• Accueil
  •  > 
  • Des tuiles traditionnelles grands formats en terre cuite
Rejoignez Cyberarchi : 

Des tuiles traditionnelles grands formats en terre cuite

Olivier Lafore, chef de produits Tuiles chez Imérys-Toiture, nous présente les nouvelles tuiles en terre cuite grands formats qui devraient séduire les architectes de gros chantiers à la recherche d'un produit naturel, élégant et rapide à poser.

 
 
A+
 
a-
 

Cyber Archi : Que représente le marché de la tuile en terre cuite en France ?

Olivier Lafore : Sachant que le marché total de la couverture représente 134 millions de m², la terre cuite constitue 53,3 millions de m², soit près de 40 % du marché. En 2002, le marché de la tuile était constitué à 71% par les tuiles en terre cuite, 18% par l'ardoise et 11% par les autres modes de couverture dont 8% sont en béton. C'est donc le grand retour de la terre cuite. En effet, nous avons pu constater un fort engouement de notre clientèle pour les produits naturels. C'est la raison pour laquelle Imérys-Toiture a entrepris d'industrialiser une production par nature traditionnelle. Du coup, nous sommes les premiers sur le marché de la tuile en terre cuite en France. Ces tuiles sont issues d'une fabrication complètement naturelle, que l'on appelle «l'Art du feu», c'est-à-dire, un produit 100% naturel constitué d'un mélange de terre et d'eau, chauffé au feu.

En quoi la terre cuite est-elle intéressante pour la toiture ?

La terre cuite a de nombreux avantages. En plus d'être naturelle, elle est inaltérable. Contrairement aux tuiles en béton, celle-ci résiste bien au temps. Sa fabrication lui confère une couleur rouge naturelle qui se patine avec le temps. Mais le rendu de couleurs ne change pas. Enfin, elle résiste aux pluies acides. Seul petit inconvénient, ces tuiles sont 20% plus chères que les tuiles béton.

Quelles nouveautés présentez-vous cette année à BATIMAT ?

Nous exposons trois nouveaux modèles. Le premier est une tuile canal de grand format qui ne nécessite que onze tuiles au m². Celle-ci a l'aspect des vieilles tuiles que l'on peut voir sur les maisons de la région PACA.
Les deux autres nouveautés sont des tuiles grand moule, de grand format (46cm de long sur 30cm de large soit seulement dix tuiles au m²). La première, appelée HP 10 Huguenot, est faiblement galbée, tramée en surface ce qui fait qu'elle ne brille pas. Elle a l'aspect de la pierre de Lauze. Elle est déclinée en trois nuances de couleurs pour s'adapter aux spécificités régionales. Son prix indicatif hors-taxe fourni posé est de l'ordre de 30 euros du m² (plein carré).

La dernière nouveauté est une surprise que l'on découvrira à BATIMAT. On espère gagner le Trophée du Design avec ce dernier produit. Mais je ne vous en dis pas plus.

Quel est l'intérêt pour les architectes de choisir des tuiles grands formats plutôt que d'autres modèles ?

De plus, la HP 10 Huguenot s'adaptent à tous les types de maison, tant celles à pente faible que l'on peut trouver en l'Ile de France, que celles à forte pente (plus de 40% de pente). D'autre part, l'esthétique de ces tuiles est très soignée, en cela elles peuvent répondre aux exigences des architectes. C'est une belle alternative élégante et économique à la pierre traditionnelle.

Néanmoins, ce grand format a atteint ses propres limites. Il est désormais difficile de fabriquer des tuiles plus grandes, car celles-ci ne correspondraient pas avec les toits des maisons actuelles. Elles seraient trop visibles. Ce ne serait pas joli. D'autre part, les maisons individuelles ont de plus en plus des toits élaborés. On est loin de l'époque où les maisons n'avaient que deux pans, comme dans les années 70. Cette tendance fait que les tuiles plus petites, 13 tuiles au m², reviennent également en force sur le marché.


Imérys-Toiture : Hall 1 Stand L 18-38

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER