• Accueil
  •  > 
  • En Corse, WY-TO valorise le savoir-faire local
Rejoignez Cyberarchi : 

En Corse, WY-TO valorise le savoir-faire local

Svend Andersen : Copyright 2019

 

Réaliser une maison contemporaine ancrée dans son environnement tout en s’imprégnant de l’identité de la région où elle se trouve, tel était dès le départ le souhait de l’agence d’architecture WY-TO (Pauline Gaudry et Yann Follain) qui possède deux antennes l’une en France et l’autre à Singapour. Il en résulte une séduisante habitation avec un délicieux goût d’autrefois.    

 
 
A+
 
a-
 

Baptisée « contemporary vernacular », il s’agit d’une maison de vacances située dans le sud-est de la Corse qui a été développée en harmonie avec le lieu aussi bien dans l'utilisation des matériaux de la région que par sa préférence pour l'artisanat. Ainsi, l’ensemble qui prend ses sources dans l’architecture vernaculaire se dote d’un singulier langage architectural qui enchante tous ses acteurs.  

 

Le retour aux sources

 

Avant de commencer le projet, les architectes ont minutieusement étudié la topographie du terrain qui selon eux évoque d’une part « les planches corses » et d’autre part les murs de soutènement traditionnels établissant  des lignes géométriques franches dans le paysage. Valoriser les divers procédés utilisés dans la construction traditionnelle et trouver un certain équilibre qui puisse déboucher vers une réalisation simple, emblématique et épurée n’est pas chose facile. Et pourtant, les architectes de WY-TO trouvent, avec une infinie justesse, le bon dosage pour y parvenir. 

 

« Chaque corps d’état contribue au projet en apportant une connaissance de la construction traditionnelle corse : terrassement, enrochement et appareillage de la pierre. », racontent les architectes qui même avec leur quotidien singapourien sont profondément attachés à leurs racines corses.

 

Pour cela, plusieurs expériences ont été réalisées comme par exemple la mise en œuvre d’un sol en béton matricé avec le même bois de coffrage que celui de la terrasse. Citons également la réalisation du détail de la charpente qui se libère de tout point porteur et qui agrandit la nef centrale ou encore la gouttière dissimulée dans l’épaisseur de la toiture et qui revisite le principe des toits de la région tout en rehaussant l’appareillage de la pierre traditionnelle.

 

Le monolithe

 

Cependant un seul regret, la pierre de la façade n’est pas porteuse comme dans les maisons traditionnelles de la région. Néanmoins cet habillage possède un avantage non négligeable où l’épaisseur joue un important rôle thermique dans l’isolation de l’ensemble. Une performance qui s’ajoute donc aux autres qualités et participe au succès convoité.

 

La résidence de 113 m² possède une charmante piscine ainsi qu’une terrasse couverte d’une pergola légère qui fait encore un adorable clin d’œil aux habitations méditerranéennes. L’intérieur est épuré, la blancheur des murs contraste avec le gris du sol et le bois de la charpente et offre un ensemble harmonieux aux détails soignés. En plus de son côté vernaculaire, les architectes qui ont mis un point d’honneur à veiller à sa durabilité, ont introduit dans leur réalisation plusieurs procédés qui allègent la consommation d’énergie. 

 

La maison réalisée par l’agence WY-TO en Corse ressemble à un délicieux monolithe architectural qui trace un brillant trait d’union entre plusieurs générations. Une petite merveille! 

 

Sipane Hoh

Les photos : ©  Svend Andersen

Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Contemporary Vernacular
Mot clefs
Catégories
CYBER