• Accueil
  •  > 
  • Esa Mohamed : « Je souhaiterais voir les architectes du monde entier travailler ensemble »
Rejoignez Cyberarchi : 

Esa Mohamed : « Je souhaiterais voir les architectes du monde entier travailler ensemble »

UIA : Copyright 2019

A l'issue de l'Assemblée générale de l'UIA qui s'est déroulée à Durban en Afrique du Sud du 7 au 9 août 2014, Esa Mohamed architecte et urbaniste de Malaisie a été choisi pour succéder à l'architecte français Albert Dubler. Retour sur sa carrière et les objectifs qu'il se fixe pour sa présidence de l'UIA.

 
 
A+
 
a-
 

C'est finalement un architecte et urbaniste Malaisien qui succède au Français Albert Dubler à la tête de la présidence de l'Union Internationale des Architectes. Esa Mohamed, fondateur de Akitek Jururancang (Malaisie) Sdn Bhd (AJM), un cabinet d'architecture et de planification qu’il dirige à Kuala Lumpur, dispose d'une longue expérience dans la profession.

Il est l’auteur de prestigieux projets architecturaux en Malaisie tels que le township Subang Jaya, le schéma directeur de Kuala Lumpur et celui de la capitale administrative de Putrajaya. En 2001, son travail est récompensé par l'un des Prix Aga Khan d'Architecture pour la réalisation du Datai resort de Langkawi.

Il a également entrepris des travaux d’envergure en Chine, au Pakistan, en Inde, en Australie et en Arabie Saoudite. De multiples expériences et la rencontre d'autres cultures qui ont pu enrichir la vision de l'architecte : « Nous ne devons pas seulement penser de manière globale, mais également travailler de manière internationale. Je souhaiterais voir les architectes du monde entier travailler de manière globale, ce qui enrichirait les engagements interculturels et le partage des technologies, afin de donner un nouveau sens à l’architecture ».

16 ans d'expérience

Avant de rejoindre l'UIA, Esa Mohamed est déjà un homme aux multiples casquettes. Il est l'un des fondateurs du Conseil des architectes de l’ANASE (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est) et son premier Président. Il est également membre de l’APEC (Conseil Central d’Architectes de la Coopération Économique pour l'Asie-Pacifique),  ainsi que Coprésident du Conseil à l’Export des Services Professionnels Malais Nationaux. Enfin, il est l’ex-Président du Conseil de l’Institut Malais des Architectes (PAM) de 1993-1995 et et du Conseil régional des architectes d’Asie (ARCASIA) de 1995 à 1996.

En 1998, il s'engage auprès de l'UIA en qualité de membre du jury de sélection des Pratiques au sein de la Politique de la Nation Hôte pour la Commission pour la Pratique Professionnelle.

Esa MOHAMED a été Membre du Conseil de l’UIA de 2008 à 2011 puis 1er Vice-Président de l’Union entre 2011 et 2014. Il est Membre de la Commission Exercice professionnel de l’UIA.

« Mes 16 ans d’expérience avec l’UIA m’ont permis d’acquérir les fondements afin de traiter à l’origine avec de telles organisations régionales. Maintenant, je pense que l’UIA peut tirer profit de ces organismes régionaux, lesquels sont très actifs lorsqu’il s’agit de promouvoir les services au-delà du rôle professionnel normal d’un architecte. Les architectes ont initié des mouvements, afin de traiter la réhabilitation et la reconstruction suite à une Catastrophe, l’Architecture Responsable, l’Architecture Écologique et Durable, et beaucoup plus. Les résultats ont été présentés aux gouvernements, qui les ont incorporés en conséquence dans leurs réglementations en matière de construction », souligne Esa Mohamed.

Rendre visibles les jeunes architectes

Mais l'idée est aussi de rassembler les architectes de tous horizons : « J’ai été le témoin de la coopération entre architectes par-delà les frontières, indépendamment de leur couleur, race ou religion. L’énergie s’en dégageant est immense », reprend le nouveau président qui souhaite développer à la fois la visibilité de l'Union grâce aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux mais aussi accroître le rôle des membre de l'Union.

Il souhaite enfin donner la possibilité à des jeunes talents d'éclore. « Leur perception de l’architecture, de la société et de l’environnement est mouvante au sein du monde d’aujourd’hui. La technologie, les innovations et les informations fluent librement de par le monde. Les jeunes architectes ont beaucoup de nouvelles et innovantes idées qui devraient être exploitées. Nous devons les rendre plus visibles. Leurs voix doivent être beaucoup plus entendues. Ils sont notre avenir », conclut-il dans son manifeste.

Claire Thibault

Esa Mohamed, nouveau président de l'UIA
Esa Mohamed, nouveau président de l'UIA
UITM Faculté médecine Sungai Buloh
UITM Faculté médecine Sungai Buloh
Aéroport international de Kuala Lumpur
Aéroport international de Kuala Lumpur
Aéroport international de Kuala Lumpur
Aéroport international de Kuala Lumpur
Mot clefs
Catégories
CYBER