• Accueil
  •  > 
  • Ecole bioclimatique à La Réunion
Rejoignez Cyberarchi : 

Ecole bioclimatique à La Réunion

Hervé Douris : Copyright 2018

 

Une école dans un quartier est un véritable lieu de vie. Celle-ci prend place sur la façade Sud du grand jardin fédérateur de la ZAC de la porte des Salazes, en prolongement du lycée HQE voisin. Un projet signé 2APMR, Antoine Perrau Architectures.

 
 
A+
 
a-
 

Une école dans un quartier est un véritable lieu de vie. Celle-ci prend place sur la façade Sud du grand jardin fédérateur de la ZAC de la porte des Salazes, en prolongement du lycée HQE voisin. Un projet signé 2APMR, Antoine Perrau Architectures.

Le site de l’école Ary Payet à Saint-Benoit (La Réunion) est positionné de manière très stratégique vers l’horizon du grand paysage de la porte des Salazes, et par l’orientation de l’entrée se faisant sur la façade Est sur une petite rue domestique. Le projet se déploie, en positionnant l’espace ouvert de la cour vers le jardin central de la ZAC, et choisit de ne pas prolonger de manière artificielle l’alignement urbain courbe du Lycée. 

Au contraire, se protégeant des vents dominants, il inscrit son parvis large le long de la petite rue qu’il amplifie ce faisant. Cette disposition permet un traitement noble et simple de l’angle urbain et ouvre le parvis sur le jardin central de la ZAC. Sur ce site doux, le projet en établissant des frontières étagées, se déploie en son cœur pour définir un plénum urbain fortement marqué par la protection solaire photovoltaïque qui l’identifie. Au blanc développé par les constructions habituelles, et fortement prégnant du lycée proche, l’école se singularise par l’emploi du bois naturel et des basaltes, dans lesquels les matériaux modernes composites viennent inscrire des jeux de couleur verticaux scandant le rythme technique de la construction. 

Ainsi, le développement horizontal marqué par le parapluie solaire et les scansions verticales des façades colorées à lanières, comme autant de jeux de lumières organisés dans des tonalités de nature (pierre et bois), propose en réalité une rencontre avec le jardin central de la ZAC dont il se voudrait une continuité douce. 

 

Une école « low-tech »

 

La question environnementale prend tout son sens. « Le bioclimatisme est un principe de construction visant à utiliser, au moyen de l’architecture elle-même, les éléments favorables du climat en vue de la satisfaction des exigences du confort thermique » (Patrick Bardou & Varoujan Arzoumanian – archi de soleil). Cette définition ancienne oriente naturellement le concept vers un projet « low-tech » où l’intelligence conceptuelle doit se substituer au maximum au foisonnement technologique, pas toujours adapté à la question durable d’un tel équipement.

La dimension particulière du climat, humide, venté et chaud, (celui des anciennes forêts côtières à Sapotacées) révèle les valeurs du territoire : histoire de terres à cannes dans la plaine dominée par l’ouverture du cirque de Salazie. Les dispositifs techniques et climatiques s’inscrivent au cœur du projet qui offre une réponse pertinente à la question du confort et de l’usage. 

 

Laurent Perrin 

 

école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
école Ary Payet
Mot clefs
Catégories
CYBER