• Accueil
  •  > 
  • Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine
Rejoignez Cyberarchi : 

Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine

© Cyberarchi 2018

L'architecte lyonnais Emmanuel Delarue, fondateur en juillet 2005 de New Design Architecture (NDA) en Chine, vient de recevoir le Prix PME Entrepreneur 2011 de la Chambre de Commerce et d'Industrie Française de Chine (CCIFC).

 
 
A+
 
a-
 

C'est une première pour un cabinet d'architecture. Et la CCIFC n'a pas choisi NDA au hasard. Symbole de la réussite d'entrepreneurs et de professionnels français, cette récompense vient aussi souligner les efforts entrepris par le cabinet pour séduire un marché chinois plutôt complexe, et particulièrement exigeant en matière d'architecture. « Nous devons sans doute notre succès à la proximité que nous avons su créer avec les acteurs locaux, indique Emmanuel Delarue. Nous faisons preuve d'une réactivité optimale et d'une grande capacité d'adaptation face à un marché qui évolue très rapidement. Par ailleurs, nous avons compris qu'il était nécessaire aussi de mettre en oeuvre d'importantes campagnes de communication, à l'image de ce que font les acteurs du luxe ou des hautes technologies ». Et ça marche.


Un mauvais départ qui finit bien

Pourtant les débuts d'Emmanuel Delarue n'ont pas été immédiatement couronnés de succès. Avec l'aide de la CCI de Lyon, il établit avec la Chine, au début des années 2000, un premier contact, qui se concrétise, en mars 2001, par un contrat majeur signé pour le Centre d'exposition de Dalian en Chine du Nord. Mais le projet tombe à l'eau et EDDS, la structure mise en place à l'époque par l'architecte, est contrainte de mettre la clé sous la porte. Le Lyonnais se bat durant deux ans pour poursuivre le projet, repris alors par la ville. Il finit par l'obtenir et crée, en 2005, NDA avec l'aide de deux collaborateurs.

Le centre devient le projet emblématique de Dalian, accueillant depuis sa création le Sommet de Davos en été. « Au-delà du bâtiment, nous avons introduit une technologie de chauffage et de climatisation à l'aide de pompes à chaleur fonctionnant à l'eau de mer, raconte Emmanuel Delarue. Avec le succès de ce premier projet, la ville a décidé qu'un quart de sa capacité de chauffage et de climatisation proviendrait désormais de l'eau de mer. Une véritable industrie s'est alors créée à Dalian, qui aujourd'hui exporte cette technologie, étroitement liée à notre concept architectural ».


De multiples projets

NDA emploie aujourd'hui en Chine une trentaine de salariés et réalise près de 20% de son volume d'affaires à l'export, se partageant entre le Canada, le Moyen-Orient, la Corée ou l'Australie. « Nous sommes confrontés à des échelles de projets exceptionnels, à des niveaux que nous n'aurions jamais rêvé d'atteindre », se réjouit Emmanuel Delarue. NDA a signé à Xiamen la plus grande infrastructure nautique en Asie, à Xuzhou et à Hefei des centres de production télévisuelle, et à Dalian le plus grand plan d'urbanisme jamais réalisé par une société française pour une ville qui compte un million d'habitants. Dernier contrat d'envergure : le schéma directeur établi pour les 20 prochaines années de toute l'activité nautique à Sanya, soit l'aménagement de 250 km de côtes.

Mais Emmanuel Delarue continue à rêver. Il voit bien son agence travailler sur un projet d'aéroport et de hub multipolaire, des sujets pour lesquels « la complexité des problématiques et des enjeux politiques est déterminante ». A titre individuel, il rêve aussi, cette fois-ci de lenteur et de simplicité. Il se voit bien dessinant une maison et une école avec l'aide d'artisans spécialisés. Histoire de se ressourcer.

Agnès Delcourt

Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine
Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine
Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine
Emmanuel Delarue (NDA) fait un carton en Chine
Mot clefs
Catégories
CYBER