• Accueil
  •  > 
  • École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
Rejoignez Cyberarchi : 

École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés

© Cyberarchi 2019

Le chantier de l'École Européenne de Strasbourg (EES) a officiellement débuté avec la pose symbolique de la première pierre le 12 décembre dernier. Situé au coeur du quartier européen de Strasbourg, l'établissement aura le double objectif de devenir la vitrine de l'enseignement européen en France, et un vecteur du rayonnement de la capitale alsacienne.

 
 
A+
 
a-
 

En décembre 2011, l'agence munichoise Auer+Weber+Assoziierte remportait, en collaboration avec DRLW Architectes , le concours international pour la conception de l'EES. Il n'aura donc fallu que 12 mois pour que le chantier soit symboliquement lancé avec la pose de la première pierre le 12 décembre dernier en présence de l'ensemble des acteurs impliqués, maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'ouvrage.

L'EES, première École Européenne à avoir été créé en France en septembre 2008, propose une scolarité conçue dans le respect et le partage des valeurs européennes. L'enseignement y est notamment dispensé dans trois sections linguistiques (francophone, anglophone et germanophone) et le cursus scolaire pensé comme un continuum de la maternelle au baccalauréat. La nouvelle infrastructure, prévue pour être livrée en 2015, pourra accueillir jusqu'à 1200 élèves de 4 à 18 ans.

Les architectes ont notamment expliqué que la conception du projet s'est appuyée sur quatre grands thèmes portés par le commanditaire, à savoir « individualité et communauté », « continuité éducative », « éducation environnemental » et « image en mouvement ».

Les deux premiers thèmes, qui reprennent le fonctionnement de l'institution, permettent aussi d'organiser le programme sur le site : l'ensemble adopte la forme d'un P que l'élève parcourt au fil de sa scolarité - la continuité éducative - mais chaque cycle est aussi un bâtiment - une individualité - que l'on distingue immédiatement dans la composition générale - la communauté. L'unité est assurée par un socle sur lequel prend place une vaste toiture-terrasse, qui s'enroule autour de l'espace centrale laissé libre.

Le troisième thème, celui de l'éducation écologique, est illustré par des choix techniques de conception voulus comme exemplaires : eau chaude solaire, géothermie et toitures végétalisées. Un des éléments ayant particulièrement été apprécié par le jury était la volonté des architectes de faire bénéficier à la quasi-totalité des locaux d'un éclairage en lumière naturelle, objectif atteint par l'élargissement des circulations centrales en vastes atriums éclairant zénithalement chaque bâtiment sur toute sa hauteur. Par ailleurs, les qualités environnementales du site restent préservées, l'objet architectural se connectant à son environnement immédiat en assurant la continuité paysagère avec les espaces végétalisés.

Le dernier thème enfin, dont l'intitulé image en mouvement peut paraître plus flou de prime abord, permet néanmoins d'organiser le projet autour de ses différents parcours, en révélant la dynamique des espaces intérieurs et les points de vue ver l'extérieure.

 
Patrick Guyennon

École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
École Européenne de Strasbourg : les travaux sont lancés
Mot clefs
Catégories
CYBER