• Accueil
  •  > 
  • En Corse, la bergerie revisitée
Rejoignez Cyberarchi : 

En Corse, la bergerie revisitée

Buzzo-Spinelli Architecture : Copyright 2019

En Haute-Corse, dans la région de Nebbio au sol caillouteux les architectes de l’agence Buzzo-Spinelli Architecture (Isabelle Buzzo et Jean-Philippe Spinelli) ont réalisé une maison de vacances en pierre qui se fond dans le paysage et se l’approprie comme si elle avait toujours existé. Il en résulte un confortable nid creusé dans la roche qui conjugue la pierre dans toutes se formes.

 

 
 
A+
 
a-
 

La Nebbio est une région naturelle de Haute-Corse située à l’ouest du Cap Corse et à l’est de la Balagne. Son nom vient du caractère nébuleux de ce bout de territoire qui présente une véritable mosaïque de roches de toute époque.

 

Topographie, géologie et géographie

 

C’est sur une parcelle difficile, un plan incliné où un bloc de calcaire impose sa masse blanche que les architectes de l’agence Buzzo-Spinelli Architecture ont été mandaté pour construire le projet. Il s’agit d’une maison familiale de plain-pied qui devrait tirer selon ses concepteurs le meilleur parti du terrain et se rendre à la fois fonctionnelle et confortable.

 

« C’est une région agricole aride où l’hiver est très froid surtout le matin et la chaleur est impressionnante en été. La première fois que nous sommes arrivés sur le site, nous avons souhaité construire une maison qui soit comme le prolongement des rochers, qui protège ses habitants en hiver et en été » rappelle Jean-Philippe Spinelli.

 

Le point de départ pour les architectes était la topographie, la géologie et la géographie. Un trio qui porte en lui les clés d’un projet réussi. Pour cela, ils ont creusé la pierre pour construire tout en mettant en valeur le talus et résoudre les divers problèmes que peut poser la luminosité.

 

La construction dévoile le caractère calcaire du terrain tout en se servant de la matière première qu’offre ce dernier. En conséquence, la résidence se niche dans la roche et s’adapte au climat environnant. Un doux dialogue entre l’extérieur et l’intérieur renforce l’immersion de la maison dans son environnement.

 

La maison dans sa carapace de pierre

 

Le projet se déploie par la création d’un double mur qui enveloppe la maison et répond aux diverses contraintes climatiques des lieux. Les façades sont donc réduites à un aspect très simple et le volume général donne l’impression d’avoir été sculpté par l’intérieur. En guise de terrasses, entre le mur de pierre et la paroi de verre qui assure une grande luminosité à l’intérieur, un couloir fait le tour de la maison par l’extérieur renforçant ainsi cet effet d’enveloppe souhaitée par les architectes.

 

De même, la coursive peut être utilisée par les habitants pour s’asseoir sur les larges appuis des ouvertures et se transforme en véritable loggia une fois qu’elle fait face à la piscine. A l’écart on a construit une annexe qui se caractérise par sa couleur blanche et son côté épuré. Entre les deux entités, se forme un vide qui marque l’entrée.

 

Cette maison de vacances reprend des éléments typiques de l’architecture classique Corse en nous renvoyant vers les paillers, de petites constructions rurales au toit plat et aux murs en pierre utilisées autrefois comme abris par les agriculteurs éleveurs. En plus de son côté élégant, la maison fait un joli clin d’œil à une référence sur l’île mise au goût du jour.

 

Sipane Hoh

 

Les photos : © Buzzo-Spinelli Architecture

 

En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
En Corse, la bergerie revisitée
Mot clefs
Catégories
CYBER