• Accueil
  •  > 
  • En juin, les architectes ont les clefs
Rejoignez Cyberarchi : 

En juin, les architectes ont les clefs

© Cyberarchi 2019

Juin est le mois du rapprochement des architectes avec leur clientèle potentielle. Les 12 et 13 juin, pour la deuxième fois à l’échelle nationale, les architectes ouvrent les portes de leur agence à l’initiative du CNOA. Presque aux mêmes dates, les 12, 13 et 14 juin, mais aussi les 19, 20 et 21 juin, ils font visiter des projets d’habitats dans le cadre de la 15e édition des « JAV », les journées d’« Architectures à vivre » organisées par le magazine éponyme. Deux événements coordonnés qui ont pour objectif de promouvoir l’architecture auprès du grand public. 

 
 
A+
 
a-
 

« Qui, mieux qu’un architecte, peut expliquer au particulier ses missions, ses compétences et son savoir-faire ? » C’est avec cette question que Catherine Jacquot, présidente du CNOA, explique la raison d’être des journées portes ouvertes avant d’affirmer : « Il y a 30 000 architectes sur le territoire. Il s’agit d’un vrai réseau. Les architectes sont des acteurs essentiels pour la diffusion de la culture architecturale. »

 

Pour les aider, le CNOA coordonne les journées portes ouvertes du 12 et 13 juin 2015 en association avec les Maisons de l’architecture. Avec des ambitions revues à la hausse par rapport à la première édition. En 2014, 1100 agences avaient accueilli plus de 18 000 visiteurs dans 20 régions. En 2015, toutes les régions de France, DOM compris, participent à l’opération de séduction. Plus de 1200 agences, soit 3 400 architectes (plus de 10% des architectes français), seront impliquées. Le nombre de visiteurs attendus est estimé à 25 000 et chaque agence d’architecture aura carte blanche pour organiser son événement, qu’il comporte une présentation de projets, une visite de chantier, une exposition, un atelier pour enfants, … ou une soirée festive.

 

15 ans d’existence

 

De leur côté, les journées « d’Architecture à vivre » fêtent leur 15 ans d’existence. Eric Justman, fondateur et directeur d’ « À vivre », se remémore les premiers temps, lorsque, en 2000, il lance ses Journées en démarchant les architectes un par un : « A l’époque, on ne pouvait visiter que des maisons de constructeurs. Il fallait que le grand public ait une alternative. Les architectes devaient servir de guides et les propriétaires pouvoir témoigner d’une architecture de qualité. » Aujourd’hui, son initiative est récompensée par environ 20 000 amateurs qui, tous les ans, visitent en présence du propriétaire des maisons et des appartements conçus ou restructurés par des architectes. Le prix des visites est de 2 euros par personne et par projet. Elles ont lieu sur rendez-vous, par petits groupes, et durent 45 minutes environ.

 

Le constat est étonnant, mais 64% des architectes ont des particuliers pour clients principaux. Les journées d’ « Architectures à vivre » et l’opération « Les architectes ouvrent leurs portes » représentent une belle opportunité pour faire valoir leur travail et, au-delà, pour promouvoir l’intérêt public de l’architecture. Il n’en demeure pas moins que, la crise aidant, la question des retombées économiques pour les architectes participants mérite d’être posée. Si le CNOA ne dispose pas encore du recul suffisant, Eric Justman, pour sa part, se montre rassurant : « Entre 20 et 30 % des propriétaires qui ouvrent les portes de leur maison ont été des visiteurs auparavant. » Et d’ajouter que les motivations des architectes sont variables, « certains ayant une approche culturelle, d’autres se plaçant dans une démarche plus commerciale. »

 

Tristan Cuisinier

 

Pour en savoir plus :

 

http://www.portesouvertes.architectes.org/

http://www.journeesavivre.fr/intro.asp?T=intro

En juin, les architectes ont les clefs
Mot clefs
Catégories
CYBER