• Accueil
  •  > 
  • « Espace public » thème international 2014 de la biennale de Bordeaux
Rejoignez Cyberarchi : 

« Espace public » thème international 2014 de la biennale de Bordeaux

© Cyberarchi 2020

La 6ème édition d’Agora, qui se tiendra les 11, 12, 13, 14 septembre dans tous les quartiers de la ville et dans la métropole bordelaise, aura pour thème l'Espace public. Le commissaire de l’exposition d’Agora 2014 est l’architecte-urbaniste Youssef Tohmé associé à la scénographe hollandaise Petra Blaisse (agence Inside/Outside) et au Studio DB pour le graphisme.

 
 
A+
 
a-
 

Pour accompagner les profonds changements qui ont bouleversé Bordeaux depuis 1995, la Ville de Bordeaux a créé Agora, Biennale de Bordeaux, architecture-urbanisme-design en 2004. Depuis sa création, elle a accueilli de très nombreux grands architectes et les plus grands urbanistes.

Au fil des éditions, Agora a acquis une personnalité singulière au regard des autres biennales européennes. Elle est populaire, et fréquentée par un public qui n'est pas un public de spécialistes, culturelle, car elle s'ouvre chaque année un peu plus à des disciplines autres que l'urbanisme et l'architecture : cinéma, arts plastiques, photographie, littérature; et enfin politique, dans la mesure où elle pose les vrais débats de société qui sont ceux des « vieilles » villes européennes.

La 6ème édition d'Agora se tiendra les 11, 12, 13, 14 septembre dans le Hangar 14 - cœur du dispositif, lieu de l'exposition Espace public [Limites] - avec des ramifications dans tous les quartiers de la ville et dans la métropole bordelaise.

Les présidents des différents prix jugés en amont de la Biennale et remis à l'occasion d'Agora sont en 2014 l'architecte portugais Eduardo Souto de Moura, pritzker price 2011, Francesco Bandarin, sous-directeur de la culture à l'Unesco, Arturo Dell'Acqua Bellavitis, président de la triennale de Milan, le photographe Georges Rousse et Anne Bosredon-Monnier, designer culinaire.

 

L'espace public, champ de la transformation du quotidien

Si l'espace public est à la mode, sa définition est complexe. Agora 2014 va s'attacher à lui donner visibilité et lisibilité, explorant toutes les dimensions de cet espace, lieu politique par excellence, lieu des manifestations (libération de Paris, de la chute du mur de Berlin, des révoltes du printemps arabe…) mais également Agora grecque, le forum, le lieu de rencontre, d'ouverture, de partage, où la question des limites reste une question majeure ; les limites de l'espace public peuvent être physiques, fonctionnelles ou symboliques, et mouvantes selon les usages, selon les pays et les civilisa- tions... six films portant sur six villes (Bordeaux, Skopje, Tokyo, Beyrouth, Mexico et Ouagadougou) dresseront un état des lieux dont on pourra mesurer la variabilité selon la nature des cadres posés, selon la prédominance des paramètres économiques, symboliques ou pratiques qui y sont en jeu.

A l'heure où toutes les villes occidentales s'attachent à créer des espaces publics inclusifs, sympathiques, débarrassés de leurs voitures, le risque est grand de voir se développer partout les mêmes aménagements propres, lisses, sans sur- prise, aseptisés voir stérilisés.

La discussion est donc ouverte par AGORA 2014 et par Youssef Tohmé pour lequel « l'espace public est le champ très précieux de la transformation du quotidien. Parce qu'il est l'espace de tous les possibles, il a le pouvoir de nous entraîner hors de nous-mêmes. Sa valeur dépend de son potentiel d'expérience et d'aventure ».

« Espace public » thème international 2014  de la biennale de Bordeaux
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER