• Accueil
  •  > 
  • Ecrin minéral pour un nouveau bâtiment communal
Rejoignez Cyberarchi : 

Ecrin minéral pour un nouveau bâtiment communal

Julien Kerdraon : Copyright 2019

 

A Saint-Martin de Crau, en Provence, on ne cultive pas que le foin AOC ! La culture architecturale a aussi son mot à dire. L'architecte Jean-Charles Franceschi et l'agence marseillaise oh!SOM le prouvent en livrant une très belle réhabilitation/extension d'une ancienne « Grange de la Crau ». Le nouveau bâtiment est d'ailleurs destiné aux personnels des services techniques de la commune. 

 
 
A+
 
a-
 

Le terrain d’une superficie de 2615 m2 est situé à l’entrée de la commune de St Martin de Crau, à proximité de L’Arboretum (Le Jardin de Gaston, 4 ha). Il est longé à l’ouest par un boulevard et au sud par deux alignements de six platanes qui créent une protection naturelle au soleil et au vent.

La parcelle regroupe différents bâtiments dédiés aux activités des services techniques de la commune (bureaux, stockages, parking, garages…). Le personnel occupe jusqu'alors deux bâtiments préfabriqués. Peu fonctionnels et particulièrement énergivores, ces bureaux sont démolis à l’occasion du présent projet qui consiste en la réunion des différents services au sein d’un unique bâtiment, neuf et remarquable.

L'objectif est double. D'une part, restructurer une ancienne grange située à proximité des bureaux actuels, d’autre part, démolir les préfabriqués et aménager des espaces extérieurs (parvis, parking paysagé).
 

« Chantier sous surveillance »

Le projet prend place dans l’enveloppe du bâtiment ancien dont il conserve les parois en pierre, les ouvertures, et une partie des charpentes en bois (fermes et poutres).

Ce « chantier sous surveillance », jouant son rôle pédagogique apprivoise progressivement ses usagers directs à la mutation en marche, les préparant à habiter cette enveloppe vertueuse. Tout au long de son édification, il joue un rôle de manifeste vivant pour une culture durable, dont les personnels du service construction auront à cœur de généraliser les principes.

« Maison » dans la « maison »

L’enveloppe en pierre de l’ancienne grange devient l'écrin accueillant le projet. Le toit est déposé, mais les charpentes sont conservées pour être réemployées dans le nouveau bâtiment. Les parois maçonnées en pierre existantes deviennent la nouvelle enceinte du projet. La « maison » dans la « maison », fut donc le concept de départ. 

L'enveloppe ancienne fait éclore un nouvel édifice en structure bois. La face intérieure des maçonneries existantes est ventilée par une lame d’air de 10 cm. Les murs périphériques extérieurs ménagent pour le bâtiment neuf une place légèrement en retrait qui minore son impact global sur le site, sur la voie, et sur le paysage urbain.

Possibilité d'une extension

Après de nouveaux calculs de résistance sismique, la grange est finalement déconstruite puis reconstruite à l'identique, avec les pierres conservées et retaillées par un artisan local, après l’élévation de l’ossature bois des trois niveaux de bureaux. 

Le projet propose de bâtir en R+2, l'ensemble du programme, optimisant par cette compacité, les fondations, la couverture et les équipements techniques (ascenseur, chauffage, renouvellement d'air). Un décollement à l'Est permet de ménager une toiture terrasse, autorisant une extension future.


Contraste avec le minéral existant

Côté matériaux : au RDC des murs massifs KLH de 16cm + isolant extérieur, dans les étages des murs à ossature bois + isolation intégrée et un plancher collaborant fait de solives en bois massif (8x20) et d’une dalle béton coulée en place (ép.7cm). Le pignon Est est réalisé en panneaux de « Danpatherm » (polycarbonate) apportant une lumière diffuse et douce à l’intérieur des bureaux du directeur et de l’adjoint, tout en étant protégé du soleil par des lames verticales métalliques orientables et motorisées.

Les façades Nord et Sud sont traitées en contraste avec l'existant minéral. Un parement en plaques d’acier laquées de couleur marron sombre contraste ainsi avec le clair des pierres de la Crau, rappelant sa vocation agricole initiale. Les menuiseries sont en aluminium, avec un cadre bois. Les cadres des baies du RDC reçoivent un habillage métallique, manifestant dès le RDC le nouveau bâtiment et son matériau.

 

Fiche technique :

Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Martin de Crau
Maîtrise d’oeuvre : Jean-Charles Franceschi mandataire - oh!SOM architectes associés
Surface : 608 m2  
Montant des travaux : 1 450 000  € HT
Missions : de base loi MOP + OPC  
Programme : accueil du public, bureaux, salles de réunions, cafétéria

Projet BDM Or (« Bâtiment Durable Méditerranéen »)
Nominé au off du durable

 

Laurent Perrin

Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Grange de la Crau
Mot clefs
Catégories
CYBER