• Accueil
  •  > 
  • En Espagne, une place publique renaît !
Rejoignez Cyberarchi : 

En Espagne, une place publique renaît !

Filippo Poli : Copyright 2017

 

Dans la ville espagnole de Teruel, la « Plaza Amantes » (Place des amoureux) vient de connaître un nouveau sort grâce à l’intervention de l’architecte José Ignacio Linazasoro. Sérieusement endommagée pendant la période d’après-guerre, la typologie même du lieu avait besoin d’un sérieux remaniement. 

 
 
A+
 
a-
 

Située sur une colline, au sud de l’Aragon, la cité médiévale de Teruel est connue par ses richesses classées au Patrimoine mondial de l’Unesco. C’est dans cet environnement chargé d’histoire que la ville a décidé la réhabilitation ainsi que le remaniement de l’une de ses places, la « Plaza Amantes ». Une mission octroyée à l’architecte José Ignacio Linazasoro après un concours restreint auquel ont participé plusieurs architectes de renom.

 

La place sort d’un long sommeil

 

Défigurée après les bombardements de la guerre civile, la « Plaza Amantes » ne ressemblait plus à ce qu’elle fût dans le passé mais à un champ vide où l’emblématique Torre de San Pedro s’est trouvée bien isolée. Après plusieurs tentatives de restructuration infructueuses, un concours restreint a été lancé. L’idée de restituer une place urbaine à la ville en renforçant la présence de l’unique édifice marquant (la Torre de San Pedro) et lui procurant un nouvel accès a reçu l’aval de tous.

 

La place est définie par trois éléments: la fontaine, les escaliers et une terrasse qui se joint à eux. Tandis que la fontaine fait partie de la tour, tout est configuré comme une nappe d'eau glissant vers le bas. La texture de la paroi en céramique qui se pose sur celle d’origine est formée de béton composé d'une couleur rougeâtre aride. Cette dernière restitue la texture rugueuse de la brique que l’on trouve dans la tour révélant ainsi son état d’origine.

 

L'escalier qui possède une particularité monumentale a un caractère urbain, il s’élargit à mesure qu'il monte et évolue à son début d’une manière à accueillir confortablement le public qui monte du niveau inférieur de la place. Pour mettre en évidence ce caractère imposant tout en renforçant sa contemporanéité, l’ensemble se place sur une dalle en béton qui repose, à son tour, sur deux points : d’une part le début de l’escalier et d’autre part le pilier en forme de "V" qui sert également de support pour la terrasse. Cela permet de garder libre la circulation en dessous de la dalle.

 

L’éclairage indirect pour mettre en exergue


L’expressivité et la qualité des matériaux utilisés caractérisent l’espace public et rend à cette cour longtemps abandonnée son caractère urbain. Selon les architectes, par son importance, ce lieu devait dégager quelque chose d’intemporel pour Teruel, d’où l’existence d’une polychromie étudiée qui fait un clin d’œil à celle déjà présente dans la ville. La pierre est le matériau le plus abondant dans la place, sa couleur contraste subtilement avec le gris utilisé dans les marches d’escaliers massifs ou dans la dalle.

 

Concernant l’éclairage, bien que certains éléments aient été conservés (comme deux vieilles lanternes qui se trouvaient déjà en place et qui ont été rénovées), une grande part de l'éclairage se produit sans avoir recours à des lampes. Au lieu de ces dernières, les architectes ont utilisé des systèmes cachés sous les marches et les bancs, ainsi qu’autour de la fontaine et entre les poutres du porche. L'objectif était de mettre en évidence les principaux éléments de la place, y compris la tour, dont la silhouette veille la nuit sur la place des amoureux.

 

Avec la revitalisation de la « « Plaza Amantes », l’agence d’architecture de José Ignacio Linazasoro a entrepris un travail d’orfèvre qui constitue une véritable prouesse urbaine.

 

Sipane Hoh

Les photos: © Filippo Poli

 

 

Plaza Amantes
Plaza Amantes
Plaza Amantes
Plaza Amantes
Mot clefs
Catégories
CYBER