• Accueil
  •  > 
  • Dominique Perrault et Jean-Michel Wilmotte élus à l’Académie des beaux-arts
Rejoignez Cyberarchi : 

Dominique Perrault et Jean-Michel Wilmotte élus à l’Académie des beaux-arts

© Cyberarchi 2017

Au cours de sa séance plénière du mercredi 25 février 2015, l’Académie des beaux-arts a élu Dominique Perrault au fauteuil précédemment occupé par Marc Saltet (1906-2008) et Jean-Michel Wilmotte au fauteuil précédemment occupé par Michel Folliasson (1925-2011), dans la section d’Architecture. Ils rejoingnent à la section d’Architecture, composée de 9 membres, Roger Taillibert, Paul Andreu, Yves Boiret, Claude Parent, Jacques Rougerie, Aymeric Zublena et Alain Charles Perrot.

 

 
 
A+
 
a-
 

Né en 1953 à Clermont-Ferrand, Dominique Perrault est une figure de l’architecture française. Diplômé de l’École nationale supérieure d’Architecture de Paris La Villette en 1978, il est employé par les agences de Martin van Treek, René Dottelonde et Antoine Grumbach, puis fonde sa propre agence en 1981.

 

Dominique Perrault s’est imposé au niveau international après avoir remporté le Concours de la Bibliothèque nationale de France en 1989, à l’âge de 36 ans. Ce projet d’envergure marqua le point de départ de nombreuses grandes commandes telles que le vélodrome et la piscine olympique de Berlin (1992), l’extension de la Cour de justice de l’Union européenne au Luxembourg (1996), le centre olympique de tennis et le réaménagement du parc de Manzanares à Madrid (2002), le campus de l’université féminine Ewha à Séoul (2004) et la tour Fukoku à Osaka au Japon (2007). Il a réalisé en 2014 la plus haute tour de Vienne, en Autriche, ainsi que le Grand Théâtre des Cordeliers à Albi.

 

Membre du conseil scientifique du Grand Paris (2008) et du Conseil scientifique de l’Atelier International du Grand Paris (2012), Dominique Perrault a été nommé commissaire du Pavillon français de la 12e Biennale d’Architecture de Venise (2010). Il a reçu de prestigieuses distinctions, parmi lesquelles le Grand Prix AFEX pour l’université féminine Ewha et la « Grande Médaille d’or d’Architecture » décernée par l’Académie d’Architecture (2010), le prix Mies van der Rohe pour la Bibliothèque nationale de France (1997), le grand prix national d’Architecture (1993) et l’Equerre d’argent pour l’Hôtel industriel Berlier (1989).

 

L’ensemble de son travail a fait l’objet d’une exposition monographique, « Dominique Perrault Architecture » au Centre Georges Pompidou en 2008. Devenue itinérante, cette exposition a voyagé à Madrid (Fondation ICO, 2009) et à Tokyo (Tokyo Opera City Art Gallery, 2010). Parmi ses projets actuels figurent la restructuration du Pavillon Dufour au Château de Versailles, de l’hippodrome de Longchamp et de la Poste du Louvre à Paris, ainsi que l’aménagement de la gare de Villejuif-Institut-Gustave-Roussy dans le cadre du Grand Paris.

 

 

Né en 1948 à Soissons, Jean-Michel Wilmotte est architecte urbaniste et designer. Spécialiste des rénovations, restructurations et aménagements intérieurs, il est reconnu en France et à l’étranger pour son approche éclectique de l’architecture et son souci du détail, notamment dans le choix et l’emploi des matériaux.

 

Diplômé en 1973 de l’école Camondo où il étudie l’architecture d’intérieur, il fonde son bureau d’études à Paris en 1975. Ayant obtenu son diplôme d'architecte en 1993, il commence à travailler à grande échelle, en développant le concept d’"architecture intérieure des villes". Au fil des années, l’agence Wilmotte & Associés, implantée aujourd’hui en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Corée du Sud et au Brésil, se diversifie et œuvre principalement dans cinq domaines principaux : l’architecture, l’architecture d’intérieur, la muséographie, l’urbanisme et le design. A Paris, Jean-Michel Wilmotte a rénové le collège des Bernardins (2008), le palais de la Mutualité, l’hôtel Mandarin Oriental, et de nombreux espaces de musées (Louvre, Orsay). Le cinéma MK2 Bibliothèque et plus récemment l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière ont également été conçus par son agence.

 

Depuis l’automne 2014, il pilote le réaménagement de la Halle Freyssinet dans le 13e arrondissement de Paris, destiné à devenir la vitrine parisienne du numérique. Jean-Michel Wilmotte s’est également affirmé comme un concepteur en urbanisme, créant beaucoup de mobilier urbain à Paris et dessinant des schémas directeurs de projets d’aménagement urbains et paysagers. Parmi les multiples réalisations de l’agence, espaces commerciaux, sièges sociaux, espaces de loisirs, logements, etc… on peut également citer la rénovation ou la conception de musées tels que le musée National du Chiado à Lisbonne ou le musée d’art islamique à Doha (Qatar). En 2005, la Fondation d'entreprise Wilmotte est créée dans le but de sensibiliser les jeunes architectes aux problématiques de conservation et de réhabilitation du bâti ancien.

 

L’agence travaille actuellement sur les projets de Centre spirituel et culturel orthodoxe russe à Paris, le Centre de Congrès de Metz, l’Université européenne de Saint-Pétersbourg, un parc écologique à Bakou en Azerbaïdjan, de nouveaux quartiers à Libreville au Gabon, ou encore un mémorial de l’esclavage à Loango au Congo.

Dominique Perrault et Jean-Michel Wilmotte élus à l’Académie des beaux-arts
Catégories
CYBER