• Accueil
  •  > 
  • EDF Lab : un engrenage dans le réseau de Paris-Saclay
Rejoignez Cyberarchi : 

EDF Lab : un engrenage dans le réseau de Paris-Saclay

© Cyberarchi 2020

Fin mai, l’EPPS a fait une présentation de presse in situ du territoire presque vierge de Paris-Saclay. Un tour d’horizon qui a permis d’apprécier l’étendue du projet (les quartiers de l’école polytechnique et du Moulon font respectivement 2 km2 et 3 km2 pour ne citer que ces deux exemples) et l’état d’avancement du chantier d’EDF Lab, le nouveau centre de R&D du producteur et fournisseur d’électricité.

 
 
A+
 
a-
 

L'un des enjeux économiques majeurs des pays industrialisés est la capacité d'innovation, notamment technologique. Et cette innovation est liée à la capacité de partage des connaissances et des informations, y compris stratégiques. Tel pourrait être en résumé la philosophie de Paris-Saclay : réaliser en même temps Harvard et la Silicon Valley pour mettre en réseau des grandes entreprises (Danone, EDF…) et une université pluridisciplinaire qui regroupe des établissements prestigieux (Polytechnique, ENS cachan, HEC,…) et des centres de recherche (CEA, CNRS,…).

Principalement situé entre les vallées de la Bièvre et de l'Yvette, l'ambitieux projet de Paris-Saclay est désormais entré en phase opérationnelle. 126 100 m2 de chantiers sont en cours ou en passe d'être lancés, 181 400 m2 sont attribués, 106 500 m2 sont en cours de consultation et plus de 700 000 le seraient d'ici la fin de l'année - notamment pour des logements étudiants et familiaux.

 

Locomotive

Mais c'est dans le quartier de l'Ecole polytechnique, établie sur le plateau depuis 1976, que le projet urbain est le plus avancé. Dans le jardin d'essais, quelques rangées d'arbres croissent avant d'être replantées sur les boulevards encore en devenir. Les extensions du Digiteo lab et des laboratoires de l'X sont amorcées, alors qu'au nord-ouest du site l'imposante construction de l'architecte Francis Soler joue le rôle de locomotive. Par l'état d'avancement de son chantier, le centre de recherche et de développement d'EDF est en effet le seul ensemble de bâtiments qui donne une bonne mesure du futur. Un ensemble qui, malgré ses formes circulaires, présente certaines vertus de l'ouverture et de la mise en réseau édictées en leitmotiv par l'EPPS, l'établissement public en charge de l'aménagement du plateau de Saclay.

De l'ouverture, Francis Soler a retenu un concept paysager face aux étendues agricoles. Plutôt que de créer un bloc monolithique de 52 000 m2, il a dispersé les différentes fonctions du programme en quatre bâtiments distincts. Deux d'entre eux - le bâtiment restauration et le bâtiment d'accueil avec son auditorium - sont en zone ouverte, c'est-à-dire accessibles à tous. Le troisième est une halle d'essai et le dernier - le plus important en surface - aligne sur trois étages des plateaux de bureaux autour de patios.

 

Engrenage

De la mise en réseau, la maîtrise d'ouvrage a retenu une politique. « Nous cherchons clairement à développer les interactions entre la R&D et les établissements académiques », explique Jean-Paul Chabard, directeur EDF du projet de Saclay, en insistant sur la dimension pionnière de son entreprise (la liste des établissements et des centres de recherche n'était pas connue au moment où EDF a pris la décision de construire). De son côté, Francis Soler a dessiné un plan qui semble fonctionner comme un immense engrenage en jouant sur les rapports des masses construites. Le bâtiment principal de 35 000 m2 a été imaginé en forme de roue en partant du principe que la recherche est plus efficace lorsque les distances physiques sont réduites entre les hommes. Le cercle extérieur est mis en relation avec le cercle intérieur par l'intermédiaire de rayons pour que chaque point de l'espace de travail puisse être relié rapidement.

Encore au stade du gros œuvre, le projet d'EDF Lab accueillera à terme la moitié du personnel de R&D d'EDF, soit l'équivalent de 1 500 postes de travail en comptant les thésards et les partenaires sur site. Son achèvement est prévu pour la fin de l'année 2015. D'ici là, de nombreux autres « chantiers emblématiques » devraient ouvrir comme celui de l'École centrale dans le quartier du Moulon (arch. OMA & Clément Blanchet). Ne restera plus qu'à attendre patiemment l'arrivée de transports en commun efficaces pour que la mise en réseau avec le Grand Paris soit, elle aussi, effective. A l'heure actuelle, le bus au départ du RER ne dessert que l'École polytechnique. La ligne 18 du métro, condition sine qua non de la réussite du projet urbain, n'arrivera, pour sa part, qu'en 2023…

 

Tristan Cuisinier

Saclay Valley - vue aérienne
Saclay Valley - périmètre de l'EPPS
EDF Lab : un engrenage dans le réseau de Paris-Saclay
Quartier de l'Ecole polytechnique
Quartier de l'Ecole polytechnique - la Bande Centrale
EDF Lab
EDF Lab - Perspective
EDF Lab : un engrenage dans le réseau de Paris-Saclay
EDF Lab : un engrenage dans le réseau de Paris-Saclay
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER