• Accueil
  •  > 
  • Dominique Coulon, architecte intuitif
Rejoignez Cyberarchi : 

Dominique Coulon, architecte intuitif

© Cyberarchi 2018

Cet architecte littéraire, qui a failli se tourner vers la philosophie, ne veut se laisser contraindre ni par des impératifs techniques ni par un style. Son ambition première : répondre aux contextes (géographique, culturel, économique) pour mieux servir le bâtiment et ses utilisateurs.

 
 
A+
 
a-
 

Une recherche permanente

Dominique Coulon a grandi dans le Jura où, durant ses années de lycée, il s'est avéré être plus littéraire que scientifique. Un handicap pour devenir un architecte ? Au contraire : il y voit la possibilité de ne pas se laisser enfermer dans un carcan technique qui pourrait nuire à la créativité. Ses études d'architecture sont pour lui une révélation : le garçon qui cherchait sa voie jusque-là devient à l'école d'architecture de Strasbourg un jeune homme passionné. Bientôt, celle-ci ne lui suffit plus, et il rejoint celle de Belleville à Paris pour être formé par un des grands architectes français, Henri Ciriani. A 28 ans, le voici diplômé, et deux ans plus tard, il est lauréat de la Villa Medicis hors les murs pour une recherche sur l'enseignement de l'architecture. L'enseignement tient en effet une place importante pour lui ; il est actuellement professeur à l'école d'architecture de Strasbourg (ville où il a par ailleurs installé son agence). Dominique Coulon se lance alors dans la construction de bâtiments de tout genre et de tous styles avec une idée forte : ne pas devenir une signature reconnaissable mais rester en permanence en posture de recherche pour être dans l'innovation. Opérer un « travail de perturbation » pour ne pas faire d'un bâtiment une évidence. Cette volonté de toujours se tenir sur le qui-vive l'a poussé à se former en 1999 à la Haute Qualité Environnementale (HQE).

Une architecture du contraste et de la complexité

Alors l'architecture de Dominique Coulon serait-elle une architecture sans style reconnaissable ? Pas tout à fait : des permanences dans son travail ont fait sa patte et lui ont valu une dizaine de prix dont trois Equerres d'argent. Dominique Coulon travaille en particulier sur les effets de masse soulevée avec comme défi, tout à la fois technique et créatif, de donner le sentiment que les constructions sont en lévitation au-dessus du sol. A ce travail de contraste entre le monumental et le léger, il faut ajouter la volonté de donner du mystère à des bâtiments dont on ne saurait comprendre de l'extérieur l'organisation. Partant du constat qu'aujourd'hui, grâce à la modélisation 3D par exemple, une conception complexe n'est pas plus difficile ou plus coûteuse, Dominique Coulon fait le choix de laisser une plus grande part à l'intuition, à la créativité. Trouver des solutions techniques vient en second. C'est ainsi qu'il a pu donner naissance à des bâtiments comme la médiathèque de Thionville aux courbes audacieuses, avec cette innovation étonnante d'un « jardin rampe » permettant d'accéder au toit. Une construction qui fut une nouvelle étape pour l'agence Dominique Coulon & associés, tant par la taille du projet que par sa technicité. L'agence travaille actuellement sur une piscine pour la ville de Bagneux qui devrait être livrée fin 2012 début 2013 avec toujours pour idée directrice de s'adapter au contexte : prendre en compte la quasi nudité des utilisateurs en leur offrant des matériaux chauds, antidérapants et doux. Autre grand défi pour l'agence, la construction à Colombe d'un groupe scolaire à énergie positive. Objectif : un bilan énergétique à l'équilibre grâce à la production en interne de chaleur et d'électricité. Une expérimentation qui ouvre les voies de l'architecture de demain.

Marie-Clarté Mougeot

Dominique Coulon, architecte intuitif
Dominique Coulon, architecte intuitif
Dominique Coulon, architecte intuitif
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER