiles, albums numériques... Il donnera à découvrir la vie et les oeuvres de Gustave Eiffel, l'histoire de la construction de la Tour, son évolution et ses « transfigurations », son « album de famille » (visiteurs, ceux qui font vivre le monument, petites et grandes histoires, ses répliques et les autres tours du monde...), sa place d'icône consacrée dans le monde de l'art. L'espace muséographique sera étendu jusque dans le pavillon Ferrié où l'on pourra retrouver un choix d'objets de la collection tour Eiffel, mis en scène dans l'ensemble de l'espace.

Pour les pavillons, il est prévu de se protéger des « nuisances solaires » sans altérer les vues sur les multiples perspectives parisiennes, tout en offrant une grande transparence des façades des pavillons. La position des vitrages par rapport à la verticale et leur orientation, leur permettront de réduire d'au moins 25% en été les apports thermiques internes de l'échauffement des façades, permettant des économies énergétiques liées à la climatisation. Une production d'eau chaude solaire, permettant de couvrir en moyenne 50% des besoins en eau chaude sanitaire des deux pavillons, sera assurée par 4 panneaux solaires, d'une surface totale de 10 m2 installés en toiture du bâtiment Ferrié.

L'agence Moatti - Rivière est née d'une rencontre, celle d'Alain Moatti, architecte et scénographe depuis 1985, et d'Henri Rivière (1965 - 2010), architecte, designer, diplômé de l'École Camondo en 1990. De formations complémentaires, d'une même sensibilité artistique, Alain Moatti et Henri Rivière partagent le goût du « manifeste ». En 2001, après des parcours parallèles, ils décident de s'associer : l'imaginaire, l'émotion, la sublimation du programme, l'histoire du lieu, sont à l'origine du projet auquel ils donnent un visage ancré dans la réalité.

Le projet

Maître d'ouvrage : Sete (Société d'exploitation de la Tour Eiffel)
Maître d'oeuvre : Agence Moatti-Rivière
Entreprise : Bateg (groupe Vinci)
Programme : Rénovation de 4500 m2 du 1er étage de la Tour Eiffel
Coût : 25 millions € HT
Durée des travaux : 2012 - mi-2014
Muséologie : Lydia Elhadad
Concepteur lumière : 8'18''
Bureau d'étude tous corps d'état : GINGER
Economiste : Fabrice Bougon
Réseaux multimédia : Vincent Taurisson
BET façades : RFR

Crédit photos : © Moatti-Rivière architectes

Laurent Perrin

Mot clefs
Catégories
CYBER