• Accueil
  •  > 
  • ... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes
Rejoignez Cyberarchi : 

... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes

© Cyberarchi 2019

CyberArchi a publié, en avril 2004, le diplôme, intitulé 'RENNES +6°c', de quatre architectes : Yannick Gourvil, Thomas Jouffe, Cécile Leroux et Julien Morel (... et alors ?). Confronter un climat extrême et une portion de territoire en était l'idée de base. Aujourd'hui, une méthode et une réflexion de plus en plus élaborées fondent les scenarii de leur 'climat fiction'. Récit.

 
 
A+
 
a-
 

"Nous, les Pays-Bas français, sommes au niveau zéro de la réflexion. Anvers monte ses digues de 9m, Amsterdam prévoit un barrage flottant contre la tempête. Nous, rien". La citation est de Daniel Haloo*, vice-président de la communauté dunkerquoise (Communauté urbaine, Ville, entreprises, etc.) et a été prononcée lors de la neuvième édition des Assises de l'énergie qui s'est tenue à Dunkerque fin janvier 2008.

Mille congressistes, dont une large majorité d'élus, étaient présents. Tous n'ont pas immédiatement saisi le sens de la présentation intitulée 'Dunkerque +6°c'** de ces jeunes architectes invités. En effet, après un petit discours sur le climat local - "Aujourd'hui, près de la Mer du Nord, on peut parler de climat océanique pur, l'automne étant généralement fort pluvieux, l'amplitude thermique réduite. Nordet et Suroît soufflent en moyenne 100 jours par an. Par an également, il pleut en moyenne à peine plus à Dunkerque qu'à Toulouse", etc. - Yannick Gourvil, Thomas Jouffe, Cécile Leroux et Julien Morel (... et alors ? architectes) ont commencé à montrer des images en plan fixe de Dunkerque.

En effet "... et alors ?" avait imaginé, après Rennes, de passer la ville de Dunkerque au filtre de leur 'climat-fiction' dont le scénario s'appuie sur les hypothèses pessimistes du Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (GIEC)*** pour l'horizon 2100. A la fin de la présentation, plus personne ne riait. A tel point d'ailleurs que leur exposition 'Rennes +6°c', présentée en marge du colloque, suscitait ce titre de la Voix du Nord en février 2008 : "Une exposition qui fait froid dans le dos".

Pour rappel, "... et alors ?" s'était réuni en septembre 2005 pour travailler sur un sujet d'actualité, le réchauffement climatique, la ville et l'architecture. En mai 2006, le collectif obtenait le diplôme d'architecte DPLG avec le Projet 'Rennes +6°c', mention 'Très Bien' (avec les félicitations du Jury). "Les scientifiques sont unanimes, la planète se réchauffe et la machine climatique risque de s'emballer dans les prochaines décennies. Ce nouveau paramètre est à prendre en compte dans notre façon de penser et de construire la ville de demain", expliquaient-ils alors. L'idée originale n'a rien perdu de sa pertinence.

Au contraire. "... et alors ?" est bientôt tellement sollicité que le collectif se transforme en association afin de pouvoir gérer les demandes et "poursuivre le travail ensemble", explique Yannick Gourvil, bien que les quatre compères soient aujourd'hui entre Nantes et Paris, salariés pour trois d'entre eux, gérant de son agence pour le dernier. C'est ainsi qu'ils se sont retrouvés à Dunkerque tandis que leur expo - au départ conçue "de bric et de broc" - continue de tourner aujourd'hui un peu partout en France, affolant plus ou moins au passage la presse locale.

Et pour cause. "Il ne s'agit pas d'un exercice de prévision mais de développer une méthode qui consiste à observer les conséquences urbaines de l'application d'un climat fiction sur un échantillon représentatif du territoire. La rencontre de ces deux paramètres est l'élément déclencheur du projet : un climat extrême d'une part et une portion de territoire de l'autre part", rappelle Yannick Gourvil. Après Rennes et Dunkerque, "... et Alors ?" est, en novembre 2008, l'un des intervenants des Rencontres de Volubilis d'Avignon**** et a donc préparé pour l'occasion 'Avignon +6°c', cette fois sous forme de visite guidée de la ville en 2100.

Si la forme de leurs interventions change à chaque fois (à noter également que des promenades audio à Rennes en 2100 ont été réalisées avec la collaboration d'un journaliste radio), c'est aussi que le fond de leur recherche s'épaissit considérablement au fil du temps, des climats et des urbanismes étudiés. De fait, le collectif est lauréat d'une bourse EDF et Cécile Leroux partira en 2009 passer six mois à la Nouvelle-Orléans pour, dans le cadre d'un nouvel opus 'New Orleans +6°c', y étudier le climat cyclonique et développer une idée à peine esquissée à Dunkerque : la question des réfugiés climatiques. Ce que Yannick Gourvil appelle de "nouveaux terrains de jeu avec de nouveaux paramètres". Ce travail sera également l'objet d'une expo à Paris en septembre 2009.

"Nous sommes en train de devenir des spécialistes de climat-fiction", se marre Yannick Gourvil. Plus sérieusement, il note que là où les scientifiques ne peuvent mélanger les hypothèses, eux, en tant qu'architectes, ont une légitimité à 'agglutiner' les hypothèses scientifiques et leur trouver des applications concrètes dans un urbanisme donné et un cadre prospectif. Ils établissent ainsi, en marge de leurs activités professionnelles courantes (s'il est permis de l'écrire ainsi) un corpus intellectuel de mieux en mieux constitué et percutant, même si toute la substance de leur démarche était, elle, déjà inscrite dans leur diplôme. "Nous commençons à nous responsabiliser et nous professionnaliser", conclut en riant encore Yannick Gourvil.

Comme ils n'ont que 27 ans chacun - ce qui leur laisse encore pour un temps la capacité de mener, à l'occasion, deux charrettes de front - la réflexion engagée est prometteuse.

Christophe Leray

Lire également notre article 'RENNES + 6° C' et consulter nos album-photos 'Dunkerque +6°c . . . et alors ? architectes' et 'Choc thermique à Rennes (35)'.

* In La Voix du Nord, 31 janvier 2008
** Voir notre album-photo 'Dunkerque + 6°c . . . et alors? Architectes'
*** Le Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec), qui tablait initialement sur une élévation du niveau des mers de 18 à 59 centimètres d'ici à 2100, a préféré ne pas donner de fourchette haute lors de son dernier résumé à l'intention des décideurs (2007), du fait des inconnues sur le comportement futur des calottes polaires de l'Antarctique et du Groenland (NdR)
**** La huitième édition des Rencontres Euroméditerranéennes, les 20 et 21 novembre 2008, d'Avignon a pour thème '2008 Ville et Paysages avec le changement climatique'. Les rencontres de Volubilis sont un rendez-vous important de la réflexion concertée sur les questions d'aménagement des territoires et de la ville contemporaine et réunissent experts et pouvoirs publics, aménageurs et citoyens, chercheurs et artistes.

... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes
... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes
... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes
... et alors ? Bonne question et réponses pertinentes
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER