• Accueil
  •  > 
  • Designer, le plus vieux métier de l'homme ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Designer, le plus vieux métier de l'homme ?

© Cyberarchi 2019

On connait l'expression « le plus vieux métier du monde » qu'est la prostitution, mais il faut casser les ailes à cette idée, le plus vieux métier du monde, c'est le design. C'est ce qui définit notre personnalité, notre essence, notre humanité, c'est ce qui nous a fait passer du stade animal à humain.

 
 
A+
 
a-
 

Le design, c'est dessiner à dessein, c'est-à-dire imaginer comment trouver une solution à un problème ou comment exprimer une idée, un concept, réfléchir comment améliorer notre qualité d'être humain, notre environnement, notre qualité de vie ! Les animaux peuvent s'organiser pour chasser, pour voler, pour manger, pour se protéger, pour construire des habitats complexes et organisés (fourmis, abeilles, oiseaux, ...) parfois même en matériaux composites comme les guêpes qui font une pâte à papier ou les araignées qui tissent un fil très résistant. Certains animaux utilisent des outils également comme les oiseaux, les loutres qui frappent les coquillages sur une pierre, les pies qui séduisent avec des objets brillants, etc.

Mais les animaux ne façonnent pas les éléments qu'ils trouvent, ils les utilisent, enchevêtrent tels quels ou font des compositions. Seul l'homme a poussé la réflexion pour pouvoir créer des outils, des armes, objets, des matériaux, des services complexes et il est parvenu à les diffuser par le partage, le troc, l'échange, le don et puis le commerce... Même l'agriculture est venue après la cueillette et la chasse... Comprendre comment planter et récolter puis faciliter la récolte de génération en génération a pris du temps et des découvertes... Les premiers proto-outils que nous n'ayons jamais retrouvés dateraient d'environ 3 millions d'années.

Des traces de 3 millions d'années

Il est très possible que l'homme ait utilisé dès le début des morceaux de bois, d'os, de bambou, mais ces matériaux étant biodégradables, nous n'en avons pas la trace. On trouve seulement des pierres taillées... Notre histoire remonterait à 3 millions d'années en Éthiopie où des traces, des marques sur des os avec des pierres en seraient les témoins. Première esquisse d'un processus de design en vue d'améliorer son quotidien. Car le design vise avant tout à améliorer la qualité de vie des êtres humains. Le design, c'est la réflexion avant l'action...

Les premières traces d'intérêt esthétique remonteraient à 300.000 ans, les premiers vêtements connus datent de 170.000 ans, les premiers colorants ont été utilisés il y a plus de 75.000 ans, les dessins connus de Lascaux datent de 30.000 ans. L'époque du Bronze date de 3000 seulement avant Jésus-Christ puis vient le fer... Bien sûr, il y a eu une évolution de l'homme, mais très lente puis une évolution extrêmement rapide et exponentielle depuis 30.000 ans et plus précisément le 21 juillet 1969 qui est une date qui marquera l'histoire avec les premiers pas de l'homme sur la Lune, c'est-à-dire maîtrisant son humanité au-delà de sa propre planète... En 100 ans également, avec la révolution industrielle, la médecine moderne, la globalisation, le partage de l'information, la population mondiale s'est multipliée par 7 passant à 7 milliards d'individus, cela met une pression énorme sur notre population, notre planète doit trouver de nouvelles façons de s'auto-réguler, s'auto-administrer... Elle le fait en innovant, en mettant en avant le design car il faut trouver de nouvelles façons de vivre ensemble et cela ne repose pas que sur des chiffres, on travaille sur des processus complexes et une résistance au changement.

La laideur se vent mal

Attention, le design, ce n'est pas que du style, on est loin de l'époque de Raymond Loewy en 1952 disant que la laideur se vend mal, ce qui est toujours vrai, mais il faut savoir lire entre les lignes, penser politique, impact sur la vie, sur l'écologie, nous n'avons qu'une seule planète pour tous les hommes, les animaux et les végétaux, nous vivons en symbiose. Un produit, un service, un objet a besoin de rendre le service auquel il est destiné et il a besoin de séduire. La séduction n'a rien de rationnel, elle est toute humaine, c'est le secret d'un bon design, celui qui sait bien communiquer, qui sait séduire et c'est pour cela qu'on aura toujours besoin de design et de designers... Le style, c'est la signature du designer et l'étape numéro 1 de l'escalier du design, vient ensuite le design comme processus et le design comme stratégie à la troisième étape. C'est là qu'il nous faut conduire notre société, mais de façon respectueuse de notre environnement, de notre cadre de vie. Nous devons pouvoir offrir un futur positif aux générations qui nous suivent et oublier cet égoïsme et ce repli sur soi dû à des problèmes qui, amplifiés par la caisse de résonnance des médias, nous paralysent.

On pourrait dire assez facilement et de façon consensuelle que Leonard de Vinci est le premier designer star de notre monde moderne. A travers tout un processus culturel, des recherches élaborées sur papier, des maquettes, des prototypes, des peintures, sculptures, des essais-erreur, de l'ingénierie, la recherche de la performance, Leonard de Vinci est le prototype même du designer moderne. Mais il est peut-être l'exception car il aura fallu du temps avant de voir se recristalliser le design digne de ce nom. Il faudra attendre le mouvement Arts & Crafts en 1860, l'Art Nouveau avec Victor Horta designer-architecte complet, puis un autre belge, Henry Van de Velde qui posa les bases en Thuringe de ce qui allait devenir avec son ami l'allemand Walter Gropius, le Bauhaus en 1919 pour vraiment refaire naître le design moderne comme nous le connaissons aujourd'hui. Les nazis ont démantelé ce mouvement progressiste qu'était le Bauhaus et les étudiants sont partis construire des milliers d'habitations à Tel-Aviv jusqu'en 1956 et d'autres sont partis s'installer aux USA, ce qui, combiné avec la révolution industrielle et les golden sixties a enflammé définitivement la flamme du design actuel. Le design n'a plus cessé de se développer depuis lors dans ses différentes branches allant de l'architecture au mobilier, à l'objet, aux machines, au graphisme, à la communication, aux aménagements intérieurs, paysagers et aujourd'hui au service et à la stratégie d'entreprise.

Design, innovation et évolution

Un designer se doit d'être ouvert, créatif, curieux, cultivé, attentif, consensuel, technique, synthétique, artistique, technologique, social, c'est un des métiers les plus globaux et les plus vastes et complexe à la fois, mais tellement humain...

Oui, le design va de pair avec l'innovation et l'évolution de la société. Le design stimule, anticipe, répond présent pour résoudre les problèmes qui ne sont pas dus uniquement à des problèmes physique ou mécaniques. On a bien pu le constater avec de multiples exemples, la technologie ne répond pas à tout. Les plus sophistiquées des armées rencontrent de l'opposition face à une guérilla armée de façon basique mais organisée d'une autre façon, moins ordonnée, moins réglementée... L'humanité est bien plus complexe et multiple que nous l'imaginons et est en perpétuelle évolution. Cette évolution est exponentielle, on peut l'accélérer ou la freiner, mais on ne peut l'empêcher... Le design est partout, c'est la pensée qu'on a mis dans ce qu'on fait et ce qu'on vit. C'est un parti politique à lui seul et universel, c'est le seul qui travaille au service du développement de l'humanité entière...

Oui nous avons besoin du design car il est naturellement en nous et autour de nous, il est notre identité, notre façon d'accompagner la vie. Donc oui, on peut dire que le design EST le plus vieux métier de l'homme et qu'à travers les âges, il revient toujours au moment où le monde a besoin d'une nouvelle évolution...

Michaël Cravatte
Strategic design consultant, POSIDE

Billet écrit dans le cadre de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2013 (du 14 au 31 mars 2013)

Designer, le plus vieux métier de l'homme ?
Designer, le plus vieux métier de l'homme ?
Designer, le plus vieux métier de l'homme ?
Mot clefs
Catégories
CYBER