• Accueil
  •  > 
  • Du hangar au logement, un sacré changement !
Rejoignez Cyberarchi : 

Du hangar au logement, un sacré changement !

Stéphane Chalmeau : Copyright 2019

En février 2015, lauréat des Lauriers de la Construction Bois dans la catégorie des logements collectifs, ce projet a également été couronné en décembre 2014 par le prix de la première œuvre du CAUE 44, et présente une extraordinaire mutation. C’est l’histoire d’un parcours atypique qui transforme un hangar agricole en logements.

 
 
A+
 
a-
 

En Loire-Atlantique, à Guérande, l’architecte Angélique Chedemois a reconverti un ancien corps de ferme en logements BBC. Un concept tenant à garder l’esprit de l’ancien qui tend à disparaître avec le temps.

 

Le noir pour ne pas le voir

 

Queniquen est un village qui se trouve au bord des Marais Salants de Guérande. La bergerie en question était l’un des derniers repères de l’activité des paysans-paludiers car depuis quelques temps, l’urbanisation transforme la localité en une banlieue résidentielle. Ainsi, les terres agricoles du coteau sont colonisées peu à peu par les nouvelles maisons individuelles à la recherche d’un certain cadre de vie au milieu d’un grand terrain.

 

Dès le départ, le souhait d’Angélique était de garder le hangar tout en mettant en valeur le volume général et le faire revivre dans le paysage environnant. Pour souligner son existence, l’architecte a recours au noir qui donne à l’édifice un ton sombre certes mais qui accentue le contraste avec les autres constructions alentours. 

 

Sauf que selon l’architecte : « Le choix de la couleur n’est pas anodin, le noir appartient au vocabulaire architectural des salorges, ces greniers à sel qui parsèment le territoire de la presqu’ile guérandaise. Ce choix de la couleur a permis de diminuer l’impact visuel de ce volume de 15m par 20m. Il permet  aussi d’obtenir un rendu finit dès la livraison du bâtiment, évitant ainsi l’effet de vieillissement du bois au fil du temps. »

 

Du volume et des économies

 

Baptisé « Etoile noire », l’édifice, qui porte ainsi à merveille son nom, comprend un volume conséquent qui a donné l’opportunité de réaliser quatre logements en duplex, chacun se caractérisant par une entrée individuelle. Compacité et sobriété étant le mot d’ordre, chaque entité devient ainsi une maisonnée à part entière contenue dans un volume qui englobe l’ensemble.

 

Alors que le plancher est mixte et composé en bois et béton, les murs intérieurs sont façonnés et assurent une bonne acoustique ainsi qu’une stabilité entre les unités. Tout a été soigneusement pensé pour une durabilité énergétique la plus exemplaire possible comme le chauffage individualisé par poêle à pellet et la production d’eau chaude via un ballon thermodynamique. Les 120 m² de panneaux photovoltaïques déployés sur la partie sud de la toiture complètent le concept de l’autonomie énergétique en électricité. Tout un arsenal de procédés qui, après un an d’occupation du bâtiment, ont donné des résultats satisfaisants. Ainsi, la production de l’électricité a été supérieure de 20% à la consommation.    

 

 

Angélique Chedemois a réalisé non seulement des logements tout en préservant l’enveloppe mais un fin édifice qui allie utilité et durabilité. Un bel exploit qui mérite d’être mentionné.     

 

Sipane Hoh

     

Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Du hangar au logement, un sacré changement !
Mot clefs
Catégories
CYBER